Lords of the Fallen Transports Gamers to Hell and Back | Jeux vidéo

Le dernier né de la catégorie est « Lords of the Fallen », d’une brutalité tordue, un jeu qui n’est pas tout à fait à la hauteur du meilleur du genre mais qui contient suffisamment de gameplay addictif et de construction du monde pour garder les fans engagés pendant la période des fêtes. Comme beaucoup de Soulslikes, j’étais presque prêt à abandonner lors de quelques combats de boss particulièrement brutaux, mais j’allais m’en sortir. Et ce sentiment d’accomplissement lorsque vous battez un ennemi massif dans un jeu comme celui-ci est imbattable. Il y a quelques problèmes de caméra notables et une physique frustrante, mais je suis toujours en train d’avancer pour voir ce qui se passe à chaque coin de ce jeu – j’en suis à environ 25 heures et il en reste probablement autant – même si je sais que ça va presque certainement démarrer. mon cul.

Développé par Hexworks et publié par CI Games, « Lords of the Fallen » est un redémarrage d’un jeu de 2014 du même nom. Il présente une ressemblance frappante avec la série « Dark Souls », y compris la création du personnage au début de l’inventaire, la gestion de l’équipement et l’attribution des statistiques lors de la montée de niveau. Après avoir créé votre personnage, vous êtes plongé dans le monde de Mournstead, un endroit rempli de créatures qui veulent votre mort. Cependant, « Lords of the Fallen » présente une particularité intéressante dans la mesure où il comporte deux royaumes : le pays des vivants (connu sous le nom d’Axiom) et un monde souterrain parallèle (connu sous le nom d’Umbral). Vous pouvez volontairement vous rendre à Umbral en utilisant une lampe Umbral ou simplement vous y retrouver à votre mort. Les progrès nécessiteront parfois un voyage rapide à Umbral pour surmonter un obstacle ou résoudre une énigme, mais ce n’est pas exactement un filet de sécurité pour une « seconde vie » mais plutôt un nouveau défi, étant donné qu’il contient certains des ennemis les plus coriaces. Comme la plupart des Soulslikes, la mort affecte les « Seigneurs des Déchus », entraînant la perte de points XP (appelés vigueur) qui peuvent être récupérés en tuant ce qui vous a tué.

Et c’est vraiment tout. « Lords of the Fallen » vous emmène dans des environnements légèrement variés, même s’il y a un sentiment de conception et de répétition du gameplay qui peut être décevant, ainsi qu’un design étonnamment linéaire pour un jeu comme celui-ci. Le plus gros problème, cependant, est qu’un jeu comme celui-ci vit et meurt selon sa physique. Lorsque vous avez besoin de chronométrer une parade pour survivre à une rencontre, vous ne voulez pas avoir l’impression que la conception du jeu joue contre vous, et « Lords of the Fallen » manque parfois de raffinement dans ce domaine. Les manœuvres d’esquive sont incohérentes et je suis mort plus d’une fois simplement parce qu’une caméra était coincée derrière un rocher ou un bâtiment. Et la caméra verrouillée ici, essentielle dans un jeu de combat, est extrêmement incohérente et disparaît souvent au milieu du combat.

Publications similaires