Remember The Titans Ryan Hurst Wood Harris stand in school hallway

One Remember The Titans Scene’s Continuity Error rend les fans fous

Actualités > One Remember The Titans Scene’s Continuity Error rend les fans fous

  • Domicile
  • Nouvelles du cinéma
  • One Remember The Titans Scene’s Continuity Error rend les fans fous

Il y a encore une erreur majeure dans la continuité de la scène Remember The Titans qui rend les fans du film complètement fous pour la simplicité de cette erreur.

Une erreur de continuité de Remember the Titans continue de hanter les fans. Le classique de 2000 suit l’histoire vraie biographique de l’entraîneur de football noir révolutionnaire Herman Boone (Denzel Washington) alors qu’il tente d’intégrer une équipe de football de lycée en 1971. Avec l’entraîneur Boone sous la menace d’expulsion s’il perd ne serait-ce qu’un seul match pendant son temps. en tant qu’entraîneur, il parvient à diriger une équipe invaincue, malgré de nombreux conflits entre les coéquipiers et malgré une école essayant désespérément de saboter intentionnellement sa propre équipe.

Alors que l’histoire est centrée sur la déségrégation et les tensions raciales au sein du lycée TC Williams, elle s’appuie sur le football comme toile de fond pour explorer ces sujets autrement extrêmement lourds, tout comme l’histoire vraie de l’entraîneur Carter. Malheureusement, certaines scènes de football ont eu des défauts majeurs qui sont encore mémorables aujourd’hui. Vingt-deux ans après la première sortie en salles de Remember the Titans, DisgruntledMax s’est rendu sur Reddit pour montrer exactement comment ils avaient gagné leur nom en évoquant une erreur de continuité de montage qui continue de leur faire se gratter la tête. Découvrez leur message ci-dessous:

À quel point se souvenir de la précision historique des Titans ?

Bien que Remember the Titans soit basé sur une histoire vraie, tous les aspects du film ne peuvent pas être considérés comme complètement exacts. Certains éléments ont été dramatisés pour le divertissement, les conflits ou pour mieux correspondre aux thèmes du film. Ce n’est pas le seul à changer de détails, car même l’histoire vraie Une ligue à part comprenait quelques embellissements. Dans l’affaire Remember the Titans, par exemple, la brique qui a été jetée à travers la fenêtre de Boone n’était guère plus qu’un euphémisme et une fabrication. En réalité, Boone a trouvé des toilettes volant à travers sa fenêtre, ce qui a été atténué pour mieux correspondre à la cote du film, mais le message est resté le même.

La réalité était que la tension raciale dans Remember the Titans était également exagérée en ce qui concerne les joueurs eux-mêmes. Alors que le personnel du lycée TC Williams a essayé de travailler contre Boone, les joueurs n’étaient pas aussi brutaux que le film les décrivait. Tout joueur avec le niveau de racisme représenté à l’écran aurait été retiré de l’équipe avant d’avoir eu la chance de jouer un seul match, d’autant plus que Boone aurait eu la possibilité de les démarrer s’ils refusaient de travailler avec lui. De plus, contrairement à la façon dont Hustle incluait de vrais joueurs de la NBA, les membres de l’équipe ne jouaient pas réellement au football. Bien que cela ne soit pas révolutionnaire, puisque les acteurs peuvent faire leur travail sans expérience, cela explique comment un joueur inexpérimenté a mal tourné pendant le montage.

Bien sûr, Remember the Titans n’était pas destiné à être une biographie. Le film comprenait même des personnages fictifs, tels qu’Emma Hoyt (Kate Bosworth), Ray Budds (Burgess Jenkins) et Alan Bosley (Ryan Gosling). Puisqu’il ne s’agit que d’un drame semi-biographique, il n’y a pas besoin d’une précision totale, ce qui donne au film la possibilité de se pencher sur ses thèmes et de conduire le récit de manière plus directe. Cela a également contribué à donner à Ryan Gosling ses débuts, ce qui l’a conduit sur la voie qui lui a donné l’opportunité de jouer dans la bande-annonce inattendue et délirante de Barbie. Le film enfreint aussi parfois les règles du football en faisant courir les joueurs dans le mauvais sens, ce qui était sans surprise inexact.

★★★★★

A lire également