Emma Stone dit qu'elle "voulait vraiment, vraiment, vraiment jouer dans une sitcom" et qu'elle est toujours prête à en faire une.

Emma Stone dit qu’elle « voulait vraiment, vraiment, vraiment jouer dans une sitcom » et qu’elle est toujours prête à en faire une.

La star de « Poor Things » dit que c’est ce désir qui l’a amenée à Los Angeles à l’âge de 15 ans – elle partage également sa clé pour que la saison des récompenses soit calme.

La star de « Poor Things » Emma Stone et le réalisateur du film Yorgos Lanthimos ont rejoint l’émission « Sunday Morning » de CBS News pour discuter du film… ainsi que du rêve de longue date de Stone de jouer dans une sitcom. Vers la fin de l’interview, Stone a évoqué son déménagement à Los Angeles à l’âge de 15 ans et a déclaré : « Je me sens incroyablement reconnaissante au quotidien, vraiment. Je voulais vraiment, vraiment, vraiment jouer dans une sitcom ».

Elle a poursuivi : « Et je n’arrive pas à croire que je peux travailler avec des gens que j’admire, que j’adore et en qui j’ai confiance, et que j’ai pu jouer des rôles qui vont bien au-delà de ce que j’avais imaginé. C’est dingue. Ouais ! »

« Et je suis toujours ouverte aux sitcoms, si vous avez quelque chose qui vous trotte dans la tête », a ajouté Stone. Bien qu’elle n’ait pas encore joué dans une sitcom, elle a récemment joué dans la série comique noire « The Curse » avec Nathan Fielder.

Lanthimos et Stone ont également discuté longuement de « Poor Things ». Le film, basé sur le livre du même nom d’Alasdair Gray, met en scène Stone dans le rôle de Bella Baxter et Willem Dafoe dans celui du Dr Godwin Baxter, un chirurgien qui transplante le cerveau d’un enfant dans la tête de Bella après sa tentative de suicide.

Les deux hommes ont travaillé ensemble sur plusieurs projets. Bien que le réalisateur ait obtenu les droits de « Poor Things » il y a plusieurs années, le film a été rejeté par les studios et les deux ont commencé à travailler sur « The Favourite ». Lanthimos a déclaré que c’est le succès de ce film qui a rendu possible la réalisation de « Poor Things ».

Il a expliqué : « Les gens me demandaient : « Qu’est-ce que tu veux faire ensuite ? » et j’ai répondu : « Poor Things ». Et j’ai répondu : ‘Poor Things' ».

Mme Stone, qui a déclaré à l’animatrice Tracy Smith que l’inquiétude était son état par défaut depuis l’enfance, a reconnu que son anxiété l’avait motivée tout au long de sa carrière. Elle a déclaré : « L’anxiété, c’est comme si j’avais de la chance d’être anxieuse. Parce que je pense que c’est un peu comme un super pouvoir, parfois. L’anxiété est très stimulante. Elle vous fait sortir du lit. On ne peut pas rester au même endroit. Elle vous oblige à bouger. Je ne sais pas, j’en tire beaucoup de positif ».

En ce qui concerne le buzz généré par le film pour les Oscars, l’actrice a admis qu’il n’était pas trop difficile pour elle de rester calme. « J’essaie juste de prendre tout cela avec légèreté et de ne pas trop m’y accrocher », a-t-elle déclaré.

« Et aussi, vous savez, de ne pas vous prendre au sérieux… Ce n’est pas vraiment un problème avec lequel je lutte, me prendre super-sérieusement, parce que si vous étiez moi, vous ne me prendriez pas au sérieux non plus ! Mais oui. Je pense qu’on peut prendre son travail au sérieux sans se prendre au sérieux ».

Publications similaires