Ebertfest Announces First Slate of Films, Guest Frank Oz and Theme of “Empathy at the Movies” | Festivals & Awards

Actualités > Ebertfest Announces First Slate of Films, Guest Frank Oz and Theme of “Empathy at the Movies” | Festivals & Awards

« Pour moi, les films sont comme une machine qui génère de l’empathie », a déclaré Roger Ebert. « Si c’est un grand film, il vous permet de comprendre un peu plus ce que c’est que d’être d’un genre différent, d’une race différente, d’un âge différent, d’une classe économique différente, d’une nationalité différente, d’une profession différente, d’espoirs différents, d’aspirations , rêves et peurs.

« L’empathie peut être générée par le pathos et l’humour et par le partage d’expériences communes », a déclaré Chaz. « Cette année, à la mémoire de Roger, nous nous réunirons dans ce que Roger a appelé le temple du cinéma pour réaffirmer nos liens les uns avec les autres. »

Rejoindre l’Ebertfest de cette année sera le réalisateur Frank Oz, connu pour avoir créé et interprété de nombreux personnages bien-aimés dans « The Muppet Show » et « Sesame Street », donnant vie à Yoda dans la série « Star Wars », et réalisant de nombreux films, de « Little Shop of Horrors » à « Et Bob ? » et « Bowfinger ». « Nous sommes impatients d’accueillir cet invité spécial dont le travail est l’incarnation même de l’empathie », a déclaré Chaz.

Oz accompagnera la projection de son film Derek DelGaudio’s « En soi et en soi» (2020), une biographie qui explore l’identité et l’illusion tandis que le conteur et magicien tente de répondre : « Qui suis-je ? Le film est à l’origine une pièce écrite et interprétée par DelGaudio et réalisée par Oz, qui a duré Off-Broadway pendant 72 semaines. Derek DelGaudio et Janet Pierson, directeur émérite du SXSW Film Festival, seront également présents.

Le chef-d’œuvre du cinéma allemand « Ailes du désir» (1987) a fait du nom du réalisateur Wim Wenders un synonyme d’art cinématographique. « Vous êtes séduit par le charme de ce film », a écrit Roger Ebert dans sa critique originale. Le film, qui a été tourné en noir et blanc et en couleur, met en scène Bruno Ganz dans le rôle de Damiel, un ange qui est prêt à abandonner son perchoir au-dessus de Berlin, sa capacité à entendre les pensées, ainsi que son immortalité de revenir sur terre après sa chute. amoureux d’un trapéziste. Réalisé peu de temps avant la chute du mur de Berlin, Ebert écrivait que « le film est comme une musique ou un paysage : il dégage un espace dans mon esprit, et dans cet espace je peux réfléchir à des questions. On demande à certains d’entre eux dans le film : ‘Pourquoi suis-je moi et pourquoi pas toi ? Pourquoi suis-je ici et pourquoi pas là-bas ? Quand le temps a-t-il commencé et où finit l’espace ?’” Michael Barker, co-président de Sony Pictures Classics, sera présent.

★★★★★

A lire également