Scott Adkins a fait exactement la même histoire dans 2 franchises différentes

Actualités > Scott Adkins a fait exactement la même histoire dans 2 franchises différentes

Les films de Scott Adkins Hard Target 2 et Boyka: Undisputed partagent un élément clé de l’histoire, chacun l’utilisant très différemment. En tant que dérivé des films de Scott Adkins avec Jean-Claude Van Damme, il a également fait la une de la suite de 2016 Hard Target 2. Alors que le film est une suite autonome du film d’action de Van Damme de 1993 Hard Target, il a un autre parallèle dans le retour d’Adkins en 2017. à son rôle de signature dans Boyka: Undisputed.

Dans Hard Target 2, Adkins incarne le combattant MMA Wes « The Jailor » Baylor, un homme hanté par la culpabilité d’avoir tué par inadvertance son meilleur ami Jonny (Troy Honeysett) dans un combat pour le titre de champion. Boyka: Undisputed utilise ce concept même lorsque Boyka se bat pour une place dans un tournoi MMA, pour tuer involontairement son adversaire Viktor (Emilien De Falco). Boyka: Undisputed a en fait été filmé avant Hard Target 2 et sorti après, alors que leur concept fondamental partagé n’a apparemment eu que peu d’impact sur la réception.

Cela n’aurait pas dû non plus, car Hard Target 2 et Boyka: Undisputed racontent des histoires autrement radicalement différentes, ce dernier fermant également complètement le livre sur Boyka en tant que méchant incontesté. Hard Target 2 suit le modèle de Hard Target avec Baylor fuyant les chasseurs dans les jungles de Thaïlande dans le cadre du jeu le plus dangereux. Pendant ce temps, Boyka: Undisputed voit Boyka se battre pour rembourser les dettes de la veuve de son adversaire décédé envers un patron du crime russe. Plus important encore, les arcs de Baylor et Boyka pour gérer la culpabilité les emmènent sur des routes différentes, les deux commençant à des points de départ très différents.

Hard Target 2 & Boyka: Undisputed Use Tragedy pour raconter différents arcs de personnages

Dans Hard Target 2, Baylor est plein de culpabilité sur le fait que son adversaire était son meilleur ami, et pense qu’il a permis à son zèle de gagner pour le rendre mortellement agressif dans leur combat. Après la fin du film d’action de Scott Adkins avec la victoire de Baylor sur les chasseurs, il reçoit une lettre de la veuve de son ami Kay ( Katrina Grey ) l’informant qu’elle n’a aucune amertume envers lui et que Jonny a été un combattant jusqu’à son dernier souffle. Avec Kay encourageant Baylor à abandonner sa culpabilité, son voyage dans Hard Target 2 consiste à pouvoir enfin ne plus se blâmer pour le tragique accident.

Boyka, d’autre part, commence Boyka: Undisputed est aux prises avec la culpabilité de ses nombreux crimes passés, qui incluent la mort. Poussé par sa foi en Dieu et sa détermination à être le combattant le plus pur possible, les demandes de pardon de Boyka à la veuve de son adversaire Alma (Teodora Duhovnikova) rencontrent un rejet sévère. Après avoir libéré Alma des griffes de la foule après de nombreux combats d’arts martiaux, Boyka se retrouve finalement en prison à la fin du film, Alma lui rendant visite et disant à Boyka qu’elle lui pardonne la mort de son mari. Ce faisant, Alma libère Boyka de sa culpabilité envers l’homme qu’il était autrefois.

Alors que chacun utilise le même élément spécifique d’un combattant MMA tuant involontairement un adversaire, Hard Target 2 et Boyka: Undisputed livrent tous deux à fond les films d’arts martiaux dirigés par Scott Adkins. De plus, Hard Target 2 et Boyka: Undisputed appliquent cette histoire à des arcs de personnages très différents. Pour Baylor dans Hard Target 2, il apprend à ne pas être retenu par la perte tragique de son ami qui n’était pas de sa faute. Dans Boyka: Undisputed, The Most Complete Fighter in the World se rachète enfin de ses péchés passés en sacrifiant sa liberté pour celle d’un autre (tout en mettant en place un incroyable Undisputed 5 en cours de route).

★★★★★

A lire également