Sophie Marceau, actrice principale du film Un bonheur n'arrive jamais seul
| |

Un bonheur n’arrive jamais seul : Résumé et avis critique du film

Actualités > Autour du cinéma > Un bonheur n’arrive jamais seul : Résumé et avis critique du film

Un bonheur n’arrive jamais seul est un film français réalisé par James Huth, avec en tête d’affiche Gad Elmaleh et Sophie Marceau. Le film, sorti en France en 2012, reprend les codes de la comédie romantique.

Un bonheur n’arrive jamais seul : résumé d’une comédie tout public

La vie de Sacha se résume à ses amis, son piano, la fête. Le soir, il joue du piano dans un club de jazz et profite de sa vie de célibataire avec toutes les filles qu’il rencontre. “Carpe diem” est sa devise, vivre au jour le jour et se faire plaisir. Pas de réveil le matin, pas d’impôt, une mère qui fait ses courses et surtout pas d’alliance.

De son côté, Charlotte a une vie bien mouvementée avec trois jeunes enfants, deux ex-maris individualistes et une carrière professionnelle contraignante. Elle n’a pas le temps pour une histoire d’amour. Tout oppose nos deux protagonistes. Ils n’ont rien à faire ensemble, et pourtant ils sont faits l’un pour l’autre.

Quand amour rime avec humour

Un duo sympathique

Un bon film passe d’abord par un bon casting. Un bonheur n’arrive jamais seul n’échappe pas à la règle. Gad Elmaleh nous gâte de son humour naturel légendaire. Sophie Marceau, elle, apporte fraîcheur et spontanéité. Les comédies romantiques n’ont d’ailleurs aucun secret pour elle. Ce n’est pas non plus la première fois que nous retrouvons ce genre de duo hybride au cinéma. Sophie Marceau avait aussi joué aux côtés de l’humoriste Dany Boon dans le film De l’autre côté du lit.  Le couple d’acteurs fonctionne alors très bien. Une rencontre entre deux êtres qui s’aiment malgré les nombreux obstacles qui se mettent sur leur chemin : une intrigue déjà vue mais qui fait tout de même rêver. 

Un film qui redonne le sourire

Un bonheur n’arrive jamais seul est une comédie romantique classique dans le meilleur sens du terme.  Le spectateur est victime d’éclats de rire à de nombreuses reprises. Le réalisateur James Huth a opté pour la technique du “slapstick”, ou comique de situation, plutôt exagéré et démonstratif. Dès le début du film, Sophie Marceau en prend pour son grade: tombée sous la pluie, éclaboussée par une voiture qui passe d’un peu trop près, cognée par un évier dans les fesses…Bref la malchance et la maladresse lui colle à la peau.

Le spectateur sourit aussi beaucoup grâce aux multiples références cinématographiques et musicales présentes dans le film. On peut observer des affiches de Casablanca ou encore de West side story. Côté musiques, c’est Stevie Wonder et Marvin Gaye qui rythment la bande originale. 

★★★★★

A lire également