Justin Timberlake offre ses meilleures performances à ce jour dans Apple TV + Original

Actualités > Justin Timberlake offre ses meilleures performances à ce jour dans Apple TV + Original

Justin Timberlake donne la meilleure performance de sa carrière d’acteur dans Palmer. Il joue un ex-détenu qui se lie avec un enfant transgenre après son retour dans sa maison rurale de Louisiane. Palmer a un récit extrêmement prévisible, mais il est puissamment dramatique et incisif. Le film confronte de multiples thèmes difficiles avec une approche réfléchie et sensible. Palmer n’offre pas beaucoup de rebondissements ou de virages, mais laisse une impression solide. Son message de rédemption et de compréhension est certainement sincère. Eddie Palmer (Justin Timberlake) est libéré après douze ans dans une prison fédérale. Il revient vivre avec sa grand-mère, Vivian (June Squibb), dans la petite ville de Louisiane de sa jeunesse. Vivian loue une caravane sur son terrain à Shelly (Juno Temple), une toxicomane promiscuité et qui ne fait pas de bien. Shelly a un jeune fils, Sam (Ryder Allen), qui veut être une princesse. Vivian prend soin de Sam lorsque Shelly disparaît avec divers hommes sur ses maîtres à la drogue. CONNEXES: Palmer Trailer: Justin Timberlake passe de Hometown Hero à condamné Felon sur Apple TV + Palmer a du mal à s’adapter à la vie à la maison. Il ne peut pas trouver d’emploi à cause de son casier judiciaire. Les habitants se souviennent de lui comme d’une star du football qui a tout jeté. La vie devient encore plus compliquée lorsque Palmer trouve Sam sous sa garde. Shelly est introuvable. Sam est constamment victime d’intimidation pour avoir agi comme une fille. Palmer interroge Sam sur ses choix, puis réalise que l’enfant est juste lui-même. Palmer sait à quoi ressemblerait la vie du garçon en famille d’accueil. Ses efforts pour protéger Sam suscitent de gros problèmes dans leur petite ville. Justin Timberlake dépeint Palmer avec nuance et sophistication. L’histoire du personnage est révélée alors qu’il passe du temps avec le garçon. Palmer ne comprend pas pourquoi Sam est efféminé. Mais il peut clairement voir que Shelly est un naufrage et inapte à s’occuper d’un enfant aussi sensible. Malgré sa triste situation, il reconnaît que la situation ne peut être ignorée. Timberlake et Ryder Allen, qui joue Sam, ont une chimie attachante et palpable ensemble. Le personnage de Palmer grandit à mesure qu’il devient plus responsable du bien-être de Sam. Son côté violent est également déchaîné alors que Sam est menacé. Palmer utilise efficacement les personnages de soutien unidimensionnels clés. Le réalisateur Fisher Stevens (The Cove, Before the Flood) a passé des décennies en tant qu’acteur de personnage reconnu. Son expérience est clairement évidente dans la performance de Juno Temple dans le rôle de Shelly. Son personnage aurait facilement pu être rejeté comme un drogué. Stevens donne à Temple l’espace nécessaire pour étoffer l’arc de Shelly au-delà des mots scénarisés. Le résultat mène à une confrontation qui en mènera beaucoup aux larmes. Une actrice et réalisatrice de moindre importance n’aurait pas été aussi percutante. Le thème de la façon d’élever un enfant transgenre est au cœur de l’histoire. Il s’agit d’un problème d’actualité qui peut colorer les points de vue du public sur le film. Palmer fait connaître sa position. Le résultat du film ne fait aucun doute. Il peut être assez critiqué comme une formule. Mais son illustration du traitement de Sam à l’école et dans la société est malheureusement exacte. Je pense que tout le monde peut convenir que la violence et l’intimidation envers ces personnes, en particulier les enfants, ne peuvent être acceptées. Palmer est une production de Sidney Kimmel Entertainment, Hercules Film Fund et Rhea Films. Il sera disponible en streaming le 29 janvier exclusivement sur Apple TV +. Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Movieweb.

★★★★★

A lire également