Transformers Rise of the Beasts Maximals and Terrorcons

Transformers: Rise Of The Beasts Maximals & Terrorcons Origines expliquées

Actualités > Transformers: Rise Of The Beasts Maximals & Terrorcons Origines expliquées

Transformers: Rise of the Beasts présentera au public des versions en direct des Maximals et des Terrorcons, il vaut donc la peine de jeter un coup d’œil aux origines de ces deux factions. Le film sortira l’année prochaine et fait partie d’une nouvelle trilogie Transformers, tout en agissant simultanément comme une préquelle de Bourdon et une continuation de l’ensemble de la franchise Transformers. Les Autobots reviendront, avec Peter Cullen confirmé pour exprimer à nouveau Optimus Prime, et Pete Davidson exprimant Mirage, tandis que plusieurs nouvelles ramifications de la course Transformer seront également introduites aux côtés d’un nouveau casting de personnages humains.

Alors que les origines et les histoires des Autobots, des Decepticons et, dans une certaine mesure, des Dinobots et des Quintessons, ont été étoffées dans les films d’action réelle, les Maximals et les Terrorcons sont de nouveaux venus dans l’univers initié par Michael Bay avec les Transformateurs de 2007. Entièrement différents dans leur composition, leur caractère et leur affiliation, leur inclusion est à la fois excitante et intrigante. Avant que leurs origines ne soient reconfigurées pour l’action en direct, voici leurs origines originales expliquées.

Qui sont les Maximals & Terrorcons dans Rise Of The Beasts ?

Les Maximals sont surtout connus pour leurs modes bestiaux. Semblables aux Autobots et aux Decepticons, les Maximals ont une forme robotique bipède, mais au lieu de se transformer en véhicules, ils se transforment plutôt en animaux. L’émission télévisée Beast Wars a présenté au public Optimus Primal, qui se transforme en gorille, Rhinox (un rhinocéros), Airazor (un faucon pèlerin) et Cheetor (un guépard). Adapter Beast Wars pour le 7e film Transformers de la franchise est une excellente idée, et des talents incroyables comme Ron Perlman ont déjà été choisis pour exprimer Primal, tandis que Michelle Yeoh exprimera Airazor.

Bien que les Maximaux prennent la forme d’animaux, leurs traits sont généralement civils et nobles. Les Terrorcons, en revanche, sont assez horribles. Le groupe agressif et imprévisible a combattu les Autobots à plusieurs reprises et, dans la génération 1, le canon s’est combiné pour créer le redoutable Abominus. Les Terrorcons se transforment généralement en diverses bêtes monstrueuses, dont un dragon à trois têtes et un requin bipède, cependant, ce ne sera pas le cas dans Transformers : Rise of the Beasts. Au lieu de cela, le public sera présenté à Scourge, Nightbird et Battletrap, qui auront chacun une forme de véhicule alternative. Il sera intéressant de voir quelle version des Terrorcons nous obtenons, car dans Transformers: Prime, la série Netflix la plus récente, les Terrorcons sont essentiellement des transformateurs zombies, créés après la résurrection de transformateurs morts avec de l’énergie noire.

L’histoire de Maximals Transformers et la connexion Autobots expliquées

L’avenir de la franchise Transformers comprend 5 films à venir, et ils devront expliquer l’histoire des Maximals et leur lien avec les Autobots. Dans l’émission télévisée originale, après que les Autobots et les Decepticons aient signé la Pax Cybertronia et mis fin à la Grande Guerre contre Cybertron, il y a eu une période où les Autobots et les Decepticons ont subi ce qu’on appelait la « Grande Mise à Jour ». Dans le canon de la génération un, c’est de là que les Maximals et les méchants Predacons semblaient provenir. Bien que cela ne soit jamais complètement clarifié et seulement évoqué dans la série de suites de Beast Wars, Beast Machines. Les deux émissions se déroulent des centaines d’années après la Grande Guerre et montrent les Maximals comme une espèce spatiale qui, après des décennies de paix, est à nouveau en guerre avec les descendants des Decepticons (Predacons).

Les Maximals sont une faction des Transformers et sont vaguement conscients de leurs ancêtres morts depuis longtemps, se référant souvent aux Autobots par leur nom. Optimus Primal tient Optimus Prime en très haute estime et la version améliorée de Megatron, un Tyrannosaurus Rex, s’appelait Megatron d’après le chef d’origine des Decepticons. Les Autobots étant toujours très vivants dans l’univers de Transformers en direct, il sera intéressant de voir comment l’existence et l’origine des Maximals seront expliquées.

Qui sont les Terrorcons dans Transformers Lore

Dans la tradition des Transformers, les Terrorcons sont un groupe de cinq Decepticons qui peuvent se combiner en le puissant Abominus, l’un des combineurs les plus puissants. Chaotiques et diaboliques, ils ont été connus pour obéir aux Quintessons et Galvatron dans le passé. Dirigé par Hun-Gurr, un dragon à deux têtes, chaque membre peut se transformer en un quasi-monstre, Cutthroat se transformant en ptérosaure et Rippersnapper en requin terrestre. Le groupe agit comme un muscle pour d’autres méchants et s’est battu à plusieurs reprises aux côtés de Decepticons comme Shatter et Starscream. Fait intéressant, l’apparence en direct des Terrorcons dans Transformers: Rise of the Beasts semble avoir été modifiée, et le groupe sera composé à la place de trois Transformers dirigés par un chasseur de trophées appelé Scourge, qui peut se transformer en camion grumier. Scourge est un personnage qui existe dans le canon de la génération 1, mais dirige un groupe de traqueurs appelés les Sweeps, pas les Terrorcons.

Dates de sortie clés

  • Transformers : le soulèvement des bêtes

★★★★★

A lire également