box-office-encanto-devance-sos-fantomes
|

Box-office : Encanto devance SOS Fantômes

Actualités > Box-office : Encanto devance SOS Fantômes

Encanto et Madres paralelas se régalent à une semaine de l’arrivée en salle de Matrix et Spider-Man.

Une grosse deuxième semaine pour Encantos

Comme une ambiance de calme avant la tempête en cette première semaine du mois de décembre. La couronne revient à Encanto – la Fantastique Famille Madrigal, qui aura fait voyager près de 411 000 spectateurs dans les montagnes colombiennes pour sa deuxième semaine d’exploitation en salles.

Après le très discret En avant qui avait accusé le coup de sa sortie en pleine pandémie, ou Raya et le dernier dragon qui n’a pas goûté aux plaisirs de la salle depuis la plateforme Disney+, Encanto parvient donc à faire renouer les productions de Mickey avec le succès en salles. S’il est le grand gagnant de la semaine, nul doute qu’il ne parviendra (évidemment) pas à performer comme l’ont fait les productions Disney pré-pandémie. Sa chute de 22% depuis sa première semaine d’exploitation est une bonne nouvelle pour la production Disney, qui parvient à se stabiliser.

Toutefois, cette performance n’est pas le signe d’un retour de la bonne santé des salles, et on est encore bien loin d’une deuxième semaine d’exploitation à environ 778 000 entrées comme l’avait fait Mourir peut attendre au début du mois d’octobre 2021.

SOS Fantômes tatonne quelque peu

Si S.O.S. Fantômes : l’Héritage, suite directe du deuxième film de la franchise et nouveau venu après le long-métrage de 2016 largement boudé, espérait renouer avec le succès d’une franchise populaire et fondatrice de la culture nerd, il faudra mouiller le maillot un peu plus. Il parvient certes à décrocher la deuxième place de la semaine avec un score correct de près de 280 000 entrées, mais c’est sa première semaine d’exploitation, et il dispose d’une projection largement couverte par un nombre élevé de copies.

En résulte donc une moyenne d’entrées par copies. Parmi les cinq meilleurs vendeurs de billets de la semaine, il est le vilain petit canard, Les Bodin’s en Thaïlande éponge quant à lui sa troisième semaine d’exploitation dans un calme olympien.

On est en France, pays du vin, du fromage, et des comédies cofinancées par des chaînes de télévision. Qu’on les aime, ou qu’on les exècre, leur succès en salle et leur contribution financière au budget du Centre National de Cinéma sont indubitables. Et Les Bodin’s en Thaïlande ne déroge pas à la règle.

Les Bodin’s porté par la province

Avec une distribution axée sur toutes les salles hors de Paris, le retour du duo comique des Bodin’s se maintient bien qu’il s’agisse de sa troisième semaine d’exploitation (enregistrant une chute de seulement 23%), réalisant 254 000 entrées, et portant son total à 1 165 000 spectateurs. Les Bodin’s sont donc les seuls dans ce classement à atteindre le million de spectateurs, tout en affichant une longévité hors pair.

Autre star de la semaine, Madres paralelas, nouvelle production du réalisateur espagnol oscarisé Pedro Almodóvar, parvient à faire une entrée fracassante dans le classement. Malgré la couverture la plus faible dans le peloton de tête, le long-métrage présentant Penelope Cruz et Milena Smit en tant que mères célibataires cartonne, enregistrant une moyenne par copies (640) presque aussi importante que la production Disney en tête (659, la meilleure moyenne par copie de la semaine).

Dernier membre du club des 5, House of Gucci, dont la mission était de couvrir l’échec commercial astronomique de son grand-frère Le Dernier Duel, sombre. Pour sa deuxième semaine d’exploitation, il fait 181 000 entrées, l’amenant au total à près de 475 000 spectateurs. Il enregistre toutefois une décrue de 38% depuis sa première semaine d’exploitation, et il envie la longévité des Bodin’s. Qu’il s’agisse de sa durée astronomique de 2h40 ou de la presse mitigée dont il a fait les frais, cette fin d’année 2021 ne signe pas le retour du succès commercial pour le réalisateur Ridley Scott.

Un box-office aux outsiders surprenants

Les cinq premiers de la semaine mis à part, Clifford parvient à trouver son jeune public et enregistre une première semaine correcte avec 163 000 entrées. De son côté, après avoir déjà conquis le million de spectateurs la semaine précédente, Aline patine malgré la plus grosse exploitation de la semaine (778 salles, soit près de 150 de plus qu’Encanto) avec une petite moyenne de 132 spectateurs par copies.

Les Éternels fait de même, et les deux nouveaux venus La Méthode Williams et Les Choses humaines débarquent dans les salles. Le biopic sur l’entraîneur des soeurs Williams qui écope d’un Will Smith comme principal argument commercial séduit plus que le film adapté d’un Goncourt d’Yvan Attal. La période est-elle plus propice à des sujets plus légers que des procès sur fond d’affaires de viol ? Assurément. 

Enfin, Mourir peut attendre espère atteindre les 4 millions de spectateurs après des semaines où il ne grappille plus que quelques dizaines de milliers de spectateurs. Encore quelques semaines à errer dans les salles françaises et il atteindra paisiblement ce score avant de tirer sa révérence.

★★★★★

A lire également