Le jury de Jonathan Majors commence à délibérer sur une affaire de violence domestique

Le jury de Jonathan Majors commence à délibérer sur une affaire de violence domestique


Un verdict crucial pour l’avenir d’une star d’Hollywood

L’heure de la vérité a sonné pour Jonathan Majors, l’acteur célèbre pour ses rôles dans l’univers Marvel et dans « Creed III ». Le jury new-yorkais a entamé ses délibérations concernant les accusations d’agression physique portées contre lui par son ancienne compagne après une dispute qui a marqué la fin de leur relation de deux ans.

Des accusations sérieuses et une peine potentielle conséquente

Les enjeux sont considérables pour Majors, dont la carrière prometteuse est actuellement menacée par cette affaire. Les chefs d’accusation qui pèsent sur lui pourraient entraîner une peine allant jusqu’à un an d’emprisonnement, bien que d’autres sanctions, telles que la probation ou le service à la communauté, soient également courantes dans ce type de litige. Un jugement de culpabilité pourrait néanmoins porter un sérieux coup à la réputation de l’acteur.

Une histoire mouvementée et des témoignages chargés d’émotion

La cour a écouté plusieurs témoignages passionnants, y compris celui poignant de Grace Jabbari, ex-partenaire de l’acteur, qui a relaté l’altercation survenue après qu’elle eut découvert des messages compromettants sur le téléphone de Majors. Elle affirme que lors de l’incident, Majors lui a brisé un doigt et l’a frappée à la tête lors d’une lutte pour récupérer son téléphone.

La défense, cependant, a présenté Majors comme la véritable victime de l’incident, mettant en exergue des images de Jabbari en train de célébrer avec des inconnus après l’altercation, ainsi que des vidéos où l’on voit Majors fuir son agresseur présumée.

Débat sur les motivations et la recherche de justice

Les jurés ont également entendu un appel de Majors au 9-1-1, ajoutant une couche complexe à cette affaire déjà chargée d’émotion. Ses avocats ont dépeint une situation où les craintes de Majors face au système se sont réalisées, conduisant à l’actuelle procédure judiciaire.

Majors a choisi de ne pas témoigner en personne, mais son comportement attentif au tribunal et son soutien visible par sa compagne actuelle, l’actrice Meagan Good, ont été notables. Face aux accusations et à la persistance de son ex-partenaire, le désarroi de l’acteur était palpable au tribunal.

Alors que la défense a qualifié Jabbari de menteuse cherchant à se venger, les procureurs ont tenté de peindre Majors comme un individu colérique et manipulateur. La conclusion émouvante de la plaidoirie de la défense a laissé entrevoir la détresse de l’acteur à l’idée d’être jugé.

L’issue du procès reste incertaine, avec une possible peine d’emprisonnement si Majors est reconnu coupable des différents chefs d’accusation. Le verdict du jury est donc attendu avec impatience, sachant que les conséquences pourraient s’étendre bien au-delà de la salle d’audience.

Publications similaires