David Ayer de Suicide Squad explique les différences « intenses » de Joker dans

David Ayer de Suicide Squad explique les différences « intenses » de Joker dans


La Vision initiale de David Ayer pour le Joker

Dans l’univers tumultueux de l’adaptation cinématographique des comics de DC, le Joker a toujours été un sujet brûlant. Récemment, le réalisateur David Ayer a offert un aperçu des coulisses de sa vision du célèbre méchant dans son montage non diffusé de Suicide Squad. Contrairement à l’itération adoucie présentée au grand public, le Joker tel qu’imaginé par Ayer aurait dégagé une intensité beaucoup plus saisissante, bien loin de la simple figure décorative qu’il est devenu dans le montage final du film.

Ayer, dont la direction initiale s’étendait sur un ton plus sombre et complexe, a connu la controverse après avoir incorporé des choix de conception distinctifs pour le personnage du Joker, notamment un tatouage frontal controversé. C’est avec franchise qu’il réagit aux critiques, admettant des erreurs de jugement tout en précisant que le tatouage aurait dû, à l’origine, porter l’inscription « Béni » plutôt que « Endommagé », insistant sur une nuance conceptuelle qui n’a finalement jamais vu le jour sur le grand écran.

Une Nouvelle Voyelle pour Suicide Squad : l’Emprise de James Gunn

La vision artistique de Suicide Squad a été incontestablement remodelée avec l’arrivée de James Gunn, signifiant un virage stylistique et thématique notable avec son édition de 2021. Ce revirement, souvent associé aux directives de Warner Bros., s’est traduit par une oeuvre plus légère et édulcorée en contraste avec la noirceur envisagée par Ayer.

Le futur de l’univers DC sous l’égide de Gunn semble s’éloigner d’un potentiel troisième volet de Suicide Squad pour se concentrer sur l’expansion narrative à travers d’autres sagas, telles que la série Peacemaker ou celle centrée sur le personnage d’Amanda Waller interprété par Viola Davis.

Tandis que John Gunn et Peter Safran, visages influents de cet univers cinématographique, redéfinissent les frontières créatives de DC, l’espoir d’une diffusion de la coupe d’Ayer persiste, rappelant le succes de la campagne qui a abouti à la sortie de la « Snyder Cut » pour Justice League. Or, le scepticisme demeure quant à l’existence d’une version complète d’Ayer et sur la volonté de Warner Bros. d’investir dans ce projet.

Malgré ces obstacles, David Ayer ne manque pas de susciter l’anticipation, affirmant avec confiance que son montage initial surpasse de loin la version modifiée et déclare entretenir l’espoir que le public pourra un jour visionner son oeuvre telle qu’il l’avait conçue, laissant présager une sortie éventuelle de sa coupe, quand l’opportunité se présentera.

Publications similaires