Zoom sur la colorisation cinématographique
|

Zoom sur la colorisation cinématographique

Actualités > Zoom sur la colorisation cinématographique

On se demande souvent comment notre ancienne émission de dessin animé préféré en noir et blanc a pu se transformer en une magnifique image animée remplie de couleur. Et bien c’est l’œuvre de la colorisation cinématographique. Découvrons ensemble, à travers ces paragraphes, l’identité de cette technique révolutionnaire.

Définition de la colorisation cinématographique

La colorisation cinématographique est définie par une méthode ayant pour but d’ajouter de la couleur à tout ce qui peut être de l’image animée avec couleur sobre, que ce soit un film ou un dessin animé, en noir et blanc ou même en sépia.

Rôle et objectif

La colorisation est utilisée pour plusieurs raisons. Les effets spéciaux ainsi que la restauration de films en couleur en sont de grandes parties.

Elle a pour mission d’optimiser l’aperçu des images afin de pouvoir mieux visionner le film. Outre le fait de manipuler la qualité de l’image, c’est également un bon moyen pour représenter l’envergure du projet.

La cinématographie a bien évolué depuis ses débuts. De ce fait, la colorisation a également fait son parcours pour s’adapter et améliorer ses performances. L’origine de cette technique se doit d’être développée pour apporter plus de précisions sur les connaissances à ce sujet.

Techniques de colorisation

La colorisation cinématographique a vu le jour au début du 20e siècle. Plusieurs méthodes ont été utilisées pour contribuer à l’exploitation de cette technique.

La colorisation partielle

La première technique de colorisation consiste à apporter des touches de couleur sur les films en noir et blanc grâce à des colorants. On peut effectivement assigner cette technique comme méthode manuelle étant donné que les couleurs obtenues sont limitées. Cela n’a pas empêché d’utiliser ces couleurs comme effets visuels.

La colorisation totale

Après les années 1960, les amateurs d’anciens dessins animés ont tout mis en œuvre pour sponsoriser la colorisation des émissions en noir et blanc classique. Cette époque a commencé avec l’avenue de la télévision en couleur. De ce fait, on a utilisé les tracés originaux refaits sur celluloïd pour y ajouter de la couleur. Effectivement, cette méthode ne diffère pas de la production d’un dessin animé, réalisé à partir d’images successives.

Puis, l’arrivée de l’informatique a facilité la production des films en couleur. Les studios ont utilisé cet outil pour teindre numériquement les films. La colorisation se fait d’abord sur les contours puis l’intérieur est fait pour compléter le tout.

En général, on commence la colorisation avec une épreuve monochrome du film. Une réplique neuve réalisée grâce au négatif original et on obtient, ainsi, une copie vidéo de haute qualité. Aidés par les ordinateurs, les techniciens vont identifier le niveau de gris de chaque objet, de chaque image, en notant tous les mouvements. Chaque objet subit une modification de couleur par un ordinateur pendant que le niveau de gris reste le même.

Les premières techniques de colorisation ont permis d’avoir une image aux contrastes faibles et aux couleurs pâles, plates et délavées. Au fil du temps, la technologie a pu s’améliorer. Vous pouvez d’ailleurs voir les différences avec les colorisations actuelles.

Niveau de conception

La colorisation demande une énorme quantité de travail. Dans un premier temps, l’artiste en charge de la colorisation peut avoir recours à la colorisation par segmentation pour colorier une image fixe. Ce procédé consiste à diviser en zones l’image puis affecter une couleur pour chaque zone. Cette technique permet d’avoir des segments corrects à condition de bien maîtriser les outils et le savoir-faire. C’est un travail fastidieux et demande beaucoup de temps.

Dans quel domaine utiliser la colorisation ?

Restauration

La colonisation est aujourd’hui utilisée pour restaurer les anciens films ou apporter de la netteté pour les nouveaux. En effet, les anciens films en noir et blanc sont de plus en plus rares due aux soucis de stockage. La colorisation permet alors d’avoir des vidéos de meilleure qualité ou des versions plus évoluées.

Intégration

On utilise également cette technique pour importer des séquences de films en noir et blanc dans une séquence en couleur.

Colorisation de documentaires

Les documentaires en noir et blanc ont été améliorés pour mettre en valeur la sensation, la réflexion ou plus exactement l’immersion des fans qui sont généralement supposés être incapables de se concentrer sur un documentaire en noir et blanc, même si beaucoup d’entre eux préfèrent encore un bon film en noir et blanc..

Pour conclure

En résumé, la colorisation est passée d’un simple coloriage de dessins animés en une création de fichiers de haute qualité. Cette technique a fait beaucoup de progrès, mais a également suscité des controverses pour les cinéphiles qui préfèrent les films anciens. Cela n’a pas empêché plusieurs œuvres d’être revisitées et certains ont même vu le jour grâce à leurs fichiers antérieurs disparus. Aujourd’hui, cette technique est principalement numérisée et les matériels d’aujourd’hui ont contribué à avoir un résultat beaucoup plus facile, réduisant, par la même occasion, le temps de réalisation.

★★★★★

A lire également