Le film L'Exorciste de Mike Flanagan doit tirer une leçon de son film sous-estimé...

Le film L'Exorciste de Mike Flanagan doit tirer une leçon de son film sous-estimé…

Résumé

  • Mike Flanagan est sur le point de redémarrer la franchise L'Exorciste, mais il doit éviter les erreurs du Docteur Sleep.
  • Le film L’Exorciste de Flanagan ne doit pas trop s’appuyer sur les moments emblématiques de l’original.
  • L'Exorciste : Believer a prouvé que la franchise avait besoin d'histoires nouvelles, pas de nostalgie.

Mike Flanagan travaille sur un nouveau film de l'Exorciste, et il doit tirer les leçons des erreurs de sa dernière suite d'horreur, Doctor Sleep, sa suite de Shining. En octobre dernier, L'Exorciste : Believer de David Gordon Green est arrivé comme une amère déception, tant sur le plan critique que commercial. Bien qu'il ait été initialement prévu comme le premier chapitre d'une nouvelle trilogie de l'Exorciste, les contre-performances de Believer ont conduit le studio à annuler la trilogie en faveur d'un reboot total de la franchise ; le reboot est actuellement prévu pour sortir le 13 mars 2026.

Flanagan a été choisi pour écrire, réaliser et produire le nouveau film de l'Exorciste. Le studio a clairement foi en sa vision, et cette foi est bien placée. Flanagan est l'un des meilleurs cinéastes d'horreur en activité aujourd'hui, ayant dirigé des joyaux comme Hush et Gerald's Game, et il a prouvé avec Midnight Mass qu'il pouvait gérer l'horreur à thème religieux avec aplomb. Ce ne sera pas la première fois que Flanagan réalise une suite d'un classique de l'horreur bien-aimé. En 2019, il a adapté la suite de Shining de Stephen King, Doctor Sleep. Le reboot de l'Exorciste de Flanagan doit tirer les leçons de la plus grosse erreur qu'il a commise avec Doctor Sleep.

Doctor Sleep est un excellent film jusqu'à ce qu'il se transforme en une suite brillante

Le troisième acte ressemble à un parc d'attractions basé sur Shining

Avec son adaptation de Doctor Sleep, Flanagan a voulu faire une suite au roman Shining original de King et à l'adaptation cinématographique emblématique mais très infidèle de Stanley Kubrick. Et contre toute attente, Flanagan a réussi à tenir cette ligne avec brio, ravissant à la fois les fans de King et de Kubrick. Doctor Sleep contient des reconstitutions plan par plan de certains des moments les plus mémorables du film de Kubrick, mais il contient également la fin originale de King, avec l'incendie de l'Overlook dans la séquence culminante. Doctor Sleep a beaucoup de vénération pour Shining – et, malheureusement, c'est son plus gros problème.

Dans ses deux premiers actes, Doctor Sleep est un très bon film d’horreur à part entière. Il propose une nouvelle histoire captivante sur Danny Torrance devenu adulte, des images terrifiantes comme une pièce qui bascule sur le côté et une performance impeccable de Rebecca Ferguson dans le rôle de la cheffe de secte Rose the Hat. Mais Doctor Sleep commence à s’effondrer dans son troisième acte lorsqu’il devient un méli-mélo de moments emblématiques de Shining. Ce final rempli de caméos se joue comme une attraction de parc d’attractions de Shining et il gâche le film. Flanagan doit éviter de faire la même erreur avec son reboot de l’Exorciste.

Le film L'Exorciste de Mike Flanagan doit éviter de commettre la même erreur

Flanagan ne peut pas faire un film d'Exorciste qui soit obsédé par l'original

Le film L'Exorciste de Flanagan doit éviter de tomber dans le même piège que Doctor Sleep. Doctor Sleep retrouve la tension palpable et la terreur surnaturelle du classique de Kubrick, mais il a peur de tracer sa propre voie. Il emmène Danny au bar Gold Room où Jack a rencontré pour la première fois les fantômes de l'Overlook, dans l'escalier où Wendy a frappé Jack avec une batte de baseball et dans la salle de bain où Jack s'en est pris à sa famille avec une hache. Cela ressemble plus à une visite des lieux de tournage emblématiques de Shining qu'à une conclusion organique du récit de Doctor Sleep.

Avec son film L'Exorciste, Flanagan doit éviter de montrer trop de respect pour le film original. Si le grand final du film L'Exorciste de Flanagan voit son personnage principal visiter l'escalier où le père Karras est mort et la chambre où Pazuzu a été exorcisé de Regan, alors il ne tiendra pas debout tout seul. Il s'agira simplement d'un clin d'œil prolongé au public. L'Exorciste : Believer a déjà prouvé que cette franchise avait besoin de plus qu'une simple lettre d'amour au film original.

La suite annulée de L'Exorciste : Believer aurait été intitulée L'Exorciste : Le Trompeur.

L'Exorciste : Believer a prouvé que la franchise doit cesser de s'attarder sur le passé

L'Exorciste : Le croyant s'est trop accroché au film original

Les nombreux faux pas de L'Exorciste : Believer prouvent que la franchise doit arrêter de s'attarder sur le passé et de se forger une nouvelle voie pour l'avenir. Le film a bien sa propre intrigue – deux enfants différents sont possédés et un seul d'entre eux peut s'en sortir vivant – mais cette intrigue est entièrement constituée de scènes clichées d'enfants possédés faisant des choses génériques d'enfants possédés. L'Exorciste : Believer s'engage davantage à faire référence au film original qu'à raconter cette histoire.

Certains de ces clins d’œil à l’original se font au détriment de l’intégrité de l’histoire. Dans L’Exorciste : Believer, on apprend que Chris MacNeil a transformé ses expériences avec la possession de Regan en un autobiographie révélatrice. Cela est en totale contradiction avec les efforts minutieux de ce personnage pour garder les luttes démoniaques de sa fille hors de la vue du public dans le film original. L’Exorciste n’est pas Star Wars ; il n’a pas besoin d’une suite affectueuse jouant sur la nostalgie du public. Il lui faut une nouvelle histoire horrible de possession démoniaque avec de nouveaux personnages et de nouvelles frayeurs – et, espérons-le, Flanagan pourra offrir exactement cela.

L'Exorciste

L'Exorciste est un film d'horreur surnaturel basé sur le roman sorti en 1971 et réalisé par William Friedkin. Lorsqu'une jeune fille est frappée par un puissant démon, deux prêtres catholiques sont amenés chez elle pour tenter un exorcisme afin d'exterminer le démon.

Réalisateur William Friedkin

Scénaristes William Peter Blatty Acteurs Max Von Sydow, Linda Blair, Lee J. Cobb, Ellen Burstyn, Jason Miller, Kitty Winn, Jack MacGowran

Publications similaires