Netflix Film obtient les droits de diffusion en continu du studio japonais Ponoc

Netflix Film obtient les droits de diffusion en continu du studio japonais Ponoc

Le site exclusif de diffusion en continu des prochains films du studio d’animation commence avec « The Imaginary » plus tard dans l’année.

Studio Ponoc, un studio d’animation japonais fondé par le producteur du Studio Ghibli Yoshiaki Nishimura, a conclu un pacte pluriannuel avec Netflix, qui deviendra le diffuseur exclusif des prochains films de Studio Ponoc, à commencer par « The Imaginary » plus tard dans l’année. (Le film est sorti au Japon en décembre).

Fondé en 2015, au cours d’une période de jachère dans l’histoire du Studio Ghibli, lorsque Hayao Miyazaki était censé avoir pris sa retraite et que le travail du célèbre studio s’était ralenti, le Studio Ponoc a produit un long métrage (« Mary and the Witch’s Flower ») ainsi qu’une anthologie de ses courts métrages (« Modest Heroes »), de même que des productions pour les Jeux olympiques de Tokyo et quelques publicités.

L’animation produite par le Studio Ponoc, nommé d’après le mot croate signifiant « minuit » ou le début d’une nouvelle journée, reflète « l’objectif du fondateur Nishimura d’un nouveau départ pour une animation globalement attrayante créée au Japon qui inspire et enthousiasme tous les publics à travers le monde », selon un communiqué du studio.

Quant à « The Imaginary », il « dépeint les profondeurs de l’humanité et de la créativité à travers les yeux de la jeune Amanda et de son compagnon imaginaire, Rudger. Leurs aventures fantastiques, lancées depuis son grenier, les amènent à découvrir un monde magique de créatures et de lieux jamais vus auparavant, jusqu’à ce qu’une force sinistre menace de détruire leur monde imaginaire et l’amitié qui l’habite ».

Le film est réalisé par Yoshiyuki Momose, un autre vétéran du Studio Ghibli, et produit par Nishimura. L’animation est en 2D dessinée à la main avec des touches d’animation par ordinateur ou, comme l’indique le communiqué de presse, « rehaussée par des techniques de lumière et d’ombre inédites ».

Il s’agit de la dernière alliance stratégique que Netflix a conclue dans le domaine de l’animation, qui comprend également un accord de production avec Aardman Animation (le film « Chicken Run : Dawn of the Nugget » et un prochain long métrage « Wallace et Gromit »), Skydance Animation (« Spellbound » plus tard cette année et de nouveaux projets de Brad Bird et Rich Moore), DreamWorks Animation (Orion and the Dark le mois prochain) et Sony Animation (« The Mitchells vs. the Machines » et le prochain « K-Pop : Demon Hunters »).

La grille de Netflix comprend également « Ultraman : Rising », « Saving Bikini Bottom : The Sandy Cheeks Movie » et « That Christmas ». Le film d’animation « Nimona », produit en partenariat avec Annapurna, a récemment été nommé pour l’Oscar du meilleur film d’animation.

Publications similaires