Meilleurs films d’Anna Karina, classés

Actualités > Meilleurs films d’Anna Karina, classés

Anna Karina est l’une des actrices les plus reconnaissables de la Nouvelle Vague française, qui était une série de films sortis dans les années 1960. Karina, née au Danemark, s’est enfuie à Paris à l’âge de 17 ans pour tenter de gagner sa vie par elle-même. Elle ne parlait pas français à l’époque, mais a finalement trouvé du travail en tant que mannequin, obtenant les conseils de légendes comme Coco Chanel. Ce n’était pas le mannequinat, cependant, qui ferait acclamer Karina de son vivant. Ce serait elle qui l’a rendue célèbre : le réalisateur Jean-Luc Godard a découvert Karina dans une publicité.

Il se préparait à lancer son premier film Breathless en 1960 et voulait lui donner un rôle, quoique petit. Elle a refusé au motif qu’elle ne voulait pas apparaître nue dans son film. Il revient vers elle pour le casting du Petit Soldat, et, à 21 ans, Karina fait sa première apparition dans un film de Godard. Le film a été interdit de projection en France en raison de ses références à la guerre d’Algérie, mais ce n’était que le début de la carrière de Karina. Elle a brièvement épousé Godard, et au moment de sa mort à 79 ans en 2019, Karina était devenue l’une des figures les plus emblématiques de la Nouvelle Vague française et du cinéma français dans son ensemble. Ce sont ses meilleurs films classés.

6/6 Le Petit Soldat

  • Les Productions Georges de Beauregard

Surnommé The Little Soldier en anglais, ce film a marqué le début des collaborations cinématographiques de Karina et Godard. Il n’est sorti qu’en 1963, ce qui signifie que d’autres films que les deux avaient réalisés étaient sortis avant lui. Pendant la guerre d’Algérie, un homme du nom de Bruno s’installe à Genève pour tenter d’échapper à la conscription française. Il travaille pour ce qu’on a qualifié d’organisation terroriste française, et il vient de se voir confier la mission d’assassiner un grand personnage pour prouver sa loyauté. Il se débat avec cette tâche et, en même temps, il tombe amoureux d’une femme qui aide la même organisation que l’homme qu’il a reçu l’ordre de tuer.

5/6 Alphaville

Athos Films

Sorti en 1965, Alphaville est un film de science-fiction néo-noir qui a remporté l’Ours d’or l’année de sa sortie. Son protagoniste est Lemmy Caution, un agent secret se faisant passer pour un journaliste essayant d’accomplir un ensemble de tâches qui lui ont été confiées. Il recherche deux individus, l’un est un camarade disparu, et l’autre qu’il doit capturer ou tuer, et il doit détruire Alphaville. Dans ce pays, l’amour, la poésie et l’émotion ont été complètement éliminés de l’équation, laissant le monde beaucoup plus sombre qu’il ne devrait l’être. La prudence est l’anti-héros classique qui navigue dans les rues d’Alphaville – en fait Paris, uniquement tourné la nuit – pour faire le travail.

4/6 Une femme est une femme

Film international européen

Une femme est une femme était le premier film en couleur de Godard, et lui aussi ne déçoit certainement pas. Karina campe la danseuse exotique Angéla, qui est en couple avec Émile. Elle est prête à faire passer leur relation à l’étape suivante et souhaite avoir un enfant, mais lui-même ne semble pas prêt. Lorsque son ami s’ajoute à l’équation, poursuivant Angéla dans un accès de passion, elle décide de coucher avec l’ami pour obtenir ce qu’elle veut. Karina a remporté l’Ours d’argent de la meilleure actrice pour sa performance dans Une femme est une femme.

3/6 Bande d’Outsiders

Anouchka Films

Band of Outsiders est très sous-estimé dans la filmographie de Godard, et il ne faut pas le négliger pour de bonnes raisons. Karina est Odile, qui rencontre Franz (Sami Frey) alors qu’elle suit des cours d’anglais. Il la présente à un autre ami, Arthur, après qu’elle ait révélé que la villa dans laquelle elle vit contient une tonne d’argent. Les deux ont décidé qu’ils voulaient voler tout l’argent, et l’oncle d’Arthur se joint au complot. Odile, qui s’est jointe à l’intrigue, est tombée amoureuse de Franz, ce qui en fait un crime passionnel à la fin.

2/6 Pierrot le Fou

Films Georges de Beauregard

Dans Pierrot le Fou, son protagoniste ne s’amuse pas au départ. Il a perdu son emploi dans une société de télédiffusion à Paris et prend la décision hâtive de s’enfuir avec son ex-petite amie (Karina). C’est toute une décision, car il est marié, a des enfants et une femme, et, comme il le découvre bientôt, l’ex-petite amie a des liens avec des gangsters et est actuellement traquée par un groupe. Commence alors une course-poursuite à travers la France avec ces deux anciens amants qui tentent de distancer les gangsters, et leur relation est mise à l’épreuve.

1/6 Vivre Sa Vie

Distribution Panthéon

Vivre sa vie est l’un des meilleurs de la filmographie de Godard, c’est indéniable. Karina incarne Nana Kleinfrankenheim, une femme d’une vingtaine d’années, qui abandonne sa vie confortable pour devenir actrice. Luttant pour joindre les deux bouts alors qu’elle travaille dans un magasin de disques, elle se retrouve dans une variété de situations. Vivre Sa Vie est raconté à travers 12 épisodes différents, chacun racontant une vignette interconnectée sur la vie et les rêves de Nana. Bien que Vivre Sa Vie puisse techniquement être considéré comme une tragédie, il montre la lutte des femmes célibataires et comment elles veulent poursuivre leurs rêves, mais ne peuvent pas survivre financièrement pendant cette période.

★★★★★

A lire également