Netflix perd des abonnés, est-ce le début de la fin ?

Netflix perd des abonnés, est-ce le début de la fin ?

La plateforme de streaming vidéo connaît pour la première fois en dix ans une perte conséquente d’abonnés, qui n’est apparemment pas prête de s’arrêter pour le reste de l’année 2022. Au pied du mur, Netflix envisage dès maintenant des solutions pour résoudre ce problème.

Une perte conséquente d’abonnés

Le leader du marché du streaming a en effet annoncé la perte de près de 200 000 abonnés pour le premier trimestre de l’année 2022. Selon Variety, des prévisions ont été faites concernant la seconde partie de l’année, et la plateforme devrait perdre environ 2 millions d’abonnés supplémentaires. En dix ans, il s’agit de la première fois que le géant perd autant d’abonnés lors d’un trimestre. Ce recul de 200 000 abonnés – qui ne représente toutefois que 0.1% du nombre d’utilisateurs – a directement eu un impact sur la bourse de Wall Street, l’action de Netflix ayant perdue aussitôt plus d’un tiers de sa valeur ce mercredi 20 avril.

Le problème du partage de comptes

Nombreux sont les ménages qui se partagent leurs identifiants entre eux pour éviter à avoir à payer un abonnement supplémentaire. Une grande majorité de ce partage de mots de passe se fait au sein de foyer. En effet, une estimation a été faite par la société Netflix, selon laquelle environ 100 millions de foyers dans le monde entier consomment des contenus Netflix gratuitement grâce à l’utilisation du compte d’un ami ou membre de la famille. D’après le patron de Netflix, Reed Hastings, il s’agit d’une des principales causes de cette baisse drastique du nombre d’utilisateurs. Jusqu’à présent, l’entreprise pouvait se passer de sévir sur ces agissements mais la forte augmentation de ce phénomène combiné à une période de crise la conduit à devoir prendre des mesures. Selon Chengyi Long, directeur marketing de Netflix, cela affecte directement la capacité pour la plateforme d’investir davantage dans des films et séries qualitatifs pour les utilisateurs. Il paraît donc primordial pour Netflix de trouver des solutions à cela pour que cette baisse ne s’aggrave pas plus avec le temps et ne conduise pas à mettre en difficulté l’entreprise.

De nouvelles méthodes envisagées pour combler cette baisse

Le gérant de Los Gatos envisage d’hors et déjà des solutions pour remédier à ce problème de partage d’identifiants et donc de baisse d’abonnés. Hastings mentionne que le but de Netflix est d’attirer des nouveaux abonnés qui sont déjà utilisateurs en exposant comme argument : « Ils adorent le service, nous devons juste être payés par eux ».

Pour parvenir à cela, Hastings se dit prêt à mettre en place un modèle économique qu’il critiquait jusqu’alors : proposer des abonnements qui permettraient un accès à la plateforme avec des publicités. Le concept serait de proposer en surcroît de l’abonnement classique, d’ici un ou deux ans, des offres d’abonnements moins chers avec de la publicité. Modèle qui fonctionne très bien chez des concurrents tels que Amazon Prime Video, l’adaptation de ce dernier semble devenir essentiel pour lutter contre la baisse du nombre d’abonnés chez Netflix.

Netflix compte bien continuer de dominer le marché mondial

Le groupe ne compte pas baser sa stratégie sur un nouveau mode d’abonnement. Netflix a également comme objectif de se diversifier, et de proposer des contenus différents des contenus streaming. Véritable géant du streaming, le groupe souhaite également s’élargir davantage à l’instar de Disney. La stratégie : se rallier avec la chaîne de grande distribution Walmart dans le but de vendre des produits dérivés (figurines, vêtements,…) basés sur les programmes les plus célèbres et en vogue de la plateforme, comme Umbrella Academy ou Stranger Things. Cette stratégie de long terme pourrait clairement faire pencher la balance en faveur de Netflix dans les mois et années à venir, et cette perte d’abonnés soudaine ne serait plus que de l’histoire ancienne.

Rappelons-le, malgré cette passe difficile, Netflix n’en reste pas moins le leader du marché du streaming. Avec 221,84 millions d’abonnés au compteur à travers le monde, Netflix est comme l’affirme Paul Hardart « Ils sont très loin devant [….] en particulier au niveau mondial, ce qui leur donne un gros avantage ».  Et ils continuent de le prouver en produisant de nouvelles séries à succès telles que Ozark ou Bridgerton, tout en continuant de diffuser des séries comme Stranger Things qui sont toujours autant en vogue. Le géant du streaming ne se laisse d’ailleurs pas intimider et continue d’investir dans des contenus à haut budget, s’étant d’ailleurs fixé une enveloppe de 19 milliards pour ses projets de 2022, contre 17 milliards pour l’année précédente.

D’ailleurs, rien ne dit que le problème auquel est confronté Netflix ne pourrait pas concerner ses concurrents directs dans les années à venir, qui sont eux bien plus récent et sont actuellement dans leur période forte.

A lire également