SXSW 2022: Nothing Lasts Forever, The Pez Outlaw, The Thief Collector | Festivals & Awards

Actualités > SXSW 2022: Nothing Lasts Forever, The Pez Outlaw, The Thief Collector | Festivals & Awards

Réalisé par Jason Kohn, le documentaire aborde l’histoire du commerce des diamants de terre, tout en montrant la nouvelle entreprise qui fabrique des copies exactes : les diamants synthétiques, cultivés en laboratoire. Il est presque impossible de les différencier, et pourtant, si les diamants synthétiques (qui sont beaucoup moins chers) devenaient de plus en plus populaires, cela obligerait l’industrie régulière du diamant à changer d’orientation. Ils devraient raconter une histoire différente.

« Nothing Lasts Forever » regorge d’informations juteuses, fournies par ses experts comme la joaillière Aja Raden, qui démystifie continuellement l’entreprise avec un sourire géant sur son visage, nous guidant à travers une histoire qui est « un mensonge dans un mensonge dans un mensonge dans un mensonge. » C’est une arnaque mondiale, dont l’industrie s’est épanouie pendant des années, et que Kohn démonte pièce par pièce avec un excellent journalisme. Kohn permet à de nombreux enquêteurs de parler pour eux-mêmes, comme l’expert en diamants Martin Rapaport, dont le concept de la valeur du diamant revient toujours au personnel. Si vous rendez le diamant bon marché, les fiançailles sembleront bon marché.

Pendant ce temps, il y a un gemmologue outsider nommé Dusan Simic, qui travaille dans la solitude pour créer un diamant totalement indiscernable. L’édition de Kohn fait un excellent travail en montrant l’avenir auquel l’industrie du diamant s’accroche aussi, ainsi que la notion qu’ils sont spéciaux. « Nothing Lasts Forever » montre comment un fantasme n’est pas à la hauteur de la vérité, tant que le spectateur est prêt à le supporter. Le film arrive à Showtime plus tard cette année, et j’espère qu’il deviendra la menace de l’industrie du diamant qu’il mérite d’être.

Une autre histoire inoubliable de David contre Goliath peut être trouvée dans « Le hors-la-loi Pez», un documentaire qui vous plonge dans le drame sérieux d’une sous-culture qui, à l’extérieur, ne semble que drôle. Son nom vient du surnom de Michigander Steve Glew, un collectionneur légendaire de Pez qui a réalisé l’argent qui pouvait être gagné en vendant des distributeurs Pez fabriqués et vendus uniquement en Europe à différents collectionneurs américains. « Cela fait 20 ans que je veux raconter cette histoire », déclare Glew, alors qu’il déroule une aventure incroyable qui l’a amené à faire passer en contrebande de nouveaux distributeurs PEZ par milliers et à devenir le fléau de Pez America, y compris le président Scott McWhinnie. En accordant une attention sérieuse à l’histoire de Glew et aux scandales qu’il a provoqués sur la scène PEZ, le film établit sa propre construction d’un monde riche et thématique.

★★★★★

A lire également