Critique de Mortal Kombat: un redémarrage sanglant et génial

Actualités > Critique de Mortal Kombat: un redémarrage sanglant et génial

Le redémarrage de Mortal Kombat est une adaptation géniale et sanglante de la célèbre franchise de jeux vidéo. Les fans vont être ravis. Tout ce qui rend Mortal Kombat divertissant est amplifié par la cote hard-R. Le film est chargé de scènes de combat brutales. La chorégraphie des arts martiaux, les superbes effets visuels et les décès insensés sont une nette amélioration par rapport aux itérations précédentes. La plus grande surprise est la chimie de la distribution d’ensemble. Ce sont des personnages mieux définis avec des interactions grossières et hilarantes. Le principe général reste le même. Les mercenaires mortels d’Outworld, sous la direction du sorcier diabolique Shang Tsung (Chin Han), ont vaincu Earthrealm dans neuf tournois Mortal Kombat consécutifs. Une dixième victoire scellerait le destin de la Terre. Même Lord Raiden (Tadanobu Asano), le dieu du tonnerre et protecteur de la Terre, serait impuissant à arrêter les forces de Shang Tsung. Mais une ancienne prophétie prédit une lignée destinée à unir les plus grands combattants de la Terre et à conquérir Outworld. Shang Tsung décide d’envoyer son guerrier le plus meurtrier pour éliminer cette menace. CONNEXES: L’acteur de Sub-Zero Joe Taslim est signé pour Four Mortal Kombat Sequels Lewis Tan joue le rôle de Cole Young, un combattant MMA malchanceux qui lance des matchs pour subvenir aux besoins de sa femme (Laura Brent) et de sa fille (Matilda Kimber). Young est approché après un combat en cage par un ancien soldat des forces spéciales, Jax (Mehcad Brooks). Il s’intéresse beaucoup à une tache de naissance unique sur la poitrine de Young. Leur introduction est interrompue par un attaquant terrifiant aux capacités surnaturelles. L’assassin Bin-Han du Lin Kuei, autrement connu sous le nom de Sub-Zero (Joe Taslim), est venu pour terminer le travail qu’il avait commencé des siècles plus tôt au Japon. Les cinéastes enfilent intelligemment l’aiguille entre une tradition établie et une nouvelle perspective. Ils recadrent l’histoire d’origine pour refléter les personnages disparates qui se rassemblent pour la cause. Les champions de la Terre doivent trouver leurs pouvoirs intérieurs avant de s’unifier pour le plus grand bien. Le tournoi lui-même se profile, mais pourquoi attendre le combat officiel? Shang Tsung et ses serviteurs utilisent une stratégie différente pour écraser leurs adversaires à un stade naissant. Deux personnages volent la vedette. Je m’attendais à ce que Sub-Zero soit un méchant, mais il est à un tout autre niveau de coups de pied. Ses pouvoirs de congélation et la façon dont ils sont utilisés sont spectaculaires à voir. Il est le meilleur combattant et absolument impitoyable à tous égards. Kano, joué diaboliquement par l’acteur australien Josh Lawson, a le dialogue le plus drôle du film. C’est un crétin torride, sexiste et arrogant qui lance des bombes F comme des grenades verbales. Les obscénités de Kano et le ridicule de ses coéquipiers sont absolument hystériques. Mortal Kombat est de la viande rouge pour une base de fans dévouée. Le film frappe son public cible avec une bulle de carnage. Les personnages et l’intrigue sont peu exposés. Il a certainement du mérite en tant que film d’action, mais le scénario serait perdu pour les néophytes. Les enfants sont de grands fans des jeux, mais le contenu ici est strictement réservé aux adultes. La violence, le sang et les jurons repoussent les limites de la cote R. Mortal Kombat est produit par New Line Cinema et Atomic Monster Productions. Warner Bros sortira le film en salle le 23 avril et simultanément sur la plate-forme de streaming HBO Max. Les opinions et opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la politique ou la position officielle de Movieweb.

★★★★★

A lire également