Star Wars : 10 mèmes qui résument parfaitement la trilogie originale

Actualités > Star Wars : 10 mèmes qui résument parfaitement la trilogie originale

Andor ayant lieu cinq ans seulement avant Un nouvel espoir, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour célébrer la trilogie originale de George Lucas, et combien cela a changé non seulement le genre de la science-fiction mais aussi le cinéma en général. Cette époque de l’univers Star Wars de Lucas reste sacrée pour tous les fans, et chaque nouvelle série se déroulant dans cette galaxie lointaine, très lointaine sur Disney + doit son inspiration à sa vision.

Ses personnages et ses dialogues mémorables ont été un tremplin pour les mèmes qui capturent parfaitement le parcours de son héros classique sur fond d’effets visuels éblouissants, le consacrant comme un groupe de films intemporels avec beaucoup d’inspiration.

Obi-Wan Kenobi enseigne à Luke Skywalker la Force

Lorsque Luke Skywalker, garçon de ferme inexpérimenté, apprend qu’il est le fils de l’un des Jedi les plus célèbres de la galaxie, il apprend les voies de la Force grâce à l’ami le plus proche et mentor de son père, Obi-Wan Kenobi. Obi-Wan n’a pas beaucoup de temps pour lui apprendre et garde ses leçons assez vagues et énigmatiques avant de quitter rapidement le plan physique.

Luke, avec à peine quelques jours de préparation, ne bénéficie pas du Conseil Jedi, encore moins d’un tuteur cohérent. Ce mème peut se moquer de l’apprentissage en ligne, mais il capture également les frustrations que Luke a traversées en essayant de saisir la Force d’un homme qui a passé les dernières années de sa vie en tant qu’ermite triste.

Luke Skywalker se lance dans le voyage de son héros après avoir perdu sa tante et son oncle

Aussi intrigué que Luke soit par les concepts de la Force, il n’est pas prêt à abandonner sa seule famille et à s’enfuir pour devenir un Jedi. Même la promesse de sauver la princesse Leia ne suffit pas à lui faire tourner la tête jusqu’à ce que, par le destin ou même le destin, l’oncle Owen et la tante Beru soient tués par des stormtroopers impériaux.

Comme le suggère ce mème, Obi-Wan ne perd pas de temps pour souligner que Luke n’a d’autre choix que de l’accompagner. Mis à part l’impératif narratif, Obi-Wan est complètement transparent sur ses objectifs et ne semble même pas du tout choqué par le fait que deux personnes avec lesquelles il a interagi à plusieurs reprises ont été tuées de manière particulièrement horrible.

L’Empire perd une étoile de la mort et en construit une autre

Luke parvient à détruire avec succès la super arme de l’Empire, mais il ne faut pas longtemps avant que l’Empire en construise une autre dans l’espoir que cette fois, elle puisse enfin être utilisée comme prévu ; semer la peur dans le cœur des citoyens galactiques en faisant exploser de plus en plus de planètes.

Quelque chose qui a pris des décennies à construire au départ ne prend plus que quelques mois, et l’Empereur affiche une quantité incroyable d’orgueil en pensant que les rebelles ne pourront plus le détruire. Dans sa myopie, il sous-estime encore une fois son adversaire et la même chose se produit.

Dark Vador est établi comme un méchant terrifiant

Non seulement Dark Vador fait l’une des meilleures introductions de méchants dans tous les films Star Wars, mais il reste également le principal antagoniste de la trilogie originale, allant jusqu’à tuer ses propres hommes pour leur insubordination. Peu importe leur rang, personne n’est à l’abri du poing de Vador

Établir la domination de Vader n’a pas été difficile compte tenu de sa stature imposante et de son esthétique intimidante, mais regarder les personnes qui étaient censées être de son côté agir également comme des enfants nerveux autour de lui n’a fait qu’accroître sa puissance.

Luke et Leia découvrent que Dark Vador est leur père

Dans l’un des meilleurs rebondissements de l’intrigue des films Star Wars, Luke découvre que Dark Vador était autrefois connu sous le nom d’Anakin Skywalker, son père. Cette révélation n’est pas aussi choquante pour quiconque a vu la trilogie préquelle, mais c’était une révélation incroyable au début des années 80.

Luke et Leia ne sont pas exactement ravis de cela étant donné que Vader représente le régime totalitaire contre lequel ils se sont engagés à lutter, mais cela conduit à une incroyable réunion de famille et à une opportunité de rédemption pour l’homme bon piégé à l’intérieur de la monstruosité mécanique.

Empire Strikes Back est le meilleur film de la trilogie originale

Alors qu’Un nouvel espoir suivait fidèlement une histoire du Bien triomphant du Mal, L’Empire contre-attaque présentait l’inverse. En raison de son mélodrame plus mature, de l’introduction de nouveaux personnages amusants comme Lando Calrissian et Boba Fett, et du fait qu’il a une fin plus réaliste (et moins féerique), il est considéré comme le meilleur film de la trilogie originale.

Bien qu’il ne soit normalement pas contesté par les fans, ce mème utilise un débat populaire du film Clerks, dans lequel la supériorité du deuxième acte de la trilogie originale est remise en question. Il est toujours présenté au cinéma comme une suite aussi bonne, sinon meilleure, que son prédécesseur, et par conséquent, c’était un acte très difficile à suivre.

Une princesse est tombée amoureuse d’un scélérat

La romance n’est pas exactement l’objectif principal de la trilogie originale, mais l’histoire d’amour entre la princesse Leia et Han Solo a définitivement ses admirateurs. Adhérant au trope « les opposés s’attirent », ils semblent mal adaptés l’un à l’autre étant donné qu’elle appartient à la royauté d’Alderaan et qu’il est un passeur, mais c’est pourquoi leurs interactions sont si amusantes à regarder. L’humour sarcastique est ce qui fait de Han et Leia un couple qui se rattache.

Aucun d’eux n’apprécie d’avoir des sentiments l’un pour l’autre, ce qui maintient leurs échanges animés. Leigh Bracket, qui a écrit le scénario, a également travaillé sur The Big Sleep, il n’est donc pas surprenant que les plaisanteries rapides entre Leia et Han rappellent les échanges sournois entre Humphry Bogart et Lauren Bacall dans ce film noir.

Luke doit tuer Vador pour devenir un Jedi et sauver la galaxie

Afin de sauver la galaxie et de compléter sa formation de Jedi, Luke doit affronter Dark Vador. Malgré le fait qu’il ne tuera pas son propre père, Maître Yoda et Obi-Wan le poussent à le faire avec un sentiment de culpabilité pas si subtil comme « Alors l’Empire a déjà gagné ».

Les deux maîtres Jedi ont directement contribué à la chute d’Anakin, mais aucun d’eux n’a pu tuer Vador avant de mourir, faisant de Luke leur dernier espoir. Malgré l’incroyable fardeau qui lui est imposé, Luke fait ce qui doit être fait, mais selon ses propres conditions.

L’empereur Palpatine a essayé de faire tomber Luke du côté obscur

Comme si affronter Vador ne suffisait pas, Luke devait affronter l’Empereur et, dans un ultime effort pour gagner, le Seigneur Sith tenta de le faire basculer du côté obscur. L’Empereur a sous-estimé non seulement la capacité de résistance de Luke, mais aussi l’amour de Vador pour son fils. En fin de compte, Vader a dû choisir entre servir son maître et sauver la vie de Luke.

La nature des Sith dictait que l’arrogance de Palpatine conduirait d’une manière ou d’une autre à sa perte, et ce fut le cas; il pensait qu’il était assez fort pour transformer Luke, et que son emprise sur son père était tout aussi puissante, ce qui n’était pas vrai.

Luke a terminé le voyage de son héros

À la fin de Return of the Jedi, non seulement l’Empereur a été détruit et Vader a été racheté, mais Luke était également devenu le Jedi qu’il avait l’intention d’être dans Un nouvel espoir. Il avait fait face aux épreuves nécessaires et a été changé par son voyage, un garçon de ferme inexpérimenté transformé en héros triomphant.

Que l’anecdote de ce mème soit vraie, un dysfonctionnement de la garde-robe ou un « heureux accident », elle représente néanmoins le conflit que Luke a dû traverser pour devenir un Jedi. Le symbolisme de la trilogie originale met en évidence les thèmes qui font même d’un blockbuster avec des sorciers de l’espace et des épées laser une source d’inspiration pour des décennies.

★★★★★

A lire également