marvel-premiere-semaine-terne-pour-les-eternels-au-box-office
|

Marvel : première semaine terne pour Les Éternels au box-office

Que doit-on penser de cette première semaine au box-office ?

Est-ce un lancement un peu tiède pour le dernier né du mastodonte Marvel ? Pour l’heure, les estimations sont de 71 millions de dollars de recettes au box-office domestique, alors que les projections misaient sur 75-80 millions. Certes, c’est le pire lancement pour un blockbuster du MCU depuis Ant-Man en 2015, et l’un des rares Marvel à ne pas dépasser la barre des 75 millions pour sa sortie américaine. Mais l’ère post-pandémie empêche ce type de comparaison, et plus que jamais, la nuance est de mise.

La vraie comparaison est à faire avec Shang-Chi (75,3 millions) et Black Widow (80,3 millions), sachant que ce dernier avait eu droit à une sortie simultanée sur Disney+. Pour rappel, Venom : Let There Be Carnage avait explosé la baraque avec un lancement à 90 millions. De ce point de vue, le démarrage des Eternels semble un chouia décevant.

Quelle explication pour ces résultats ternes au box-office ?

Premier facteur possible : la critique (très) négative aux Etats-Unis, où Les Eternels a été particulièrement mal reçu, marquant un record à ce niveau. En choisissant Chloé Zhao, réalisatrice indé oscarisée, Disney prenait peut-être un risque. Le film ne ressemble pas forcément aux autres de l’univers, et malgré une pléthore de superstars hollywoodiennes (Angelina Jolie, Salma Hayek…) et de vedettes en vogue (Kumail Nanjiani, Kit Harrington…), il n’est pas parvenu à convaincre la critique. L’agrégateur de critiques américain Rotten Tomatoes le crédite même d’un score de 48 %. C’est simple, c’est le pire score réalisé par un long-métrage du MCU.

Néanmoins, difficile de croire que la critique a joué un rôle là-dedans. Quantité de blockbusters ont été piétinés par la presse, mais plébiscités par le public. Au hasard : le premier Venom.

Autres facteurs possibles : la durée du film (2h37), même si là encore l’expérience prouve que ça n’est pas un réel frein ; le fait que ce soit déconnecté du reste de l’univers (les Éternels faisaient le mort pendant que les Avengers se frottaient à Thanos) ; et qu’il n’y ait aucun héros très identifié par le grand public.

Mais le début de carrière des Eternels est loin d’être inquiétant. À l’international, le film s’en sort mieux. En tout, le film est sorti dans une quarantaine de pays pour encaisser environ 91 millions de dollars de recettes. Ce qui donnerait un total de160 millions en quelques jours.

Quelle conclusion pour Les Eternels et Marvel ?

C’est le deuxième meilleur démarrage depuis le début de la pandémie. Le record est toujours détenu (de peu) par les 163 millions de Fast & Furious 9. Le film a notamment cartonné en Corée du sud, ce qui doit un peu rassurer Disney, vu que Les Eternels ne sortira certainement pas en Chine, et sera censuré dans plusieurs pays à cause d’un super-héros gay.

Pour rappel, le film a coûté plus de 200 millions, hors frais marketing. Trois longs-métrages de la Phase 4 sont sortis depuis que le Covid-19 a déferlé sur le globe. Bien que ces trois films ont connu des situations d’exploitation très différentes (avec ou sans streaming), leurs résultats sont tous (beaucoup) moins bons que les films de la Phase 3. Pandémie oblige.

La vraie question reste de savoir si ces Eternels tiendront la durée. Black Widow avait terminé aux alentours de 380 millions, avec une chute de fréquentation significative aux Etats-Unis, largement explicable par le téléchargement illégal via Disney+. Shang-Chi, lui, avait fait mieux, avec plus de 427 millions. A voir donc si les nouveaux super-héros Marvel voleront plus haut, pour marquer un record du MCU post-pandémie.

Et sinon, il restera toujours le méga-événement Spider-Man : No Way Home en décembre, qui a toutes les armes pour être un carton.

A lire également