Revue « Cynthia » – Elizabeth Taylor (Été sous les étoiles #14) – Ticklish Business

Actualités > Revue « Cynthia » – Elizabeth Taylor (Été sous les étoiles #14) – Ticklish Business

Pensées sur Elisabeth :

J’ai une relation compliquée avec Elizabeth Taylor; parfois je la trouve charmante et une grande actrice, et d’autres fois je ressens tout le contraire. J’admire ses efforts d’activisme et elle était une amie proche de beaucoup d’acteurs que j’aime bien, mais sa vie personnelle était très… intéressante.

Horaire des films TCM :

  • Courage de Lassie
  • Cynthia
  • Petite femme
  • Père de la mariée
  • Beau Brummell
  • Cléopâtre
  • Géant
  • Qui a peur de Virginia Woolf ?
  • Butterfield 8
  • Le Bécasseau

Critique cinématographique:

Cynthia (Elizabeth Taylor), est une jeune fille maladive dont les parents surprotecteurs (George Bishop et Mary Astor) l’empêchent de découvrir le monde.

Même chose avec A Date With Judy, ce film ne m’attire pas vraiment en tant qu’adolescent de nos jours. Les problèmes que le personnage principal traite semblent si triviaux. Cela n’aide pas qu’ils soient présentés de la manière la plus fade possible.

J’avais l’impression que le casting était bon, mais ils n’avaient pas vraiment d’alchimie naturelle les uns avec les autres et le film n’a pas vraiment approfondi leurs relations autant qu’il aurait dû. Comme une grande partie est motivée par les personnages, le résultat final s’est senti mal.

C’était assez intéressant de voir comment cela se rapportait au drame familial, en particulier avec la famille élargie. Ce n’est pas parce que vous êtes lié que vous devez avoir des relations avec eux. J’ai apprécié que le film n’ait pas hésité à aborder ce message.

Elizabeth Taylor est bonne dans l’un de ses premiers rôles, bien que son personnage soit assez ennuyeux et qu’il soit difficile de croire qu’elle est censée être peu attrayante et ennuyeuse. Comme pour la plupart des films plus anciens, Cynthia souffre d’une maladie inexpliquée. Naturellement, Taylor a toujours l’air incroyable.

Le casting de soutien est assez faible. L’amoureux de Cynthia, Ricky Latham (Jimmy Lydon) est revenu de la guerre et décide d’aller au lycée pour une raison quelconque. Il aborde le rôle avec une maladresse très guindée qui ne se sent pas bien, et la chimie entre lui et Taylor est à peine là.

Scotty Beckett, est un peu perdu ici en tant que garçon stupide et maladroit qui se languit après Cynthia. Ce qui est un peu bizarre depuis que je les ai vus jouer des frères et sœurs dans A Date With Judy. Les acteurs jouant leurs camarades de classe et amis sont génériques et ne servent pas vraiment à l’intrigue. Le temps passé à se concentrer sur eux devenait ennuyeux car cela n’ajoutait rien.

Le scénario manque de nuances et d’humour, ou du moins d’une compréhension complète de ses sujets. Je n’ai jamais eu l’impression de connaître les gens, et donc je ne me souciais pas tellement d’eux. C’est un mélange tellement étrange de tentatives de comédie et de mélodrame dignes de grincer des dents qui, une fois réunis, ne constituent rien de mémorable.

Cela semble très faux et pas un point très remarquable dans la carrière de l’un de ces acteurs.

Superlatifs :

  • Scène préférée : Je n’en ai pas trouvé sur YouTube, mais peut-être la scène du bal de promo.
  • Personnage préféré : Professeur Rosenkrantz
  • Performance de Taylor: Elle est décente, j’ai l’impression que le personnage était assez fade et c’est encore très tôt dans sa carrière. Elle est prometteuse mais a définitivement du chemin à parcourir. Je lui donnerais une note de 2,5/5.
  • Est-ce que je recommanderais? Non, c’est plutôt générique et semble très daté.

Note globale : 1,5/5 étoiles

★★★★★

A lire également