Metroid Dread a eu un développement de 16 ans et lourd de rumeurs

Actualités > Metroid Dread a eu un développement de 16 ans et lourd de rumeurs

Metroid Prime 4 est dans une sorte d’enfer de développement depuis son annonce en 2017. Après une longue période de silence, Nintendo est sorti début 2019 pour dire qu’il avait repris le développement du titre. Mais ce n’est qu’un petit enfer de développement de la taille de Metroid comparé à l’enfer de développement de la taille de Mother Brain dans lequel Metroid Dread était coincé. Metroid Dread a été conçu à l’origine il y a plus de 16 ans et a traversé des années et des années de rumeurs et de difficultés avant d’en être finalement un. des meilleures parties de l’E3 2021. Les origines de Metroid Dread sont un peu floues mais remonteraient à 2005 avec Game Informer. Le numéro de juin (sur lequel nous sommes en train d’enquêter) de cette année-là, associé à ses forums en ligne (désormais disparus), indiquait qu’il s’agissait d’une suite à défilement horizontal en 2D de Metroid Fusion sur DS. IGN aurait ensuite sauvegardé Game Informer, mais ces articles sont incroyablement difficiles à déterrer et à voir maintenant après avoir été enterrés pendant 16 ans. Craig Harris, l’ancien membre du personnel d’IGN qui était à l’origine de ces affirmations, le voit toujours car il a récemment tweeté comment cela était dans la poche arrière de Nintendo pendant « TRES » longtemps et qu’il avait vu le jeu pour la première fois à l’E3 2005 (mais pas beaucoup EN RELATION: Metroid Dread annoncé, sorti plus tard cette annéeLe chercheur en jeux vidéo Liam Robertson a donné de la crédibilité à certains de ces rapports dans une vidéo de 2015 alors qu’il déclarait que le jeu flottait dans Nintendo en 2005 uniquement à travers des idées et des documents; aucune production réelle n’avait été faite. Cela semble aller à l’encontre de l’insistance de Harris sur le fait qu’il a jeté un coup d’œil à Dread à l’E3 2005, mais Harris n’a probablement vu que des documents et non le jeu réel tournant sur une DS. Selon Robertson, la technologie Nintendo Software (NST) était envisagée pour le jeu basé sur son travail avec Metroid Prime: Hunters – le jeu de tir DS axé sur le multijoueur de 2006 – mais l’équipe NCL de Nintendo n’était pas dans cette idée. Ses sources ont déclaré que Dread avait commencé le développement en 2008 chez NCL, mais que le prototype n’avait pas beaucoup progressé. Le jeu a été présenté aux équipes propriétaires de Nintendo à l’E3 2009 et ressemblait beaucoup à Metroid Fusion, mais il n’avait pas le nom « Dread ». Il s’appelait simplement « Metroid ». Aucun de ses initiés ne savait définitivement pourquoi il n’avait pas été montré après. Robertson a lancé un podcast après la diffusion de cette vidéo et a déclaré que le jeu était essentiellement une version DS d’un jeu Metroid classique avec une carte sur l’écran du bas. Il a également parlé à Harris et que Harris avait vu un résumé de l’intrigue du jeu avec d’autres membres sélectionnés de la presse (étant donné la stature d’IGN et de Game Informer dans l’industrie, il est logique qu’ils soient parmi les rares à le voir), mais ne pouvait Je ne me souviens d’aucun détail. Sur la base de ses recherches, Robertson a ensuite supposé que le jeu était mort vers 2010 après avoir déclaré qu’il avait traversé un enfer de développement. Il ne se souvenait pas de l’équipe exacte qui l’avait fait, mais il pensait que c’était la deuxième équipe de Nintendo Entertainment Analysis & Development « qui faisait normalement Metroid ». Le magazine officiel Nintendo (Royaume-Uni) a également jeté de l’huile sur le feu, plaçant le jeu sur son calendrier de sortie « officiel » sous « à confirmer », comme le montre l’image ci-dessus du numéro de mars 2006. Nintendo a ensuite nié avoir fabriqué un Metroid 2D en 2007, tuant les espoirs et les rêves des fans qui ont lu ce message. Un vieil article d’IGN de ​​2007 confirme également qu’IGN a vu le jeu à l’E3 2005. Il prétend également que le jeu était presque terminé, mais il s’agit plutôt de lire trop dans un œuf de Pâques dans Metroid Prime 3: Corruption. Le jeu venait de sortir et la photo ci-dessus montre le scan en question. Le directeur du jeu Metroid Prime 3, Mark Pacini, a déclaré à MTV qu’il s’agissait d’une coïncidence car il s’agissait d’un « élément fictif d’autre chose dans le jeu ». Dans cette même interview, le producteur Bryan Walker a insisté sur le fait qu’il s’agissait d’une coïncidence « inoffensive ». Le concepteur principal Mike Wikan aurait dit plus tard que c’était en effet une blague, mais ces forums sont maintenant morts, ce qui rend plus difficile de voir exactement ce qu’il a dit, le cas échéant. La version japonaise du jeu aurait également modifié le texte et fait référence à une tourelle de classe Dread à la place. Le rêve est mort pendant quelques années jusqu’en mai 2010, lorsque le 75e épisode du chat vocal Nintendo d’IGN (autour de 47:35) a été diffusé. Harris a de nouveau déclaré avoir vu le synopsis du jeu et que Nintendo « a débranché à la dernière minute », mais « peut toujours le ramener ». Kotaku en a également parlé le mois suivant avec Yoshio Sakamoto, directeur de la série de Metroid, en 2010 lors de la promotion du décrié Other M. Il a déclaré au point de vente que « le jour viendra peut-être où Dread arrivera dans les magasins », mais ce jeu n’est pas Other M. Sakamoto a également déclaré à Games Magazine (via NintendoLife) quelques mois plus tard qu’il ne pouvait pas « en nier l’existence » ou dire que ce serait son prochain projet et qu’il voulait « garder ce jeu mystérieux ». Bien qu’il ait également déclaré qu’il souhaitait « réinitialiser la situation immédiatement et repartir de zéro ». Les rumeurs se sont calmées pendant quelques années jusqu’à ce que Metroid: Samus Returns apparaisse en 2017. Sakamoto a déclaré à IGN que le jeu 3DS n’était pas une sorte de version zombifiée de Dread, mais sans l’appeler par son nom ; il l’appelait « l’autre projet ». Il a également apparemment laissé entendre dans une interview avec GameRant qu’il avait pensé à créer un jeu Metroid avec une carte sur le deuxième écran, affirmant qu’il avait « été intéressé par le concept », donnant peut-être du crédit à Robertson en disant qu’il y avait un Metroid DS. jeu avec une carte sur l’écran du bas. Après seulement des fuites, des rumeurs et de légers clins d’œil au jeu, Nintendo a enfin officiellement fait la lumière sur le jeu après sa révélation officielle à l’E3 2021. Sakamoto a parlé assez ouvertement du jeu dans une vidéo, disant que l’idée a commencé il y a environ 15 ans, mais qu’ils « ont abandonné l’idée à l’époque ». Il a blâmé la technologie de l’époque car elle ne pouvait pas « donner vie au concept de manière appropriée ». L’équipe a réessayé le concept plus tard, mais les difficultés ont persisté car ils « ne pouvaient toujours pas créer le jeu comme imaginé à l’origine ». Le développement s’est encore arrêté et Sakamoto pense qu’ils devraient abandonner complètement le projet. Ces deux annulations semblent corroborer les recherches de Robertson, IGN et Game Informer. La première tentative a probablement eu lieu vers 2005 lorsque le jeu a été présenté pour sélectionner des membres de la presse et la seconde aurait pu avoir lieu vers 2008 ou 2009, lorsque NCL aurait fabriqué un prototype. Nintendo ne donnera probablement jamais de dates exactes, donc rien de tout cela ne peut être certain, mais toutes ces pièces commencent à former une vague image lorsqu’elles sont toutes prises en compte. Une technologie plus forte et une collaboration avec Mercury Steam, le studio qui a co-développé Samus Returns, semble être ce qui a finalement fait décoller le projet. Sakatmoto a loué leurs compétences techniques ainsi que leur profonde compréhension de Metroid. Et maintenant, grâce à ce partenariat, Sakamoto affirme que cette nouvelle version de Metroid Dread surpasse la vision qu’ils avaient à l’origine il y a toutes ces années. Les joueurs ne pourront jamais tester la version Switch de Dread contre d’autres, mais ils pourront enfin y jouer après toutes ces années d’impasses.

★★★★★

A lire également