c'est beau l'hiver
| |

Les meilleurs films Cottagecore

Actualités > Les meilleurs films Cottagecore

Cottagecore, qu’est-ce que c’est ?

Voici les meilleurs films « Cottagecore » pour ce mois de Janvier ! Le concept du « cottagecore », une mode apparue sur TikTok qui prend la forme d’une esthétique particulière, est assez simple. Il s’agit de remettre au goût du jour l’amour de la simplicité, le goût de la nature et des saisons et des petites choses qui font d’une vie humble et tranquille une vie riche et abondante. Rien de tel pour se rappeler que l’hiver, comme les autres saisons, a sa part de beauté et de magie aussi.

À regarder en compagnie d’un chat et d’une bonne tasse de thé !

Le mois de janvier, c’est l’hiver difficile, il fait froid, il fait gris, c’est la reprise du travail, les fêtes de Noël sont finies et pas de jours fériés en vue ! Cependant, il y a toujours un moyen d’apprécier ces jours d’hiver monotones. Alors on se blottit dans sa couverture préférée, on se fait un coin douillet près du radiateur ou près de la cheminée et on s’installe pour une petite séance ciné cocooning qui va nous réconcilier avec l’un des pires mois de l’année !

Finalement, le mois de janvier, ça a du bon… La présence d’un chat ronronnant (ou tout autre animal domestique poilu et doux) et d’une tasse de thé ou de chocolat chaud est conseillée pour profiter au maximum de cette expérience hivernale !

soiree-cine-cosy-de-janvier
Prêts pour une soirée ciné cozy !

Pour les grands voyageurs…

Le Docteur Jivago, de David Lean (1965)

Une histoire qui nous plonge au cœur de la Russie enneigée, pendant les troubles politiques causés par la Révolution russe de 1917. Ce film grandiose est bien entendu un classique du cinéma qui mérite d’être revisité. Entre l’histoire d’amour passionnelle de Youri et Lara, et les errances des personnages parmi tous ces paysages couverts de neige, ce film n’en aura jamais fini de nous transporter.

La Ballade de Narayama, de Shōhei Imamura (1983)

Ce film détenteur de la Palme d’Or de Cannes de 1983 nous plonge dans la campagne japonaise du milieu du XIXe siècle, en plein cœur de l’hiver. Il s’agit d’un tout petit village, perdu entre les montagnes. Le personnage principal est une vieille femme, Orin-Yan, qui, suivant le rituel ancestral de géronticide opéré par sa communauté, décide d’employer la dernière année qui lui reste à vivre à mettre de l’ordre dans ses affaires familiales. Sans doute le film le moins facile de cette liste, ce chef-d’œuvre nous permet néanmoins d’apprendre à quoi ressemblait la vie quotidienne au Japon dans ces villages oubliés, et nous amène à contempler la beauté de l’hiver, de la Nature et du temps qui s’écoule au travers d’elle.

Pour les aventuriers rêveurs…

Le Monde de Narnia : Le Lion, la Sorcière blanche et l’Armoire magique, de Andrew Adamson (2005)

Comme on aimerait nous aussi, nous faire offrir ces délicieux loukoums et ce chocolat chaud que la Reine des Glaces fait apparaître par magie pour le jeune Edmund Pevensie ! Le Monde de Narnia restera toujours un indétrônable classique au palmarès des films d’hiver ! Entre la maison du faune Tumnus, la hutte de la famille Castor ou l’impressionnant palais de la Reine des Neiges, difficile de choisir quelle serait la meilleure résidence secondaire pour passer l’hiver ! Quoique le manoir de campagne du professeur Digory Kirke possède aussi son charme… On ne se lasse pas des scènes merveilleuses de ce film qui, tout en dépeignant une fantastique saison hivernale, nous rappelle aussi la promesse de l’arrivée du printemps.

The Witcher, de Lauren Schmidt Hissrich (2019-2021)

Seule série présentée dans cette liste (non exhaustive, cela va de soi), The Witcher, dont les saisons 1 et 2 sont disponibles sur Netflix, nous permet également de profiter de somptueux paysages hivernaux, dignes de l’univers Heroic Fantasy propre à la série. Bien que les thèmes de la série ne relèvent pas de la tranquillité, de la relaxation ou même simplement de la contemplation, on peut tout de même apprécier la beauté des nombreuses scènes filmées dans des forêts ou des montagnes enneigées, et si les scènes d’action ne nous empêchent pas de nous détendre, alors The Witcher est la pause fantasy parfaite pour accompagner un bon goûter et un chocolat chaud !

Pour toute la famille…

Les Quatre Filles du Docteur March, de Greta Gerwig (2019)

Cette très belle adaptation du classique de la littérature américaine écrit par Louisa May Alcott a de quoi enchanter n’importe quel public avec ses choix esthétiques et ses personnages principaux attachants interprétés par un casting d’acteurs et d’actrices qui s’épanouissent fameusement dans leurs rôles. La maison de Marmee et la vie simple, mais généreuse de l’attendrissante famille March ne manqueront pas d’apporter chaleur et réconfort à tous ses spectateurs. Qu’est-ce qu’on ne donnerait pas, pour nous aussi aller faire du patin sur un lac gelé au milieu des sapins, pour ensuite rentrer à la maison et se réchauffer le museau en écoutant une belle histoire au coin du feu…

Belle et Sébastien, de Nicolas Vanier (2013)

En parlant de museau, celui de Belle, dans Belle et Sébastien, aura de quoi vous faire sourire aussi ! Ce film à la cinématographie somptueuse et aux musiques nostalgiques nous emmène bien loin de notre salon, à un endroit où l’hiver est plus beau que n’importe où ailleurs. Dans les Alpes, au sein du petit village enneigé de Saint-Martin, vit un petit garçon nommé Sébastien dont le terrain de jeu préféré est la montagne. C’est dans cet univers sauvage et magnifique qu’il fait la rencontre de Belle, une chienne abandonnée avec des airs d’ours polaire. La prestation très touchante du jeune Félix Bossuet dans le rôle de Sébastien et ses aventures en compagnie de Belle feront fondre toute la famille.

Pour les plus petits…

 Les 101 Dalmatiens, de Walt Disney (1961)

Tout le monde connait ce classique d’animation Disney sorti en janvier 1961. Si l’histoire commence dans la capitale londonienne, le film se fait un plaisir de nous balader dans la campagne anglaise enneigée en compagnie d’une ribambelle de chiots aussi mignons que patauds ! Dans cette histoire indémodable, Pongo et Perdita vont à la rescousse d’une centaine de petits dalmatiens qu’ils parviennent à sauver avec l’aide de nombreux autres personnages animaliers, parmi eux le sergent Tibbs, le seul chat et véritable héros de l’histoire !

L’Âge de Glace, de Blue Sky Studios (2002-2016)

Cette saga de films d’animation ne nous présente certes pas un hiver que nous sommes habitués à voir, mais ces comédies rafraichissantes ont toujours de quoi nous réjouir. Avec ses personnages atypiques et déjantés, l’Âge de Glace nous fait visiter une ère glaciaire préhistorique où tout a l’air si froid et fait de glace que l’on finit par se sentir réconforté de n’avoir à affronter qu’un petit -5°C lorsqu’il s’agit de partir travailler le matin. Quoiqu’à bien y réfléchir, avoir un mammouth laineux tout chaud et tout doux en guise d’animal de compagnie durant cette période ne serait pas si mal non plus !

Pour les éternels romantiques…

Jane Eyre, de Cary Joji Fukunaga (2011)

Ce film adapté du célèbre roman de Charlotte Brontë nous fait voyager à travers les plaines gelées du nord de l’Angleterre. Un grand manoir au milieu d’une campagne sauvage, un lourd secret, une histoire d’amour impossible… Tous les ingrédients sont réunis pour faire de cette adaptation le compagnon idéal d’une sombre soirée d’hiver. Mia Wasikowska et Michael Fassbender offrent une très belle interprétation de la relation amoureuse qui unit Jane Eyre à Mr Rochester.

Eternal Sunshine of the Spotless Mind, de Michel Gondry (2004)

La mer en hiver, sous un ciel gris, est une scène ou un paysage qui peut paraître atypique, mais atypique est bien l’adjectif qui correspond à ce film touchant de Michel Gondry. Kate Winslet et Jim Carrey sont inoubliables dans cette réalisation nuancée et troublante qui touche avec délicatesse les points sensibles d’une histoire d’amour ancrée dans le réel. L’hiver de ce film est poétique, c’est une saison mélancolique, mais c’est aussi un hiver doux et amoureux. Quoi qu’il en soit, on ne s’extirpe pas de ce film sans en emporter avec soi un sentiment précieux comme une douce amertume qui nous fait contempler et réfléchir.

★★★★★

A lire également