Thomas Ian Griffith parle de la finale de la saison 5 de Cobra Kai

Actualités > Thomas Ian Griffith parle de la finale de la saison 5 de Cobra Kai

Terry Silver terrorise la vallée dans Cobra Kai Saison 5.

Plus de 30 ans après avoir fait ses débuts d’acteur dans The Karate Kid Part III, Thomas Ian Griffith a repris son rôle de Terry Silver dans la saison 5 de Cobra Kai, récemment publiée. de retour en tant que chef du dojo Cobra Kai avant de se concentrer sur la finale de la saison, que l’acteur a décrite comme « shakespearienne ».

« Après les résultats choquants du tournoi All Valley, la saison 5 trouve Terry Silver en train d’étendre l’empire Cobra Kai et d’essayer de faire de son style de karaté » No Mercy « le seul jeu en ville », lit-on dans le synopsis. « Avec Kreese derrière les barreaux et Johnny Lawrence mettant le karaté de côté pour se concentrer sur la réparation des dommages qu’il a causés, Daniel LaRusso doit faire appel à un vieil ami pour obtenir de l’aide. »

Tudor Leonte : Vous reprenez le rôle de Terry Silver après plus de 30 ans. Qu’est-ce que cela signifie pour vous de faire partie de la trilogie originale qui a vraiment tout déclenché ?

Thomas Ian Griffith : Ça a été un voyage incroyable. The Karate Kid Part III a été mon premier film. John Avildsen a tenté sa chance avec un acteur new-yorkais inconnu. Je pensais que ça allait être ça. Nous avons créé ce personnage archétypal exagéré, et c’était drôle d’une certaine manière. Cela correspondait à l’époque où ces films pour méchants et je ne m’attendais pas 30 ans plus tard à revenir et à faire cela, pas dans mes rêves les plus fous. En fait, quand j’ai entendu parler de la série pour la première fois, je me suis dit : « Oh mon Dieu, ça va être un désastre. Ensuite, j’ai regardé la première saison, et je me suis gavé en disant: ‘C’est fantastique. Billy est génial et Ralph est génial. L’écriture est géniale, c’est nostalgique et drôle et irrévérencieux comme l’enfer. Encore une fois, je n’ai jamais pensé que Terry Silver s’intégrerait dans ce monde. Je pensais qu’il s’agissait uniquement de ces gars aux JO. Puis, vers la saison 3, j’ai commencé à entendre des rumeurs et j’ai reçu des appels et j’ai dit : ‘Hey, pouvons-nous utiliser un clip de toi de The Karate Kid ?’ J’étais comme, ‘Quoi?’ Tu sais? Et même alors, quand les gars ont appelé pour la première fois, j’ai pensé: ‘Mmh, ils vont vouloir ramener ce personnage pour quelques pommes, un épisode ou deux. C’est comme si ce n’était pas mon truc. Mais ensuite, quand ils ont lancé cet arc incroyable qu’ils avaient avec toutes ces dimensions et couleurs, c’était comme, ‘Oh, attendez une seconde. C’est quelque chose de spécial. Je dois sauter dessus. C’est juste inattendu, et je suis tellement fier d’en faire partie.

Jouons un instant à l’avocat du diable. Pourquoi pensez-vous que Daniel semble si obsédé par l’arrêt des gars de Cobra Kai et de Terry Silver en particulier ?

Griffith: Je pense qu’il porte beaucoup de bagages, et j’ai eu cette influence sur lui jeune, et je pense que lorsque vous avez ces expériences, il est difficile de les abandonner. Il respecte également sa tradition. C’est une belle histoire parce que Miyagi-Do et tout signifie tellement pour lui. D’un autre côté, Cobra Kai aussi [to me], aidez-moi à traverser cette période terrible, post-Vietnam et tout ça. Donc c’est comme, il y a deux hommes qui sont tellement passionnés par ce qu’ils font, et c’est juste une qualité admissible. Arriveront-ils à se réunir ? Maintenant, il y a du respect là-dedans, mais quand même, ils juste parce que la philosophie est… c’est trop doux de dire le doux et le dur, mais si on le dit comme ça, c’est comme s’ils ne pouvaient pas coexister. Il se bat pour ce qu’il croit, tout comme Terry Silver, qui met en place la grande confrontation que nous avons à la fin. Vous avez tous vu ce qui s’est passé, ce que je ne peux pas croire. [Laughs] Non, évidemment, c’était une belle fin. C’était une fin shakespearienne épique.

★★★★★

A lire également