Qui est la plus grande icône Slasher?

RÉSULTATS DU SONDAGE: Qui est la plus grande icône Slasher?

RÉSULTATS DU SONDAGE: Qui est la plus grande icône de slasher?

Après une semaine et près de 1500 votes, le sondage de ComingSoon.net pour déterminer qui est la plus grande icône de slasher d'horreur s'est fermé et malgré une liste remplie de variété de choix, il y avait un gagnant clair dont l'arrivée est tristement associée à la saison d'Halloween. Consultez les résultats du sondage ci-dessous!

CONNEXES: RÉSULTATS DU SONDAGE: Qui est le plus grand monstre universel classique?

RÉSULTATS DU SONDAGE: Qui est la plus grande icône Slasher?

Top cinq

  1. Michael Myers (Halloween) (30%, 423 voix)
  2. Freddy Krueger (Cauchemar sur la rue Elm) (28%, 395 voix)
  3. Jason voorhees (vendredi 13) (25%, 362 voix)
  4. Visage de fantôme (Crier) (4%, 51 voix)
  5. Hannibal Lecter (adaptations de Thomas Harris) (2%, 30 voix)

Le genre slasher étant généralement cité comme ayant débuté dans les années 1960 avec des films comme Alfred Hitchcock Psycho et Michael Powell Voyeur, nous ferions preuve de négligence de ne pas réfléchir aux terreurs qui étaient Norman Bates et Mark Lewis, même s’ils n’ont pas livré autant de frissons sanglants que leurs concurrents. Au fur et à mesure que le temps passait et que le genre d'exploitation commençait à prendre de l'ampleur, le public a été présenté à des personnes comme Kim Henkel et Tobe Hooper, qui brandit une tronçonneuse Leatherface de Le Texcomme Chainsaw Massacre, le tueur fantôme de La ville qui redoutait le coucher du soleil et basé sur le vrai tueur du même nom, Noël noir«Michael Myers de Billy et John Carpenter de Halloween.

CONNEXES: RÉSULTATS DU SONDAGE: Quel est le meilleur film de Stephen King?

Le reste des résultats sont les suivants:

  • Tête d'épingle (Hellraiser) (2%, 23 voix)
  • Chucky (Un jeu d'enfant) (1%, 21 voix)
  • Pennywise (IL) (1%, 18 voix)
  • Scie sauteuse (Vu) (1%, 17 voix)
  • Leatherface (Tronçonneuse du Texas) (1%, 16 voix)
  • Norman Bates (Psycho) (1%, 15 voix)
  • Victor Crowley (Hachette) (1%, 9 voix)
  • Candyman (1%, 8 voix)
  • Mark Lewis (Voyeur) (0%, 7 voix)
  • Patrick Bateman (Psycho américain) (0%, 6 voix)
  • Grand homme (Fantasme) (0%, 6 voix)
  • La famille Firefly (Trilogie Rob Zombie) (0%, 5 voix)
  • Art le clown (Terrifiant) (0%, 5 voix)
  • Leprechaun (0%, 4 voix)
  • Leslie Vernon (Derrière le masque) (0%, 3 voix)
  • Billy (Noël noir) (0%, 2 voix)
  • Le fantôme (La ville qui redoutait le coucher du soleil) (0%, 2 voix)
  • Le pêcheur (je sais ce que tu as fait l'été dernier) (0%, 1 voix)
  • Maniac Cop (0%, 1 vote)
  • Frank Zito (Maniaque) (0%, 0 voix)
  • Le beau-père (0%, 0 voix)
  • Le mineur (Ma chère amoureuse) (0%, 0 voix)

Le genre slasher entrerait alors dans ce qui est devenu connu sous le nom de l'âge d'or et verrait le monde présenté à Jason Voorhees de vendredi 13, Harry Warden alias The Miner de Ma chère amoureuse et Freddy Krueger de Wes Craven du Cauchemar sur la rue Elm la franchise. Alors que la fin des années 80 et le début des années 90 commenceraient à voir la fatigue frapper le genre et lutter pour raviver la première série de succès, cela donnerait toujours des méchants préférés des fans dans l'éponyme de Terry O'Quinn Le beau-père, L’éponyme de Robert Z’Dar Flic maniaque, Chucky de Don Mancini de Un jeu d'enfant et éponyme de Clive Barker Candyman et Pinhead de Hellraiser.

Entre la fin des années 90 et le présent, mieux connu sous le nom de l'ère post-moderne, le genre verrait des montagnes russes d'entrées de qualité variable et des débuts de nouveaux slashers, y compris Ghostface de Kevin Williamson Crier et Ben Willis alias The Fisherman of je sais ce que tu as fait l'été dernier, La famille Firefly de Rob Zombie de Maison aux 1000 cadavres et ses suites, culte favori Leslie Vernon de mockumentary Derrière le masque: la montée de Leslie Vernon, Victor Crowley d'Adam Green Hachette, Le puzzle de James Wan et Leigh Whannell Vu série et Art le clown de Damien Leone et Shawn Moreau Terrifiant.

Vous pourriez également aimer...