Une épopée animée pleine d’action et réfléchie

Actualités > Une épopée animée pleine d’action et réfléchie

Disney Animation offre une épopée pleine d’action qui est absolument passionnante à tous égards. Raya et le dernier dragon regorge de combats d’arts martiaux, de duels à l’épée et d’un escroc espiègle qui vole presque la vedette. L’intrigue bien écrite enseigne de précieuses leçons sur la confiance, l’amitié et la nature de division du tribalisme. Le film explore la folie de la guerre avec une profondeur et une nuance surprenantes. Les enfants laisseront Raya et le dernier dragon très divertis et, espérons-le, plus empathiques. Raya et le dernier dragon se déroule dans une ancienne terre connue sous le nom de Kumandra. Les humains et les dragons vivaient dans une harmonie heureuse jusqu’à ce que des entités perverses, les Druun, attaquent sans pitié. Les humains et les dragons ont été transformés en pierre par leur magie noire. Le dernier dragon debout, Sisu (Awkwafina), a utilisé ses incroyables pouvoirs pour vaincre le Druun. Les gens de pierre sont revenus à la normale, mais pas les dragons. Sisu a mystérieusement disparu, laissant le Dragon Gem comme la seule arme contre le retour du Druun. CONNEXES: Kelly Marie Tran ne reviendra pas sur les médias sociaux: j’ai vraiment été tellement plus heureuse Cinq cents ans plus tard, l’humanité s’est divisée en cinq sociétés en guerre nommées d’après des parties du corps de dragon. Le Royaume du Cœur a protégé le Dragon Gem et a prospéré, tandis que les autres se chamaillaient et se débattaient. Le chef Benja (Daniel Dae Kim), le chef du cœur, estime que Kumandra peut se relever. Il invite Fang, Tail, Talon et Spine à un sommet de la paix. Sa jeune fille, Raya (Kelly Marie Tran), s’est formée avec diligence pour devenir une gardienne de la gemme du dragon. Elle se méfie et se méfie des autres royaumes. Au sommet, Raya rencontre Namaari (Gemma Chan), une camarade « dragon nerd » et princesse des crocs. Lorsque les espoirs du chef Benja sont brisés par une trahison choquante, les fracas qui en résultent relâchent les esprits druun dans le monde. Raya, avec son fidèle acolyte roulant, un tatou / bug de la pilule appelé Tuk Tuk (Alan Tudyk), se lance dans une quête désespérée pour trouver Sisu et vaincre le Druun pour toujours. La peur des «autres» et l’effet aveuglant de la haine sont soigneusement abordés dans le film. Les expériences de Raya ont renforcé ses croyances négatives. Elle n’a aucune foi dans les gens. La découverte de Sisu par Raya remet en question ses perceptions. Le dragon n’est pas ce à quoi elle s’attendait. Sisu est gentil, confiant et loin d’être le redoutable guerrier aux traditions légendaires. Sisu prêche que les différences peuvent être surmontées pour un plus grand bien. Cette gentillesse et cette compassion sont les plus grandes armes contre la tyrannie. Les personnages de soutien sont une huée. Raya gagne des alliés très différents au cours de son voyage. Mon préféré est un « con baby » voleur, vous avez bien lu, appelé Noi (Thalia Tran). La terreur des tout-petits et sa bande d’Ongis, étranges créatures ressemblant à des singes, sont hilarantes. Ils ont l’air adorablement mignons et inoffensifs. Ensuite, prenez votre poche et transformez-vous en une équipe de frappe tactique d’élite. Noi et les Ongis mènent un raid qui m’a fait rire aux éclats. Le film a une superbe animation et une chorégraphie de combat. Il y a beaucoup de jeu d’épée, mais le combat au corps à corps est tout aussi incroyable. Raya et le dernier dragon est une extravagance d’action du début à la fin. La violence est évidemment stylisée, mais non sans conséquences. Les personnages sont blessés et blessés. Leur mortalité représente un autre point d’apprentissage clé de l’histoire. Être le meilleur combattant individuel ne garantit pas la victoire. Raya et le dernier dragon poursuit les thèmes de Disney sur l’autonomisation des femmes et l’inclusion culturelle. Raya, Namaari et Sisu sont des personnages asiatiques qui symbolisent la force du travail d’équipe. Le film présente avec brio leur histoire pleine d’espoir à un public mondial. Élevez vos attentes. Raya et le dernier dragon est une production des studios d’animation Walt Disney et Walt Disney Pictures. Il sortira en salles le 5 mars avec un début simultané en streaming Premiere Access sur Disney +. Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Movieweb.

★★★★★

A lire également