Récapitulatif, théories et réflexions des épisodes 1 et 2 d’Obi-Wan Kenobi

Actualités > Récapitulatif, théories et réflexions des épisodes 1 et 2 d’Obi-Wan Kenobi

Après près de deux décennies, nous voyons enfin le retour d’Ewan McGregor en tant qu’Obi-Wan Kenobi dans la série, ah, Obi-Wan Kenobi. Disney+ a lancé vendredi les deux premiers épisodes et… les résultats sont décidément mitigés.

D’une part, McGregor est formidable dans le rôle d’un Ben Kenobi opprimé qui passe ses journées à couper de la viande tout en gardant un œil sur le jeune Luke Skywalker dans la ferme d’humidité de l’oncle Owen. À la manière des derniers Jedi, Ben s’est transformé en un reclus, complètement coupé de la Force et ne s’intéresse plus aux événements à travers la galaxie.

« Le combat est terminé », dit-il à un autre Jedi. « Nous avons perdu. »

Ce n’est pas l’Obi-Wan que vous recherchiez, et c’est une bonne chose.

CONNEXES: Indiana Jones 5 obtient une photo de premier regard, Harrison Ford fait le point sur le tournage

D’un autre côté, l’intrigue principale a Flea kidnappant une jeune Leia Organa, une action qui tire Ben de son isolement et le ramène à l’action. S’il était géré correctement, cela aurait pu entraîner une véritable excitation au cours des deux premiers épisodes. Sous la direction du vétérinaire de télévision Deborah Chow, les nombreuses scènes de poursuite ressemblent à l’une de ces vidéos promotionnelles que vous regardez en faisant la queue pour Star Tours à Disneyland.

À un moment donné, une fougueuse Leia (ornée d’une veste verte similaire à celle que portait Carrie Fisher dans Return of the Jedi) s’éloigne d’une manière ou d’une autre de Ben et le mène dans une joyeuse poursuite dans les rues de Blade Runner. Pendant tout ce temps, une inquisitrice nommée Reva, qui chasse Obi-Wan pour son propre gain personnel, fait du parkour sur certains toits… et tout est si maladroit dans l’exécution que vous continuez à attendre que les acteurs regardent la caméra et annoncent le tout. est une très mauvaise blague.

Disney a réussi à convaincre McGregor de revenir dans l’un de ses rôles les plus emblématiques et c’est ce qu’ils ont choisi de faire avec lui ?

Du côté positif, beaucoup d’Obi-Wan Kenobi fonctionnent assez bien. Il y a un bon moment entre Ben et Lars (encore une fois joué par Joel Edgerton) où ce dernier dit essentiellement à l’ancien maître Jedi de rester loin de Luke; et une autre scène entre Ben et Bail Organa (Jimmy Smits) dans laquelle ils discutent de l’importance de Leia qui ajoute un peu de saveur au personnage de Ben. C’est en fait vraiment génial de le voir interagir avec ces visages familiers, et j’imagine que ce n’est qu’une question de temps avant de voir McGregor faire équipe avec Ahsoka Tano de Rosario Dawson dans une certaine mesure.

Les meilleures scènes de l’épisode 1 impliquent la vie quotidienne de Ben essayant de se fondre dans le paysage désertique de Tatooine. Il troque des jouets avec les Jawas, s’assoit parmi d’autres sacs tristes pour se rendre au travail et en revenir; et passe ses nuits à secouer les cauchemars d’Anakin Skywalker, son ancien apprenti devenu Seigneur Sith. Il appelle même son mentor, Qui-Gon Jinn, mais Liam Neeson est trop occupé pour répondre. Ou, il regarde juste Obi-Wan depuis l’ombre comme un fluage. Ces scènes portent un épanouissement cinématographique qui ressemble remarquablement à Star Wars.

Malheureusement, le premier épisode passe également beaucoup trop de temps sur Alderaan, qui, mis à part les bâtiments CGI, semble avoir été tourné par un étudiant cinéaste derrière un Wal-Mart. Ici, nous rencontrons Leia de Vivien Lyra Blair et sommes soumis à des répliques telles que « Si vous vous comportiez aussi bien que vous grimpiez, vous seriez déjà sénateur. » Trouver? Parce que Leia devient sénatrice plus tard, tu vois ? On parle aussi plus de l’égalité des droïdes, qui n’a jamais vraiment atterri avec moi depuis qu’ils sont… des droïdes.

Quoi qu’il en soit, comme mentionné ci-dessus, Leia est kidnappée par Flea (qui se transforme lentement en Ed Harris) et emmenée sur la planète Blade Runner. Reva, voyez-vous, chasse Obi-Wan (probablement parce qu’il l’a abandonnée pendant tout l’Ordre 66 bits) et a pensé que kidnapper la jeune princesse l’entraînerait à découvert. Pour mémoire, il lui a fallu dix ans pour élaborer ce plan diabolique, mais je suppose qu’il vaut mieux tard que jamais.

Il s’avère que l’obsession de Reva pour Kenobi énerve le Grand Inquisiteur (Rupert Friend), qui ressemble à cette tortue de The NeverEnding Story et se tient principalement autour d’une version plus raffinée d’Anakin Skywalker de Sebastian Shaw. Reva opte pour des négociations agressives et coupe même la main d’une vieille dame à un moment donné – le manque de réaction à ce moment est déconcertant. Reva est intéressante, mais telle que jouée par Moses Ingram, elle n’a pas la menace nécessaire pour la présenter comme une menace crédible. Est-ce bizarre de dire que le jeu vidéo Jedi: Fallen Order a amélioré tout ce schtick?

Passons à autre chose.

L’épisode 2 démarre avec Ben, brandissant maintenant un sabre laser, de retour en action. Sorte de. Il quitte le monde – mais qui coupera sa viande ? ! – et entreprend de localiser Leia. À un moment donné, il tombe sur un Clone Trooper sans abri dans l’un des morceaux les plus inspirés des deux premiers épisodes. Sérieusement, c’était cool ? ! Encore une fois, il est étrange de penser à cet Obi-Wan courant aux côtés de Clone Troopers, faisant des blagues avec Anakin et risquant sa vie et ses membres pour sauver la galaxie. Oh, jusqu’où il est tombé.

Après plus d’enquêtes, Ben tombe sur un faux Jedi nommé Haha (Kumail Nanjiani), un personnage tout droit sorti de Marvel. Il a des blagues ! Et, apparemment, des informations. Il envoie Ben dans un laboratoire de méthamphétamine miteux et le Jedi tombe maladroitement dans un piège tendu par un crétin à l’allure de Dark Maul. Sauf que je pense que Ben savait que c’était un piège parce qu’il s’en sort facilement en se droguant. Ou peut-être que Ben ne savait pas que c’était un piège parce que le pauvre gars subit de nombreux coups à l’estomac au cours de son enquête et se fait même exploser par Leia à un moment donné. C’est comme ça que Houdini est mort, les gens !

La viande de l’épisode a Ben et Leia qui traversent la ville, se cachant à la vue dans des ruelles ouvertes et repoussant des assassins ressemblant à John Wick. Pourquoi Star Wars copie-t-il d’autres films ? Star Wars avait l’habitude de fixer la barre, c’est donc assez triste à voir.

À un moment donné, Leia essaie de sauter d’un immeuble et Ben doit utiliser la Force pour lui sauver la vie. Cela aurait dû être passionnant, mais c’est surtout de la mauvaise télé. Pourtant, Obi-Wan est de retour, avec la Force ! (Chow and Co. savent que nous attendons tous qu’Obi utilise son sabre laser et retardons cruellement le grand moment en faisant en sorte que le puissant karaté sorcier hache ses adversaires avec ses poings pour le moment. Bâtard.)

CONNEXES: Le prochain film Star Wars viendra de Taika Waititi, sortie prévue pour 2023

Certes, j’aime la camaraderie entre McGregor et Blair. Il est comme un père énervé promenant sa fille dans un centre commercial, et c’est une gamine gâtée qui profite de son premier aperçu de la vie en dehors de sa planète. L’association fonctionne étonnamment bien.

Quoi qu’il en soit, le grand moment de l’épisode 2 arrive à la toute fin lorsque Reva laisse échapper qu’Anakin Skywalker est vivant et chasse son ancien maître. La réaction de McGregor à la révélation est la perfection – un mélange de choc, d’horreur et de tristesse à la fois. Nous avons besoin de plus de moments comme celui-ci (et de moins d’action à demi-cul) pour qu’Obi-Wan Kenobi réussisse vraiment.

Le dernier plan montre Anakin en train de se détendre dans un tank, établissant apparemment une connexion avec son maître. Plutôt cool. Et oui, je suis vraiment curieux de voir comment cette série se déroule. J’aime ce genre de choses… probablement trop, c’est pourquoi je suis toujours déçu par le nouveau matériel. S’il vous plaît, ne ruinez pas Vador, Disney.

Bouts

  • Le moment où Obi-Wan essaie de mentir aux autres Jedi était hilarant. Tout son plan était de dire aux gens qu’il s’appelait Ben. Pas de déguisements. Pas de trucs. L’autre Jedi est comme, « Euh, non. Tu es Obi-Wan », et Obi-Wan dit : « Non, je suis Ben. « Non, tu es Obi-Wan. » « Merde. Qu’est-ce qui m’a trahi ?
  • Voilà pour le Grand Inquisiteur. Le mec est immédiatement poignardé à l’estomac par Reva. C’était vraiment décevant à voir. Disney aime clairement aller à l’encontre des attentes. Êtes-vous curieux de connaître le Grand Inquisiteur après tout notre marketing centré sur sa personne ? Eh bien, surprise ! Reva est le vrai méchant. Uhm d’accord.
  • Comment les ravisseurs n’ont-ils pas fouillé les poches de Leia à la recherche de son droïde ? Aussi, pourquoi le droïde ressemble-t-il à Mickey Mouse ?
  • Ben allait carrément laisser mourir Lars… ça ne semble pas juste.
  • Qui savait que Ben avait acheté ce jouet pour Luke ? Fan branlant à son meilleur.
  • Ben semble s’être coupé de la Force, mais il n’arrête pas de réclamer Qui-Gon… et il ne communique pas non plus avec Yoda. Alors, n’est-il que partiellement déconnecté, ou complètement inconscient du fait qu’il a besoin de la Force pour parler avec Force Ghosts ? (De plus, qui d’autre a l’impression que Qui-Gon va se montrer à un moment donné? Liam Neeson a essentiellement dit que la télévision était en dessous de lui, mais tout cela pourrait être une ruse. Peut-être.)
  • Le cinquième frère de Sung Kang est génial. Sa modulation de voix et son maquillage… tout cela fonctionne. Chaque méchant de Star Wars a besoin d’une sorte de masque ou de distorsion de la voix, c’est pourquoi je pense que Reva semble fade. À côté du Grand Inquisiteur et des autres membres de son groupe, elle n’est qu’une fille normale avec une cape. Imaginez si elle portait un masque ou changeait d’une manière qui la rendait cyborg ou quoi que ce soit… de tels fioritures contribueraient grandement à rendre le personnage plus intimidant. Dans l’état actuel des choses, Ingram doit faire beaucoup de travail lourd par elle-même, ce qui semble un peu injuste. Les méchants de Star Wars sont toujours théâtraux. Pourquoi est-elle si normale ?
  • Kumail Nanjiani est un grand acteur comique, mais il semble complètement déplacé dans Star Wars. C’est comme Bill Burr dans The Mandalorian. Cela ne convient tout simplement pas.
  • Je plaisante sur la planète Blade Runner, mais elle avait l’air géniale d’un point de vue visuel. À quel point était-ce rafraîchissant de laisser derrière soi le paysage désertique de Tatooine ?
  • Ma plus grande inquiétude à propos de ce spectacle est que nous n’en tirerons rien en dehors de quelques scènes d’action astucieuses. Je suis aussi excité que la prochaine personne à revoir Obi-Wan contre Anakin, mais avons-nous vraiment besoin de voir cette confrontation ? Allons-nous en apprendre plus sur ces personnages que nous ne connaissions pas déjà ?
  • De plus, à quel point une série peut-elle être excitante avec des personnages dont nous savons qu’ils apparaîtront plus tard dans de futurs films ? Il y a un vrai manque de suspense dans Obi-Wan Kenobi car on sait déjà comment se déroule cette histoire. Cela pourrait être vraiment intéressant ou un niveau The Book of Boba Fett décevant. Honnêtement, je n’attends rien au niveau d’Empire Strikes Back, mais au moins donnez-nous la qualité Rogue One ou Solo. Jolie s’il-vous-plaît? Au moins, ne ruinez pas Vador.

★★★★★

A lire également