DC : Mon avis sur « Zack Snyder’s Justice League »

Actualités > DC : Mon avis sur « Zack Snyder’s Justice League »

UN RÉSULTAT PASSIONNANT… MAIS AU FORMAT OPPRESSANT

Bien que passionnant, ZS’s Justice League n’échappe pas à la lourdeur redoutée par sa durée de quatre heures. Certaines scènes telles que le chant des islandaises, l’entretien d’embauche de Barry Allen pour le petit boulot à la garderie canine de Central City, ou encore celle voyant Alfred apprendre à Diana à faire du thé, n’étaient pas forcément indispensables et ne font que rallonger inutilement le film. Avec un résultat final très dense, les novices risquent hélas de décrocher et de renoncer à la découverte d’un univers pourtant si passionnant. Je continue à me demander si cette version aurait eu la même durée si elle était sortie au cinéma. L’ouverture du film offre un autre regard sur la mort de Superman, d’après les points de vue respectifs de Lois Lane, Wonder Woman et Batman. Ce type d’introduction est familier dans la trilogie fondatrice du DC Extended Universe. En effet, Batman v Superman : Dawn of Justice démarrait de manière similaire en montrant Bruce Wayne tenter d’évacuer son immeuble de Metropolis lors de l’attaque du général Zod, sans y parvenir.

Batman assistant au meurtre de Superman.

Par sa longueur, cette version s’affirme logiquement comme une épopée bien plus épique et complexe que le montage sorti au cinéma. Bien qu’imparfait, celui-ci ne était pourtant loin de mériter une telle hostilité. Il proposait à l’époque une bien meilleure histoire que Suicide Squad, et s’annonce par avance supérieur à sa suite, anormalement intitulée The Suicide Squad et attendue pour cet été. Par ailleurs, la division en chapitres titrés est intéressante, mais était-ce nécessaire de les afficher sur un écran noir entre deux scènes ? L’ensemble des titres aurait aisément pu figurer en bas de l’écran. Les séquences de bataille sont imprégnées d’une ambiance et d’un style visuel autant grandiose qu’homérique. J’ai également apprécié la reprise de la bande originale de Man of Steel, qui illustre parfaitement l’évolution de Superman.

« Ils te rejoindront dans le soleil, Kal. […] Tu les aideras à accomplir des miracles ». (Jor-El)
VERS UNE REPRISE DE LA TRILOGIE JUSTICE LEAGUE ORIGINALE ?

Si l’histoire reste globalement la même d’une version à l’autre, ZSJL annonce les événements qui auraient dû être abordés dans la trilogie Justice League initialement prévue par Zack Snyder avant son annulation par Warner Bros. On assiste notamment à la première apparition cinématographique de Darkseid, l’antagoniste suprême de l’univers DC. Tyran incontesté de l’inhospitalière planète Apokolips, ce dernier a pour objectif d’asservir la galaxie toute entière grâce à l’Équation de l’Anti-Vie, une formule mathématique ou source d’énergie permettant de manipuler le libre arbitre. Cette arrivée de Darkseid est une véritable réussite : malveillant à souhait, il ne reculera devant rien pour soumettre l’univers à sa volonté hostile. C’est d’ailleurs lui, et non Steppenwolf, qui mena l’assaut sur Terre il y a plusieurs milliers d’années et qui essuya la lourde défaite face à l’alliance exceptionnelle formée par les Anciens Dieux, les Amazones, les Atlantes, les humains et un Green Lantern. Dans cette perspective, les raisons de l’exil imposé Steppenwolf restent un mystère. Ce dernier a probablement tenté de s’emparer du pouvoir sur Apokolips.

« Et toute existence de par le multivers, ne sera plus que mienne »

Reste à savoir si la trilogie se poursuivra un jour. Je serais évidemment partant pour voir d’éventuelles suites poursuivre cette histoire, à condition que le scénario soit en partie réécrit pour ne pas tout connaître à l’avance, et que la rumeur de la romance entre Bruce Wayne et Lois Lane ne se réalise pas. Elle ne concorderait aucunement à la période de deuil vécue par Lois suite à la mort de Superman, et relèverait d’une certaine indécence de la part de Bruce Wayne à l’égard de son défunt coéquipier. Il n’est toutefois pas improbable que Bruce et Lois aient eu une liaison plusieurs années avant les événements de Man of Steel. Il serait beaucoup plus cohérent de voir Bruce Wayne entamer une relation avec Wonder Woman au regard de leur alchimie.

Wonder Woman et Batman, un couple emblématique !

Une réécriture partielle du scénario semble inévitable dans la mesure où l’intrigue globale a déjà majoritairement fuité sur Internet[i]. Bien que le futur alternatif du Knightmare annonce des perspectives narratives des plus intéressantes, je ne suis pas prêt à voir Superman devenir une sorte de Dark Vador, et encore moins de voir Batman se sacrifier, même pour vaincre Darkseid en personne. Il serait plus opportun de développer un film exclusivement basé du jeu vidéo Injustice.

Pour conclure, je tiens à aborder un point concernant le titre. Si la présente version a été nommée Zack Snyder’s Justice League en réponse à la vision développée du réalisateur avant qu’elle ne soit rejetée par Warner Bros, n’aurait-il pas aussi fallu renommer le montage sorti au cinéma Joss Whedon’s Justice League[ii] ? S’il est certain que l’univers DC n’appartient à aucun des deux réalisateurs, puisque chacun d’eux a uniquement proposé sa vision, il aurait été plus opportun de nommer cette version longue DC’s Justice League, non seulement en hommage au formidable univers éponyme dont il est tiré, mais aussi parce que ce sous-titre renvoie aux initiales de director’s cut, un terme communément employé pour désigner une œuvre comportant deux interprétations distinctes.

★★★★★

A lire également