Ryan Hansen et Margaret Cho discutent des rôles dans Good on Paper de Netflix

Actualités > Ryan Hansen et Margaret Cho discutent des rôles dans Good on Paper de Netflix

Basé sur une histoire pour la plupart vraie écrite par la star et comédienne Iliza Shlesinger, Good on Paper est un drame romantique que Kimmy Gatewood réalise dans son premier long métrage. Le casting est complété par Ryan Hansen, Margaret Cho et Rebecca Rittenhouse. Netflix sortira le film le mercredi 23 juin. « Andrea Singer a toujours fait passer sa carrière de stand-up en premier, et bien que les rencontres soient faciles, l’amour n’était pas une priorité… c’est jusqu’à ce qu’elle rencontre Dennis, un nerd excentrique au charme désarmant qui la pousse à baisser sa garde », lit-on dans le synopsis officiel. « Sa meilleure amie Margot n’est pas convaincue qu’il est tout ce qu’il semble, et elle exhorte Andrea à se lancer dans une chasse à l’oie sauvage pour découvrir qui est vraiment Dennis. » ComingSoon Le rédacteur en chef s’est entretenu avec les stars Ryan Hansen et Margaret Cho à propos de leurs rôles. dans la comédie, les fausses dents de Hansen et Cho jouant le détective. Regardez l’interview vidéo ou lisez la transcription complète ci-dessous. Tyler Treese : Ryan, vous incarnez un personnage très différent de votre rôle habituel. Quand tu dois jouer ce gars pas branché, qui a tous ces bons attributs, mais Andrea n’est pas physiquement attirée par lui. Comment as-tu réussi à t’en sortir ? Ryan Hansen : Ah, quel type. C’était une explosion. J’ai vraiment apprécié ça, surtout parce que c’est basé sur un vrai gars qu’elle voyait et avec qui elle a vécu tout ça, donc c’était amusant de se mettre les dents. J’ai les dents ici si tu veux les voir. Et j’avais un petit costume matelassé et tout ça. C’était une explosion. J’ai adoré.Margaret, vous pouvez vous lancer dans une poursuite de détective si amusante dans ce film. A quel point était-ce amusant de jouer au détective et de se moquer de ce scénario vraiment fou qui s’est produit ?Margaret Cho : J’ai adoré. J’ai passé un très bon moment avec Iliza. Elle a fait un excellent travail avec le scénario, et c’est tellement génial de pouvoir jouer avec le scénariste. C’est une opportunité très rare. Nous avons donc passé le meilleur moment et j’ai vraiment apprécié tout ça. Ryan, vous et Iliza avez une très bonne chimie à l’écran. Selon la scène, si vous vous entendez bien ou si c’est une partie effrayante. Comment était-ce de travailler avec elle ? Hansen : Elle est incroyable. Je veux dire, quelle patronne, elle a tellement de talent en tant que stand-up, en tant qu’écrivain-actrice. Elle est belle. C’était. Ouais, on a vraiment cliqué. Je veux dire, parce que nous ne nous étions jamais rencontrés avant ce projet, donc vous ne savez jamais comment ces choses se passent, et nous avons totalement cliqué et nous nous sommes bien amusés à travailler ensemble. Margaret, puisque c’est le mois de la fierté, je voulais demander. J’aime la façon dont votre personnage s’en prend aux filles, et ce n’est pas un gros objectif. C’est tellement génial que la représentation soit allée si loin où un personnage peut être une lesbienne, et ce n’est pas une grosse affaire. Pouvez-vous parler de ces progrès ?Cho : J’adore ça. Je pense que nous dépassons l’identité et que nous entrons dans l’histoire, ce qui, je pense, est vraiment important. Nous sommes donc une génération après comme coming out, et c’est la principale raison pour laquelle vous incluriez un personnage LGBTQIA. Et maintenant, c’est juste que nous faisons partie du monde, ce qui, à mon avis, est vraiment important. Ryan, le film parle tellement des personnages que nous mettons et de l’insécurité à laquelle les gens sont confrontés, en particulier avec le genre de paysage des médias sociaux. où vous essayez en quelque sorte de jouer devant la caméra et d’être un moi idéalisé. Quel rapport avez-vous eu avec ce rôle ? Hansen : Ouais. Je veux dire, tout le monde veut donner le meilleur de lui-même et tout ce qu’il a accompli pour se sentir mieux dans sa peau. Parfois j’ai du mal avec ça aussi. Donc, je comprends totalement d’où vient ce gars au début. Malheureusement, c’est juste qu’il se transforme en cette histoire vraiment effrayante. Donc, vous vous sentez un peu pour lui au début, vous vous dites: « Oh, ce gars est juste un genre de nerd qui essaie, essaie d’être avec cette belle fille », mais ensuite ça tourne, et c’est là que je perds ma sympathie.Margaret , puisque vous avez tous les deux une formation d’humoriste, vous et Iliza, pouvez-vous nous dire à quel point les scènes ont été improvisées ?Cho : Il n’y a pas eu vraiment d’improvisation parce qu’Iliza avait écrit un si bon scénario, et je voulais vraiment être vrai à cela. Il n’y avait donc pas vraiment de temps ou d’espace pour le faire. Parce que nous avons eu un tournage très court. Nous n’avions pas beaucoup de temps pour faire le film, alors nous voulions juste le faire comme elle l’a vu. Nous avons beaucoup ri, mais aussi hors champ. Donc, nous avons passé un très bon moment à le faire.

★★★★★

A lire également