Portrait d'Azula

Avatar: 15 choses que tout fan devrait savoir sur Azula

Actualités > Avatar: 15 choses que tout fan devrait savoir sur Azula

Qui est Azula dans Avatar ?

Avatar: le dernier maître de l’air a beaucoup de méchants mémorables que l’équipe d’Aang doit combattre dans leur quête pour rétablir la paix et l’équilibre dans le monde. Aang rencontre son premier adversaire, Zuko, dès le début, avant de passer l’essentiel de la série à jouer au chat et à la souris. Mais Zuko n’est pas le seul que le Seigneur du Feu Ozai a envoyé après le dernier maître de l’air : à partir de la saison 2, princesse Azula crève l’écran avec ses pouvoir explosifs et son attitude démoniaque.

En tant qu’héritière de la puissante lignée Ozai-Roku comme son frère, Azula se révèle rapidement être un véritable prodige, que cela concerne sa maîtrise du feu, ses talents d’assassin, ou de stratège militaire. Mais cette princesse ne se limite pas à ses flammes. Elle n’est pas seulement méchante et rusée; elle est presque aussi complexe et tragique que son frère, marqué par le feu.

Qu’y a-t-il d’autre à savoir sur la « firebender » la plus redoutable de la Nation du Feu ?

15. Elle ne considère jamais avoir tort

Azula est, dans l’ensemble, une personne vaine et arrogante, et on ne la voit généralement pas essayer de réconforter qui que ce soit ou tenter de se faire pardonner. Elle pense que tout le monde lui doit quelque chose, et cela inclut même ses amis Mai et Ty Lee.

La seule exception fut quand elle présenta ses excuses à son amie Ty Lee pour s’être moquée d’elle. Ty Lee pris ses mots très à cœur et Azula finit pas céder et lui présenter des excuses sincères. C’est la seule fois où Azula présenta des excuses à quiconque.

14. Azula, the Blue Princess

Azula est le seul personnage connu de toute la franchise Avatar (y compris La légende de Korra) pour créer des flammes bleues. C’est une marque de son habileté et de la force de sa maîtrise du feu.

Ainsi, les créateurs l’ont nommée d’après ce feu bleu distinct. Azul signifie «bleu» dans plusieurs langues dont l’espagnol, le portugais, le galicien et le philippin.

13. Son signe chinois

Le zodiaque chinois de douze animaux fait partie de l’univers d’Avatar et un certain nombre de personnages majeurs sont confirmés comme étant nés dans certaines années. Dans le cas d’Azula, il s’agit de l’année du serpent.

Aucun des animaux du zodiaque n’a une connotation négative. Le serpent est intelligent, sage, énigmatique et rusé, des traits qui peuvent être utilisés pour faire le bien. Mais ils peuvent également se prêter à un tempérament mesquin, comme dans le cas d’Azula.

12. Elle ment aisément

Non seulement Azula est une personne manipulatrice et rusée, mais elle peut aussi mentir comme elle respire et bluffer quand bon lui semble. Ce talent lui est utile pour narguer l’avatar et son équipe, tourmenter Zuko et bien plus encore.

Toph peut sentir quand une personne ment en sentant son changement de rythme cardiaque et de pression artérielle, mais Azula peut mentir sans être détectée de cette façon. Elle est trop confiante et impitoyable pour se sentir nerveuse lorsqu’elle ment.

11. Agni Kai

Un Agni Kai est un duel rituel de maîtrise du feu, qui se déroule le plus souvent le soir afin que les deux combattants ne se blessent pas trop. Ce n’est pas un combat à mort; c’est un moyen de régler les griefs.

Zuko, Zhao et Ozai ont tous été vus se battre de cette façon, et Azula est la première et la seule fille à avoir combattu lors d’un Agni Kai (contre Zuko lors de l’épisode final). Il n’est pas clair si c’est une coïncidence, ou si les duels Agni Kai sont généralement livrés entre hommes, par tradition.

10. C’est un véritable prodige

Seul son grand-père, le Seigneur du Feu Azulon a eu l’honneur d’être nommé un prodige du feu. De nombreux maîtres du feu qualifiées apparaissent dans Le dernier maître de l’air, de Jeong-Jeong à l’amiral Zhao, en passant par Zuko et Iroh. Mais Azula est au-dessus d’eux, pour le plus grand plaisir de son père, et Azula peut produire des flammes bleues rares et puissantes.

9. Elle peut jouer à des jeux d’esprit

Cette princesse peut vraiment vous retourner l’esprit, surtout si vous vous trouvez être le prince Zuko. Même enfant, Azula a toujours su exactement comment provoquer son frère et ses amis, parfois pour s’amuser, toujours pour son gain personnel. Bien qu’elle n’ait que14 ans, Azula peut intimider ou contraindre quiconque, y compris le Dai Li. Même le fervent ordre de Long Feng ne fait pas le poids contre Azula et ses jeux d’esprit.

8. Azula est très pragmatique

Alors qu’Azula aime montrer son éclat et son statut royal, elle apprend rapidement que cela ne fonctionne pas pour mener à bien certaines missions. Au début de la saison 2, Azula trahit facilement sa présence avec son grand vaisseau frappé du symbole de la Nation du Feu. L’équipe d’Aang repéra ainsi sa présence bien trop facilement.

Ainsi, Azula se rend compte qu’elle a besoin d’une « petite équipe d’élite » qui peut furtivement aller n’importe où et faire le travail. Assez tôt, Azula recrute l’acrobate Ty Lee et Mai la lanceuse de couteaux pour le travail. La chasse est lancée.

7. Elle sait maîtriser la foudre

Azula n’est pas le seul à savoir maîtriser la foudre. Iroh peut également la maîtriser (et a appris plus tard comment la rediriger), et sept décennies plus tard, Mako se révèle lui aussi un bon maître de la foudre.

Pour en savoir plus sur l’autre maître de la foudre le plus habile, jetez un œil à notre article recensant les 15 choses que tout fan devrait savoir sur l’once Iroh.

Mais, comme pour sa maîtrise du feu, Azula va plus loin. La princesse peut le plier avec une habileté et un pouvoir extraordinaires. Ce pouvoir lui a presque permis de tuer l’avatar alors qu’il était au sommet de sa puissance.

6. Elle n’est pas si sûre d’elle

N’importe qui rencontrant la princesse Azula verra son côté fier, arrogant et confiant, et même ses alliés peuvent la craindre pour cela. Mais au fond, Azula est une adolescente comme les autres, et elle montre son côté plus vulnérable lors d’une fête à la maison sur l’île de Braise.

Là-bas, loin des tribunaux ou du champ de bataille, Azula n’est qu’une jeune fille, et elle ne sait pas comment se comporter normalement avec les autres adolescents de son âge. Elle ne sait pas flirter. En fait, elle veut rencontrer et impressionner les garçons, mais ses vanteries maladroites la ridiculisent plus qu’autre chose.

Ce manque de confiance  pourrait venir de sa relation difficile avec sa mère, Ursa, mais plus à ce sujet plus tard…

5. Un flair pour le dramatique

Azula doit se plier à un acte constant et difficile pour impressionner ses alliés et ses ennemis, mais il est clair qu’elle aime cela et ne le fait pas seulement pour les apparences. Pendant les vacances à la plage, Azula est invitée à jouer au volleyball avec les autres adolescents, mais elle réussit à en faire un jeu de vie ou de mort ! Elle met le feu au filet et exploite la mauvaise cheville d’une fille adverse pour assurer la victoire, et s’en vante assez fort.

C’est une véritable « drama queen » dont le comportement et les réactions exagérées en font malheureusement un personnage plus glaçant et effrayant que ridicule.

4. Faire étalage de sa supériorité

Dans le prolongement de son amour pour le dramatique, Azula ne manque jamais de montrer à quel point elle est (ou se sent) supérieure par rapport aux autres. À la fin de la saison 2, Azula s’infiltre dans la ville fortifiée de Ba Sing Se et prend le commandement du Dai Li sous le nez de Long Feng.

Plus tard, lorsque son plan est un succès, Long Feng s’agenouille et admet « tu m’as battu à mon propre jeu ». Mais Azula n’est pas d’accord; elle réplique : « ne te flatte pas. Tu n’as même jamais été un joueur. » Ça doit piquer.

3. Elle est au bord de la folie

Azula a beaucoup à faire en tant que princesse et chasseuse principale de l’Avatar. La plupart du temps, Azula a le courage et la force mentale de jongler avec ses nombreuses responsabilités, mais ces dernières prennent de plus en plus d’ampleur, jusqu’à l’écraser, révélant ainsi une jeune fille torturée, brisée, poussée à bout par ce que l’on attend d’elle.

A la fin de la série, Zuko est passé du côté de l’Avatar et, à la prison du Rocher Bouillant, Mai et Ty Lee se retournent contre Azula au dernier moment pour assurer l’évasion de Zuko et Sokka.

Jetez un coup d’œil à notre article suivant pour un lire plus sur le personnage hilarant de Sokka.

Azula est choquée, puis furieuse, puis secrètement dévastée. Combinez toute cette trahison avec une pression croissante, et un ressentiment accru contre sa mère : c’est assez pour faire basculer même le plus fort des esprits dans la folie.

2. Azula et ses acrobaties

Bien qu’Azula ne soit pas vraiment une acrobate aussi experte que Ty Lee, Azula est aussi une acrobate qualifiée à sa manière. Elle use de son agilité avec grand effet au combat, se déplaçant avec finesse et trouvant le bon angle d’attaque. Cela lui permet également d’échapper facilement aux attaques et aux manœuvres ennemies sur le champ de bataille.

1. Azula et Ursa

Alors qu’Ursa adorait son fils Zuko, sa relation avec sa fille était beaucoup plus froide et compliquée. Ursa était profondément troublée par les taquineries, les moqueries, et la cruauté générale de la jeune Azula. Ursa la réprimandait à chaque fois, mais sans jamais prendre soin d’elle comme elle aurait dû peut-être le faire. Effrayée par sa propre fille, on pourrait presque dire qu’elle tentait de la  garder à distance.

Azula ressentit de plus en plus le ressentiment et l’éloignement de sa mère ce qui causa un grand déséquilibre dans sa psyché, et un grand vide impossible à combler dans son existence. Elle puisa ainsi du réconfort dans l’admiration sans fond que son père avait pour elle.

Ursa apparaît finalement comme une hallucination lorsqu’Azula, hystérique et désemparée, entend cette mère imaginaire lui dire « Je t’aime ». Brisée, au bord de la folie, et toujours convaincue que sa mère n’a jamais pu l’aimer, Azula brise le miroir où cette Ursa imaginaire apparaît, se livrant ainsi au désespoir et aux démons qui l’ont toujours rongée.

★★★★★

A lire également