Le syndicat Outfest appelle à la démission des coprésidents après une « mauvaise gestion » et un « échec de leadership »

Le syndicat Outfest appelle à la démission des coprésidents après une « mauvaise gestion » et un « échec de leadership »

D’anciens membres du personnel demandent le départ immédiat de Bil Bertini et du Nii-Quartelai Quartey en raison du « traitement épouvantable réservé aux travailleurs »

Les anciens membres de l’Outfest ont appelé lundi à la démission immédiate des coprésidents du conseil d’administration, Bil Bertini et Nii-Quartelai Quartey, en raison de leur « échec de leadership tout au long des événements des deux derniers mois ».

Les membres du personnel ont annoncé leur décision unanime de se syndiquer avec tout le personnel éligible au syndicat le 26 septembre. Deux jours plus tard, plusieurs membres du personnel ont été licenciés, bien que le Conseil ait nié que les licenciements soient dus aux efforts de syndicalisation.

Les employés restants ont voté pour rejoindre Queer Filmworkers United peu de temps après, mais un mois plus tard, un e-mail massif a été envoyé annonçant le licenciement immédiat de tout le personnel restant, indique le communiqué de QFU.

« Queer Filmworkers United appelle officiellement à la démission des coprésidents du conseil d’administration de l’Outfest, Bil Bertini et Nii-Quartelai Quartey, en raison d’une mauvaise gestion généralisée et du traitement épouvantable infligé aux travailleurs au cours de la dernière année, ce qui a entraîné le licenciement de tout le personnel de l’Outfest », a déclaré le communiqué. a commencé le communiqué publié lundi.

« À trois reprises au cours des deux derniers mois, le conseil d’administration d’Outfest a décidé de licencier ou de mettre le personnel en congé sans solde avec un préavis inacceptable et au mépris total de leurs moyens de subsistance. Le personnel a été licencié à une distance dangereusement courte du moment où l’organisation a interrompu ses soins de santé, et aucune indemnité de départ n’a été offerte en échange de leur travail acharné… (causant) « des difficultés financières extrêmes », poursuit le communiqué.

Le communiqué poursuit en alléguant que Bertini et Quartey sont « tous deux responsables de la manière imprudente avec laquelle le conseil d’administration a licencié l’ensemble du personnel au mépris total de leur bien-être », citant l’e-mail massif du 27 octobre adressé de manière impersonnelle à « Cher Membre du personnel d’Outfest.

Ils écrivent également : « depuis les licenciements massifs et soudains, le conseil d’administration a coupé toute communication avec notre syndicat… Ces actions vont à l’encontre de la mission de notre organisation et ne reflètent pas l’esprit de sollicitude qu’Outfest doit incarner pour réussir ». » la déclaration a continué.

« S’il vous plaît, rejoignez-nous pour exhorter ces mauvais acteurs à se retirer afin que nous puissions remettre l’Outfest sur les rails. Nous nous battons pour l’avenir même d’Outfest et cet avenir n’est possible qu’avec son personnel », conclut le communiqué.

Jolie Bobine a contacté Outfest pour une réponse.

A lire également