Serious Oscar Contenders Dazzle at 2022 BendFilm Festival | Festivals & Awards

Actualités > Serious Oscar Contenders Dazzle at 2022 BendFilm Festival | Festivals & Awards

C’était le premier festival en personne auquel j’assistais depuis avant la pandémie, et ce fut une immense joie de converser avec divers artistes dont le travail a laissé une marque indélébile dans ma vie. Alors que j’étais assis à côté de la puissante productrice Liz Cardenas lors de la cérémonie de remise des prix, je lui ai raconté l’expérience singulière que j’ai vécue il y a des années au Chicago Critics Film Festival, lorsque son film, « A Ghost Story » de David Lowery, a été joué dans une salle comble qui est restée complètement silencieux alors que Rooney Mara mangeait une tarte en un seul plan fixe en cinq minutes sans paroles. J’ai également été un admirateur de longue date de mon collègue juré, Tallie Medel, pendant des années avant leur rôle clé dans l’un des films les plus appréciés de 2022, « Everything Everywhere All At Once » de Dan Kwan et Daniel Scheinert. Medel joue dans le trio comique tonitruant Cocoon Central Dance Team aux côtés d’Eleanore Pienta (star du brillant « See You Next Tuesday ») et de Sunita Mani (qui arbore les mains emblématiques du hot-dog dans « Everything Everywhere All At Once »). Kwan et Scheinert (alias Daniels) ont produit la merveilleuse vitrine de quarante minutes du trio, « Snowy Bing Bongs Across the North Star Combat Zone », qui est actuellement diffusée sur Mubi et devrait être recherchée par tous les fans de Daniels.

Tamara Jenkins, la réalisatrice phénoménale de « Slums of Beverly Hills » et « The Savages », a été honorée du titre de femme indépendante de l’année, qui a rejoint son mari, Jim Taylor, co-auteur fréquent d’Alexander Payne, pour une heure fascinante – et -un panel d’un demi-long animé par l’infatigable chef de la programmation du festival de BendFilm, Selin Sevinc. J’ai dit au couple comment les fins de « Sideways », pour lesquelles Taylor a remporté un Oscar, et le dernier triomphe de Jenkins, « Private Life » de 2018, sont deux des meilleurs que j’ai jamais vus dans la façon dont ils refusent de lier tous les les détails, nous laissant beaucoup de choses à penser longtemps après le générique. Jenkins a partagé une citation hilarante qui explique comment on peut savoir si un film fonctionne ou non : vous pouvez « le sentir dans votre cul », puisque votre sphincter se resserrera sensiblement chaque fois que vous sentirez que quelque chose est de travers. J’ai ensuite eu le grand privilège de voir « Private Life » – un film que la grande majorité des téléspectateurs ont pu voir uniquement sur Netflix – au Bend’s Tower Theatre avec un public engagé, et je peux honnêtement dire que chaque instant de ce film se sent tout à fait raison, jusqu’à ce sublime plan final, un chef-d’œuvre de nuances qui rendrait Mike Nichols fier. Merci, BendFilm Festival, de m’avoir rappelé pourquoi les films sont une expérience commune à savourer avec le plus de monde possible.

LISTE COMPLÈTE DES LAURÉATS DU JURY AU FESTIVAL BENDFILM 2022
Best in Show: « Tu me ressembles », Dina Amer
Meilleur réalisateur : Elisa Levine et Gabriel Miller pour « Sweetheart Deal »
Meilleur long métrage narratif : « Le jeu », Ana Lazarevic
Meilleur long métrage documentaire : « Sam Now », Reed Harkness
Meilleur long métrage autochtone : « Uýra : The Rising Forest », Juliana Curi
Meilleur long métrage extérieur/environnemental : « Au Revoir », Justin Loiselle et Jonathan Ferguson
Meilleure photographie : Bae Jin Baek pour « Unidentfied »
Meilleur montage : Jason Reid et Darren Lund pour « Sam Now »
Prix ​​​​spécial du jury pour l’excellence dans la réalisation de films personnels: «Bad Axe», David Siev
Prix ​​spécial du jury pour les longs métrages narratifs : Malek Rahbani pour sa performance dans « Jacir »
Meilleur court-métrage narratif : « Enjoy », Saul Abraham
Meilleur court métrage documentaire : « Meantime », Michael T. Workman
Meilleur court métrage d’animation : « Marchands de glace », João Gonzalez
Meilleur court métrage du Nord-Ouest : « Aucun spectateur autorisé », Kanani Koster
Meilleur court métrage autochtone : « Fille de la mer », Alexis C. Garcia
Meilleur court métrage extérieur/environnemental : « Monumental Divide », Brian Olliver
Meilleur court métrage étudiant : « El Carrito », Zahida Piran
Prix ​​​​spécial du jury pour l’impact social : « Un dollar ne fera pas de mal », Christopher Stoudt
Prix ​​spécial du jury pour le court métrage d’animation : « Les larmes de la Seine », Yanis Belaid, Eliott Benard, Nicolas Mayeur, Etienne Moulin, Hadrien Pinot, Lisa Vicente, chanteuse philippine, Alice Letailleur
Prix ​​​​spécial du jury pour la vision personnelle : « Babysitting », Patrick Noth

Pour voir la programmation complète du festival virtuel, disponible en streaming jusqu’au dimanche 23 octobre, cliquez ici.

★★★★★

A lire également