netflix-des-jeux-videos-sur-le-long-terme
|

Netflix : des jeux vidéos sur le long terme ?

Actualités > Netflix : des jeux vidéos sur le long terme ?

Quel intérêt pour Netflix ?

Netflix continue d’embaucher à tour de bras des vétérans de l’industrie du jeu vidéo. Une bonne manière de s’assurer un avenir radieux ?

Si Netflix est toujours au top dans le domaine très compétitif de la SVoD, le roi du streaming n’a pas décidé de s’arrêter. Après de nombreuses rumeurs, et même quelques expérimentations du côté du film interactif, le N rouge a décidé de s’engouffrer dans le milieu du jeu vidéo.

A priori, rien de plus difficile, tant les GAFA peinent encore à s’imposer dans une industrie en permanente évolution (n’est-ce pas Stadia…). Néanmoins, Netflix a d’ores et déjà un argument de poids : donner accès à ses jeux « gratuitement », c’est-à-dire sans coût additionnel par rapport au prix de l’abonnement.

D’ailleurs, Netflix a déjà rendu disponible cinq jeux sur son service, à destination des mobiles et des tablettes. Le géant du streaming devrait pendant un moment se contenter de productions pour smartphones qui, en plus d’être moins coûteuses, s’adaptent à l’un des modes de consommation privilégiés de ses abonnés.

La plateforme semble donc avoir pour ambition de viser en premier lieu les joueurs occasionnels. Mais est-ce que cette stratégie peut payer sur le long terme ? Difficile à dire pour le moment, mais en tout cas, Netflix a un plan, et il implique de faire confiance à des vétérans de l’industrie.

Des jeux vidéos pour durer sur le long terme ?

En juillet 2021, nous apprenions que Netflix avait nommé en tant que vice-président du « développement de jeux » Mike Verdu, un ancien d’Electronic Arts puis de Facebook, où il a officié en tant que vice-président en charge de la collaboration avec des développeurs pour le casque VR Occulus.

Mais la plateforme ne s’est pas arrêtée là, puisqu’elle vient d’ajouter à son équipe Amir Rahimi au poste de vice-président des studios de développement. Le monsieur a lui aussi de la bouteille, puisqu’il a gravi les échelons chez Electronic Arts, après avoir débuté comme testeur de jeux. Sorti producteur de chez l’éditeur, Rahimi fait sens dans la stratégie de Netflix, puisqu’il s’est spécialisé dans les jeux mobiles, notamment via la création de sa société TapZen.

Sur son profil LinkedIn, Rahimi n’a pas caché son plaisir d’avoir rejoint le grand N. Mais ses propos ont surtout montré qu’en pensant des jeux pour le streaming, Netflix pourrait bien amener une nouvelle façon de réfléchir la production et la rentabilité de certains titres :

« Aujourd’hui était mon premier jour en tant que responsable des studios de jeux chez Netflix. Ce poste m’éloignera beaucoup du processus de développement (que j’aime beaucoup), mais il me donnera l’opportunité de valider des jeux qui choisiront de placer le plaisir des joueurs avant tout (fini le stress sur la monétisation !) et peut-être (espérons-le) jouer un petit rôle dans le façonnement de l’avenir de cette industrie. J’ai hâte de commencer ! »

Reste maintenant à voir ce que l’avenir réserve, parce que pour le moment, on ne peut pas dire que le catalogue de jeux de Netflix fasse particulièrement rêver. Cependant, il est clair que la firme n’a pas décidé de se jeter tête baissée dans un milieu aussi compétitif, et semble s’être entourée des bonnes personnes.

★★★★★

A lire également