Alamo Drafthouse Cinema célèbre 1989 avec une série de projections d'un an, des éléments de menu spéciaux et des produits dérivés

Alamo Drafthouse Cinema célèbre 1989 avec une série de projections d’un an, des éléments de menu spéciaux et des produits dérivés

40 films seront projetés dans 41 sites d’Alamo Drafthouse

Prêt à retourner en 1989 ? L’Alamo Drafthouse l’est.

Pour célébrer cette année charnière du cinéma, qui a vu entre autres « Batman » de Tim Burton, « Indiana Jones et la dernière croisade » de Steven Spielberg, « Do the Right Thing » de Spike Lee, « sex, lies and videotape » de Steven Soderbergh » et « Drugstore Cowboy » de Gus Van Sant, le cinéma Alamo Drafthouse, basé à Austin, au Texas, présentera un programme d’un an comprenant des éléments de menu et des produits spéciaux, ainsi qu’une série de projections de vos joyaux préférés du début de la décennie.

« J’avais six ans à l’été 1989 et je me souviens encore de mes parents qui me taquinaient en disant que les billets pour « Batman » risquaient d’être épuisés et que nous devions peut-être revoir « Last Crusade » à la place. La vie est difficile pour un enfant », déclare John Smith, programmeur principal de films chez Alamo Drafthouse, dans un communiqué officiel. « Trente-cinq ans plus tard, les films de 1989 affichent toujours complet à Alamo Drafthouse, et c’est un honneur de partager ces films avec une nouvelle génération. »

Les billets pour le programme Time Capsule 1989 sont maintenant en vente, avec des événements tels que les célébrations Movie Party de « UHF » de Weird Al et « Uncle Buck », un film suprêmement sous-estimé de John Hughes, des projections de brunch de « Troop Beverly Hills », « Teen Witch » et « Steel Magnolias » et – si vous recherchez quelque chose d’un peu plus audacieux – des projections de « The ‘Burbs » de Joe Dante, de Nicolas Cage dans « Vampire’s Kiss » et de l’original « Pet Semetary », un film qui, lors de sa parution sur le câble, ça m’a fait mourir de peur.

Certains des nouveaux éléments du menu incluent un « Henry Dog », un hot-dog inspiré du père d’Indiana dans « Indiana Jones et la dernière croisade » ; « Dalton’s Choice », une belle boisson non alcoolisée en l’honneur de la glacière emblématique de « Road House » (jouée par Patrick Swayze) ; et la « Pizza du futur », avec moitié pepperoni, moitié poivron vert, comme on le voit dans « Retour vers le futur II » (et aucun processus d’hydratation futuriste n’est nécessaire).

Il existe également un verre à pinte de collection, conçu à partir de verres à pinte de collection créés par Chris Bilheimer, l’artiste acclamé à l’origine des conceptions d’albums légendaires pour Neutral Milk Hotel, REM et Green Day.

Cela ressemble à la machine à voyager dans le temps cinématographique parfaite, pendant un an, certains d’entre nous s’en souviennent et nous manquent tous beaucoup.

Publications similaires