Rob Reiner salue l'appel de George Clooney à Biden pour qu'il se retire : « Nous avons besoin de quelqu'un de plus jeune »

Rob Reiner salue l'appel de George Clooney à Biden pour qu'il se retire : « Nous avons besoin de quelqu'un de plus jeune »

La personnalité hollywoodienne a réitéré mardi son opposition à un second mandat de Biden tout en reconnaissant « tout ce qu'il a fait pour notre pays ».

Rob Reiner a réitéré sa conviction que le président Joe Biden devrait arrêter sa campagne de réélection pour laisser la place à un jeune candidat démocrate dans un message publié sur les réseaux sociaux mardi dans lequel il a applaudi l'éditorial de George Clooney dans le New York Times appelant le président à faire de même.

Reiner, poussé par l'éditorial de Clooney, a réapparu les remarques qu'il avait faites au cours du week-end, selon lesquelles il était « temps d'arrêter de déconner » et de trouver un nouveau candidat.

« Mon ami George Clooney a clairement exprimé ce que beaucoup d’entre nous ont dit », Reiner a dit sur X« Nous aimons et respectons Joe Biden. Nous reconnaissons tout ce qu’il a fait pour notre pays. Mais la démocratie est confrontée à une menace existentielle. Nous avons besoin de quelqu’un de plus jeune pour riposter. Joe Biden doit se retirer. »

C’est le même sentiment que Reiner a partagé ce week-end lorsqu’il a appelé pour la première fois à la démission de Biden.

« Il est temps d’arrêter de déconner », a tweeté le réalisateur dimanche. « Si le criminel condamné gagne, nous perdons notre démocratie. Joe Biden a servi les États-Unis avec honneur, décence et dignité. Il est temps pour Joe Biden de démissionner. »

L'éditorial de Clooney a été publié dans le New York Times mercredi et, comme de nombreux donateurs démocrates de premier plan, il a souligné que Biden n'a probablement pas les qualités nécessaires pour obtenir un autre mandat.

« La seule bataille qu’il ne peut pas gagner est la lutte contre le temps », a déclaré Clooney. « Aucun d’entre nous ne le peut. C’est dévastateur de le dire, mais le Joe Biden avec qui j’étais il y a trois semaines lors de la collecte de fonds n’était pas le Joe Biden « big f-ing deal » de 2010. Il n’était même pas le Joe Biden de 2020. C’était le même homme que nous avons tous vu lors du débat. »

« Nous n'allons pas gagner en novembre avec ce président », a ajouté l'acteur. « En plus, nous ne gagnerons pas la Chambre des représentants et nous allons perdre le Sénat. »

Reiner n'est pas le seul grand nom d'Hollywood que l'éditorial de Clooney a convaincu de s'ouvrir. Michael Douglas, qui soutient Biden depuis longtemps, s'est entretenu avec Joy Behar de « The View » à propos de l'éditorial et de ses réflexions.

« Je ne m’inquiète pas forcément aujourd’hui ou demain, mais dans un an, je m’inquiète », explique Douglas. « Je suis inquiet. »

Publications similaires