Pourquoi 2023 est la pire année de Marvel à ce jour

Pourquoi 2023 est la pire année de Marvel à ce jour


L’épopée décevante du MCU

Dans un contexte où l’anticipation pour des productions de haute voltige ne cesse de croître, « Secret Invasion » se proposait comme un pari audacieux en aspirant au titre de thriller politique haletant. Cependant, la série a glissé sur une pente glissante pour se muer en l’un des segments les plus critiqués de l’univers Marvel. Le point culminant de la série fut la dotatioin à G’iah – un personnage incarné par Emilia Clarke – des capacités surpuissantes de figures emblématiques de l’univers, y compris Captain Marvel et Groot. Le résultat ? Des effets visuels qui ont suscité bien des huées et qui, à juste titre, pourraient figurer au panthéon des pires jamais vus chez Marvel.

S’en est suivi « The Marvels », qui loin de redorer le blason, est passé à côté de sa mission d’élever le niveau. Les aspects controversés ne manquaient pas, des effets spéciaux peu convaincants à un dénouement bâclé, sans parler d’une trame narrative lacunaire. Un personnage introduit dans « Secret Invasion » et tout bonnement ignoré dans le film a accentué la confusion générale. Le film n’a pas seulement essuyé des critiques sévères mais s’est aussi vu attribuer le titre peu enviable de moins rentable de l’histoire du MCU, avec des recettes décevantes aux box-offices domestiques.

Les retards dus aux grèves

L’année fut marquée par des mouvements de grève sans précédent dans l’industrie du divertissement. Les scénaristes d’abord, suivis des acteurs, ont réclamé une revalorisation de leurs droits face à l’émergence des intelligences artificielles dans leur domaine. Marvel Studios, comme d’autres, a subi les contrecoups de ces grèves, avec des retards de productions phares telles que « Captain America: Le meilleur des mondes », relégué de 2024 à 2025. Et ce n’est là qu’un exemple parmi d’autres, l’agenda du studio ayant été globalement chamboulé.

L’avenir du MCU

Alors que « Les Gardiens de la Galaxie Vol.3 » enregistre un succès satisfaisant, le bilan annuel pour le cinéma Marvel reste mitigé. La déroute commerciale de « The Marvels » et les critiques adressées à « Secret Invasion » et « Quantumania » présagent un avenir incertain pour l’univers des super-héros. Cependant, une lueur d’espoir pointe à l’horizon avec les nombreux projets en cours qui, malgré des reports, ouvrent la voie à des développements prometteurs pour 2024 et 2025, avec l’introduction de « Fantastic Four », « Blade », le nouveau « Captain America » et « Thunderbolts ».

Ce marasme pourrait en réalité être salutaire, offrant à Marvel l’opportunité de se refaire une santé créative. Après tout, l’absence de Marvel en 2020 a rendu le retour des super-héros l’année suivante d’autant plus exaltant pour le public. Si la déception est parfois inéluctable dans une franchise de cette envergure, la volonté de rebondir ne fait aucun doute et de nouveaux chapitres excitants restent à écrire dans l’épopée Marvel.

Publications similaires