girl-in-the-woods-e1635695991227-6200176-2651537-jpg

Interview : Comment les créatures de The Girl in the Woods de Crypt TV ont été conçues

The Girl in the Woods de Crypt TV est actuellement diffusé sur Peacock et ComingSoon a eu l’occasion de rencontrer Christina Kortum, responsable du département de maquillage des effets spéciaux de l’émission, ainsi que le chef de projet de Spectral Motion, Inc. Kevin McTurk, qui a discuté des créatures compliquées présentées dans l’horreur. séries.

La série est produite par la société de production d’horreur de Jack Davis et Eli Roth, Crypt TV.

Qu’est-ce qui a attiré chacun d’entre vous dans ce projet ?

Christina Kortum : J’ai déjà travaillé avec Crypt TV, quelques fois en fait. J’ai fait leurs créatures pour Kinderfänger et aussi Mira, Mira – deux des émissions qu’ils ont faites pour Facebook Watch – et aussi deux saisons de The Birch. Alors, ils m’ont appelé et m’ont dit: «Hé, nous avons ce nouveau monstre en cours. Souhaitez-vous rejoindre ?” Et j’étais comme, « Tu m’as eu à monstres! »

Kevin McTurk : C’était la première fois que nous travaillions avec Crypt TV et ils nous ont contactés. Notre boutique est connue pour la construction de créatures fantastiques pour les films de Guillermo Del Toro et c’était une série basée sur la fantaisie, donc c’était une excellente opportunité pour nous.

Quel est votre processus de collaboration ?

Christina : Eh bien, j’étais sur un autre projet, donc j’étais en fait réservée. Ils ont commencé avec Spectral Motion, Inc. et je suis un grand fan du travail de Spectral, donc j’étais vraiment excité quand j’ai entendu qu’ils travaillaient avec Spectral sur ces conceptions de créatures. Ainsi, Spectral et leur équipe ont construit ces créatures à partir de zéro et ont effectué tout le travail de conception, de moulage, de moulage et de peinture. Ils me l’ont expédié à Portland et je les ai maintenus sur le plateau. Les producteurs ont demandé des changements, après avoir vu ce que la danseuse et contorsionniste Marina Mazepa – qui joue le personnage de The Echo – pouvait faire. J’étais comme, « Modifions légèrement le costume pour qu’il puisse s’adapter à ces mouvements fous qu’elle pouvait faire! » Il y a donc eu quelques modifications supplémentaires mais j’ai travaillé avec Kevin et son équipe pour m’assurer que nous étions tous sur la même longueur d’onde. J’étais essentiellement le support sur le plateau de Spectral pour m’assurer que tout avait l’air bien et que tout le monde était pris en charge.

Kevin : L’équipe de Crypt TV est venue nous voir avec quelques idées décousues et nous avons fait tout un tas d’art conceptuel où notre concepteur construit essentiellement les créatures dans Photoshop dans un programme appelé Z Brush ; puis nous soumettons nos illustrations et passons par une phase de notes avec la production et décidons à quoi ressemblera le personnage final. Ensuite, nos sculpteurs sculptent les personnages en argile ; et à partir des moules, nous générons les peaux puis les peaux sont peintes, puis les fermetures et les fermetures à glissière sont installées. Ensuite, nous terminons le personnage, mettons le tout dans une caisse et l’envoyons à Christina.

Quelle était la directive ou le but de ces créatures ?

Kevin : Il y avait une liste précise de critères que ces créatures devaient remplir. Crypt TV faisait beaucoup de construction du monde, donc les créatures devaient avoir beaucoup de thèmes communs. Sans trop en dire, je peux dire que les créatures ont beaucoup des mêmes caractéristiques, de sorte que nous savons qu’elles font toutes partie du même univers.

Christina : Il y a certainement beaucoup de thèmes qui traversent la série. Vous savez certainement que ces créatures viennent d’un endroit similaire. Je pense que Spectral a fait un excellent travail en gardant chaque personnage vraiment unique et amusant et cool à regarder et excitant, mais vous pouvez aussi dire qu’il y a un thème et un univers qu’ils partagent tous. Cela peut être une ligne difficile à parcourir.

Pendant que vous concevez ces créatures, dans quelle mesure est-ce basé sur le réalisme ?

Kevin : Nous prenons très au sérieux les mesures physiques réelles de l’acteur sous le costume. Nous voulons nous assurer que les groupes musculaires des combinaisons de créatures se traduisent parfaitement. Ainsi, lorsqu’ils bougent n’importe quelle partie du corps, nous voyons que les bras fléchissent dans le bon sens, les jambes fléchissent et il n’y a pas de déformation étrange du costume. En tant que membre du public, vous êtes convaincu qu’il s’agit d’une vraie peau et non d’un gars en costume. C’est notre objectif numéro un.

Nous avons une équipe de sculpteurs qui sont tous des vétérans qui ont travaillé sur des dizaines et des dizaines de films de créatures. Ils connaissent vraiment l’anatomie et comment la traduire à partir d’un interprète d’unité afin que tout fonctionne comme une créature cohérente.

Christina : Le but des effets pratiques est de faire dire au public : « Comment ont-ils fait ça ? et le design en est la clé – tout placer au bon endroit. Donc, nous nous assurons que les costumes conviennent aux acteurs et faisons tout ce qu’ils doivent faire. C’était génial, surtout en regardant The Brute se promener. L’acteur à l’intérieur, Douglas Tait, était très talentueux. C’est un gentleman plutôt grand et voir tous ces muscles supplémentaires au-dessus de ses muscles bouger comme ils l’ont fait était vraiment amusant.

CONNEXES: Le jouet de train Demon Slayer Mugen vous sert adorablement des sushis

Y a-t-il une ligne fine entre rendre les monstres trop fantastiques ?

Kevin : Nous voulions rendre ces créatures terrifiantes. Une chose que nous avons remarquée sur tous nos projets était d’avoir une créature sans yeux et juste une bouche béante avec des dents, c’est toujours terrifiant. Nous en avons définitivement profité avec les personnages Brute et Echo.

Quelle a été la créature la plus excitante sur laquelle votre équipe a travaillé ?

Kevin : Probablement l’Echo, joué par Marina Mazepa, qui, comme Christina l’a mentionné, est une contorsionniste incroyable. Nous venions de travailler avec elle sur Malignant et l’avons recommandée à Crypt TV pour le rôle d’Echo. Elle a fait un travail tellement incroyable. Elle se déplace d’une manière si inhumaine et d’un autre monde que nous trouvons que la conception d’un personnage pour elle est toujours très amusante.

À quel point est-il difficile d’intégrer ces costumes et dessins dans le spectacle lui-même ?

Christina : Eh bien, parfois, nous avons changé de couleur sur certains costumes lorsque nous avons vu l’éclairage sur le plateau. Nous avons travaillé avec la production pour nous assurer que les choses se présentent comme elles le voulaient une fois que nous aurons toutes les créatures sous leur vrai jour sur le plateau. Il existe plusieurs ensembles différents avec un éclairage différent. Nous avons donc essayé de nous ajuster autant que possible pour que tout soit aussi cohérent que possible.

Y a-t-il quelque chose dans cette émission qui vous a forcé à sortir de votre niveau de confort ?

Kevin : L’un des éléments les plus difficiles était cet accessoire du bras mécanique de Carrie. C’était vraiment un défi et nous avions tous les départements de notre studio qui travaillaient très dur pour créer cela. Il y avait l’impression 3D impliquée, il y avait la sculpture impliquée, le moulage de matériaux intéressants. Nous avons dû fabriquer une série de vraies lames de poignard et de lames de cascade. C’était un vrai défi pour tout le monde dans notre studio.

Christina : Sur le plateau, ce même accessoire était un défi. Nous avons beaucoup de cascades incroyables, il y a des scènes de combat folles et nous mettons ce pauvre bras dans le moulin. Nous devions le garder ensemble et fonctionnel à travers ces scènes de combat avec des gens qui roulaient sur le sol et se faisaient toucher par des objets. Ça a tenu ! Et on a continué, c’était super. Félicitations à Kevin et à son équipe pour avoir construit un excellent accessoire.

CONNEXES: The Mummy Demastered est un lien de jeu étrange et fantastique qui est meilleur que le film

Qu’en est-il de cette émission que vous êtes le plus excité pour le public de voir ?

Christina : J’ai vraiment adoré le scénario et je pense que le public va adorer que ces créatures soient vraiment effrayantes et terrifiantes. Il y a aussi d’autres éléments des créatures qui seront intégrés au script et je suis vraiment excité de voir cela se dérouler. C’est vraiment un monde dans lequel vous pouvez plonger et vous perdre. C’est quelque chose de très spécial. Un tout nouvel univers qui n’est pas basé sur les vampires, les loups-garous ou un genre particulier. Cela, pour moi, est vraiment excitant – un monde original que nous n’avons jamais vu auparavant.

Kevin : Je vais être d’accord avec Christina. J’aime le monde que Crypt TV a créé avec ça. Ce n’est pas de l’horreur pure, il y a de gros éléments fantastiques impliqués. J’aime nos créatures. Ils sont très spécifiques et ils sont originaux. J’ai hâte de voir comment ils se déroulent à l’écran.

A lire également