DC : Le futur dystopique du Knightmare

Accueil » Actualités » DC : Le futur dystopique du Knightmare

Si la tenue de ce futur alternatif, largement inspiré du jeu-vidéo Injustice : Gods Among Us, reste encore hypothétique, son origine est déjà connue. Lors de son invasion imminente de la Terre, Darkseid s’assurera de rallier Superman à ses côtés en assassinant Lois Lane, rendant ainsi le Dernier Fils de Krypton vulnérable à l’Équation de l’Anti-Vie. Batman ne sera ni en mesure de protéger Lois, ni d’empêcher Superman de conquérir la Terre et d’en devenir le tyran incontesté. En soumettant Superman à sa volonté néfaste, Darkseid privait la Terre de son plus grand protecteur et réduisait considérablement les chances de la Justice League de le contrer. Alors que la Terre devenait une zone de non droit dévastée, Batman fondait une résistance, l’Insurrection (Insurgency), afin de lutter contre Superman et d’espérer rendre à la Terre son état initial. Cette situation tragique permet de réaliser l’étendue de la puissance de l’Équation de l’Anti-Vie. Une fois celle-ci manifestée, personne n’est en mesure d’y résister, pas même le plus puissant super-héros. Je n’apprécie pas vraiment cette idée dans la mesure où j’aurais fini par détester Superman, l’un de mes super-héros favoris, ce qui constitue une perspective des plus désagréables. Il paraît tout de même inquiétant, que l’Homme d’acier, même victime d’un lavage de cerveau, en vienne à prêter allégeance au meurtrier de sa femme.

Cette situation tragique permet de réaliser l’étendue de la puissance de l’Équation de l’Anti-Vie. Une fois celle-ci manifestée, personne n’est en mesure d’y résister, pas même le plus puissant super-héros. Je n’apprécie pas vraiment cette idée dans la mesure où j’aurais fini par détester Superman, l’un de mes super-héros favoris, ce qui constitue une perspective des plus désagréables. Il paraît tout de même inquiétant, que l’Homme d’acier, même victime d’un lavage de cerveau, en vienne à prêter allégeance au meurtrier de sa femme.

UN SEUL FUTUR, PLUSIEURS CHRONOLOGIES ?

À première vue, les événements du cauchemar de Bruce Wayne visible dans ZSJL semblent précéder ceux de Batman v Superman : Dawn of Justice. Pour autant, la question de l’éventuelle coexistence de plusieurs chronologies variables du Knightmare se révèle très intéressante. En effet, le premier cauchemar de Bruce Wayne semblait le montrer mener seul l’Insurrection, sans aucun métahumain à ses côtés, dans une réalité où la Justice League n’a probablement jamais été fondée. Batman tentait d’y retrouver un échantillon de kryptonite pour éliminer définitivement l’Homme d’acier et détruire sa dictature mondiale. Il s’agissait néanmoins d’une fausse rumeur, d’un piège visant à attirer le Chevalier Noir auprès des troupes de Superman, qui ont pris l’apparence de ses alliés. Batman ne sera vaincu et livré à Superman que de justesse grâce à l’intervention d’un Paradémon.

Le second cauchemar s’inscrit dans la continuité de la formation de la Justice League et de l’accession d’Aquaman au trône d’Atlantis. Alors que ce dernier et Wonder Woman étaient assassinés, Batman engageait Flash, Cyborg, Mera, tout en formant une alliance fragile avec deux ennemis, Deathstroke et le Joker. Leur plan consistait à s’emparer d’une Boîte-Mère pour créer un tapis de course cosmique permettant à Flash de remonter le temps et d’avertir Bruce Wayne de la menace à venir. Cependant, cette stratégie sera-t-elle suffisante pour effacer ce futur dystopique du flux temporel et reprendre les événements exactement là où ils ont empiré ?

Le dialogue de l’équipe laissait entendre que la Boîte-Mère en question était conservée quelque part à Metropolis. Il s’agit alors pour les résistants de traverser la baie séparant Gotham de Metropolis, devenue désertique, sans être repérés. Une tâche loin d’être aisée tant le risque d’être repéré par Superman ou par les Parédémons, qui ne cessent d’inspecter les lieux, reste élevé. L’arrivée imprévue de nombreux Paradémons, suivie d’une provocation du Joker laissaient assez de temps à Superman pour retrouver leur trace. Je ne peux m’empêcher d’imaginer que le Joker a trahi l’équipe au profit de Superman pour assurer sa survie et satisfaire ses intérêts personnels. N’ayant pas de kryptonite, ni aucun moyen de ralentir Superman, l’équipe doit désormais parvenir à lui échapper.

LA RÉSURRECTION DE SUPERMAN ÉTAIT-ELLE UNE ERREUR ?

« L’avenir s’est enraciné dans le présent ». Tels étaient les termes employés par l’ordinateur du vaisseau kryptonien pour avertir Cyborg de la dangerosité du processus de résurrection de Superman, et des conséquences dramatiques qui pourraient en découler. Seul Cyborg eût un aperçu de cet avenir, par une vision terrifiante générée par la Boîte-Mère. À cet égard, la décision de ramener Superman à la vie n’était-elle pas prématurée ? A-t-elle pu précipiter le déroulement de cet avenir chaotique ? Quoiqu’il en soit, le retour de Superman était indispensable, sans quoi la Terre aurait été détruite bien plus rapidement. En revanche, il est loin d’être certain que le déroulement de ce futur apocalyptique soit indispensable à la sauvegarde finale de la Terre et à la chute de Darkseid. Si Flash assurait que Lois « est la clé », et que Superman affirmait qu’elle « était son monde », la protéger n’était pas si évident dans la mesure où il suffisait à Darkseid de créer et traverser un Tunnel-Boom pour la retrouver.

UNE DERNIÈRE MISSION SUICIDE POUR ANNULER UN FUTUR SUICIDE ?

Au-delà de ce jeu de mots avec la Suicide Squad, l’équipe aurait peut-être un dernier atout à sa disposition pour vaincre Superman dans ce futur alternatif. Autant dire que cette mission mérite son assimilation. Il s’agirait de recréer Doomsday, la créature de destruction ayant eu raison de l’Homme d’acier. Son affrontement avec Superman offrirait une diversion d’envergure pour renvoyer Flash dans le passé. Reste à savoir comment un tel plan pourrait aboutir. Il ne serait pas surprenant qu’une organisation telle que l’ARGUS, voire STAR Labs ait conservé le cadavre du monstre pour l’étudier. Plusieurs moyens permettraient de le ranimer, de le reprogrammer et de l’envoyer combattre Superman.

Cette stratégie pourrait être renouvelée lors de la guerre finale opposant la Justice League aux troupes de Darkseid. Autant dire que l’affrontement serait autant violent qu’incertain.

Bâti sur un ingénieux néologisme réunissant les termes « Knight » et « Nightmare », signifiant littéralement le cauchemar du chevalier, le Knightmare reste encore matière à de nombreuses réflexions et théories.

★★★★★

A lire également