Lors d’un rapport sexuel, peut-être plus sauvage que d’habitude, Daphné prend les devants et force son mari à rester en elle jusqu’à la fin. Simon est immobilisé et ne peut se retenir. À partir du moment où l’envie n’est plus réciproque, on peut alors se demander s’il n’y a pas aggression. De plus, obliger une personne à procréer frôle l’immoralité. Néanmoins, il faut noter que Simon a manqué aussi d’honnêteté envers Daphné. Celle-ci ignorait pourquoi les fins des rapports sexuels étaient aussi brusques. Alors, chers lecteurs, je vous laisse visionner la série et vous forger votre propre opinion. Ici, il s’agit sans doute d’un ressenti.
| |

Sexe et amour dans la série “La Chronique des Bridgerton”: Avis critique et Résumé de la première saison

Actualités > Autour du cinéma > Sexe et amour dans la série “La Chronique des Bridgerton”: Avis critique et Résumé de la première saison

La Chronique des Bridgerton est une série télévisée américaine produite par Chris Van Dusen, basée sur les livres du même titre de Julia Quinn, et diffusée depuis le 25 décembre 2020 sur Netflix.

Résumé des premiers épisodes

Une puissante dynastie

La première saison des chroniques de Bridgerton se déroule au 19e siècle dans la haute société londonienne. L’intrigue tourne principalement autour de la fille aînée de la famille Bridgerton, Daphné, interprétée par l’actrice Phoebe Dynevor. À l’heure où règne les bonnes convenances, la jeune fille se retrouve contrainte de se marier et ainsi assumer son rôle de femme. Une pression considérable repose sur les épaules de notre héroïne. En effet, son statut de grande sœur lui impose de montrer l’exemple à ses cadets.

Le jeu de l’amour

Daphné semble un personnage à l’esprit libre et ne souhaite pas épouser un inconnu. Elle rencontre alors le Duc de Hastings, Simon Basset, avec qui elle conclut un accord de faux-semblants. Ce dernier, lassé d’être courtisé par des débutantes, y trouve aussi son compte. Ainsi, les deux protagonistes revendiquent leur amour fictif auprès de la société.

L’amour au cinéma paraît souvent prévisible et La Chronique des Bridgerton nous le prouve encore aujourd’hui. Daphné et Simon tombent véritablement amoureux l’un de l’autre. S’en suit alors des scènes que nous n’espérions pas trouver dans une série dite “historique”. 

Avis critique sur la série: Inégalités des sexes dans la haute société

Une autre époque

Tout d’abord, notons que Daphné Bridgerton n’est que le quatrième enfant de la lignée des Bridgerton. Pourtant, ses trois grands frères ne subissent pas le même sort et jouissent d’une vie sexuelle et amoureuse dépourvue de convenances. Ils peuvent fréquenter une femme de classe moyenne, parfois même plusieurs, ou rester seul s’ils le désirent. Daphné quant à elle, doit épouser un homme de haut rang dans de brefs délais, sous peine d’être rejetée. Pire encore, elle ne pourra connaître les plaisirs de la chair qu’après le mariage.

“Les hommes ! Le jour où ils admettraient une erreur, ils se changeraient en femmes sur-le-champ”.

Le sexe au 19e siècle: des scènes qui font polémique

Daphné et Simon ne tardent pas à succomber à leurs désirs. De nombreuses scènes de sexe font leur apparition tout au long de la série. L’érotisme est présent de manière suggestive et romantique. Loin des scènes provocatrices de “50 nuances de Grey”, celles des chroniques de Bridgerton ont quand même touché la sensibilité du public.

Conflit d’intérêt

Le Duc de Hastings détient un passé douloureux. En effet, il semble victime de la haine de son père qui lui reproche la mort de sa mère à sa naissance. Par conséquent, Simon refuse d’avoir une descendance, contrairement à Daphné qui désire par-dessus tout devenir mère. À chaque acte sexuel, Simon est contraint de se retirer avant la fin pour ne pas que Daphné tombe enceinte. À l’époque, ils ne pouvaient pas compter sur les préservatifs.  Cette situation, notre héroïne en souffre beaucoup. Nous le savons, une femme blessée est capable de tout.

Une scène de viol ?

Lors d’un rapport sexuel, peut-être plus sauvage que d’habitude, Daphné prend les devants et force son mari à rester en elle jusqu’à la fin. Simon est immobilisé et ne peut se retenir. À partir du moment où l’envie n’est plus réciproque, on peut alors se demander s’il n’y a pas aggression. De plus, obliger une personne à procréer frôle l’immoralité. Néanmoins, il faut noter que Simon a manqué aussi d’honnêteté envers Daphné. Celle-ci ignorait pourquoi les fins des rapports sexuels étaient aussi brusques. Alors, chers lecteurs, je vous laisse visionner la série et vous forger votre propre opinion. Ici, il s’agit sans doute d’un ressenti.

 

★★★★★

A lire également