I Wanted to Be a Part of This Story: Larry Wilmore and Rainn Wilson on Jerry and Marge Go Large | Interviews

Actualités > I Wanted to Be a Part of This Story: Larry Wilmore and Rainn Wilson on Jerry and Marge Go Large | Interviews

Larry, votre personnage et Bryan Cranston sont amis depuis des décennies, et nous voyons les rythmes confortables de cette relation dans leur première scène ensemble. Comment créez-vous cette chimie d’une amitié à long terme?

LW : Eh bien, c’est super parce que je connaissais déjà Bryan Cranston. Quand je faisais « The Bernie Mac Show » et il faisait « Malcolm in the Middle », et ils étaient dans un studio et nous étions dans un sous-sol. Je le voyais tout le temps et nous sommes devenus amis. Mais c’est un si grand acteur que cette relation se produit tout simplement. Je ne connaissais pas Annette Bening. Mais voici quelqu’un qui est si fantastique, elle crée une relation comme ça. Tu es le mastic entre ses petites mains capables. Et vous dites simplement: « J’ai l’impression de connaître déjà ces personnes en tant que personnages. » Vous n’avez pas vraiment à faire autant de travail lorsque vous travaillez avec des acteurs aussi talentueux.

Comment sont vos compétences en mathématiques? Avez-vous compris l’échappatoire que Jerry a découverte ?

LW : J’étais un mathématicien en grandissant. J’étudiais le calcul en deuxième année au lycée. Mais je me suis arrêté là et j’ai dit: « Ok, maths, vous avez fait votre travail, nous en avons assez. » J’aime les puzzles. Mon cerveau aime toujours comprendre les choses. Et peut-être que la façon dont j’écris aussi, c’est comme résoudre ce puzzle. Et la production est comme ça beaucoup. Quand les gens disent : « Larry, aimes-tu jouer ou produire plus ? » Je dirais produire parce que c’est comprendre le puzzle, assembler ces pièces. « C’est la bonne scène. Mettons ça là. Et ça me touche vraiment beaucoup.

Avez-vous déjà acheté un billet de loterie ?

LW : Est-ce que je vis aux États-Unis d’Amérique ? Bien sûr. Un billet de loterie ? Je pense que la bonne question est : « Larry, combien de billets de loterie achetez-vous sans succès ? »

RW : Je pense que j’ai acheté peut-être une douzaine de billets de loterie dans ma vie, et peut-être une demi-douzaine de grattoirs. Et je n’ai jamais gagné un centime. Donc, j’ai renoncé à cela et à tout type de jeu.

J’allais vous demander combien de billets gagnants vous avez achetés.

LW : J’ai beaucoup de chance. J’ai plus de chance dans ce que j’ai choisi de faire dans la vie que si j’avais choisi de placer mon argent dans un pari.

★★★★★

A lire également