Laurie Holden se souvient d’avoir défendu Johnny Depp en 2016 : « Il y aura justice »

Actualités > Laurie Holden se souvient d’avoir défendu Johnny Depp en 2016 : « Il y aura justice »

Laurie Holden est là pour défendre Johnny Depp depuis que les allégations d’Amber Heard contre lui ont été rendues publiques pour la première fois, et malgré le contrecoup que cela lui avait causé à l’époque, elle recommencerait. Actuellement, Depp et Heard sont au milieu d’une âpre bataille juridique avec les ex qui se poursuivent. Depp a obtenu un immense soutien de la part de nombreux observateurs du procès, en grande partie en raison d’enregistrements audio de Heard qui aurait admis avoir « frappé » et « commencé une bagarre physique » avec Depp.

En 2016, cependant, la plupart des détails sordides de ce mariage étaient encore privés. Lorsqu’il a été rapporté que Heard avait demandé le divorce, il a également été révélé que l’actrice avait demandé une ordonnance restrictive contre Depp, alléguant qu’il l’avait agressée physiquement. Sentant qu’il était trop tôt pour que les fans portent un jugement, Holden s’est rendue sur Twitter pour annoncer qu’elle voyait toujours Alice de l’autre côté du miroir, le dernier film de Depp à l’époque, en soutien à Depp. Elle a dit à ceux qui critiquaient Depp de « compresser », car personne ne connaissait encore la « vraie vérité ».

Le tweet de Holden a été critiqué et beaucoup ont critiqué la star de Walking Dead pour avoir partagé son opinion. Les gens accusaient Holden d’ignorer les abus, l’incitant à envoyer un tweet de suivi pour expliquer qu’elle disait seulement aux gens de ne pas tirer de conclusions hâtives, suggérant que les photos prises du visage prétendument meurtri de Heard pourraient ne pas dire « tout récit. »

« Pour être clair: je dis juste NE SAUTEZ PAS AUX CONCLUSIONS. Même une photo pourrait ne pas raconter l’histoire », a déclaré Holden.

Alors que Holden voulait donner à Depp une chance d’offrir sa version de l’histoire, l’actrice voulait toujours préciser qu’elle prend au sérieux les allégations d’abus. Elle s’est excusée dans un communiqué, mais a maintenu son affirmation selon laquelle les gens devaient d’abord entendre Depp avant de le vilipender sur les réseaux sociaux. Sa déclaration disait:

« Je suis profondément attristé si mes récents commentaires ont offensé qui que ce soit ou causé un manque de respect aux victimes de violence domestique. Je suis un militant actif en faveur des droits des victimes, des droits de l’homme et je déplore l’idée que quiconque soit physiquement et émotionnellement abusé sous quelque forme que ce soit. Je dois préciser que mes commentaires n’étaient qu’une réaction passionnée à la diffamation d’un être humain sur les réseaux sociaux et au tollé public pour une ruine complète et totale. Soyons clairs : je crois fermement que chaque individu qui allègue des « abus » devrait être entendu et protégé en vertu de tous les recours de la loi… mais je ne soutiens pas la cyberintimidation et les procès par Twitter. Arrêtez la haine, accordez aux gens la grâce de résoudre leurs problèmes sans un public de mentalité de foule ».

Les fans de Johnny Depp réclament justice

Walt Disney Pictures/Jerry Bruckheimer Films

Les faits de cette affaire sont toujours en train d’être réglés dans la salle d’audience, un jury décidant finalement de ce qui se passera en ce qui concerne les allégations de diffamation. Dans tous les cas, de nombreux fans de Depp estiment que les preuves sont de son côté, et il a reçu beaucoup de soutien au fil des jours du procès. L’opinion de Holden selon laquelle Depp devrait faire entendre son côté n’est plus si impopulaire, et elle est maintenant revenue sur Twitter pour dire qu’elle « recommencerait » quand il s’agirait de défendre Johnny Depp.

« Je suis content de l’avoir fait. Je le referais en un clin d’œil. Juste heureux que 6 ans plus tard, le monde rattrape enfin son retard, la vérité est maintenant révélée et il y aura justice », a déclaré Holden.

Dans un tweet de suivi, elle a ajouté : « La maltraitance n’est pas limitée au genre. Dépassons les stéréotypes de ce à quoi une victime est « censée » ressembler. Les femmes sont maltraitées tous les jours. Les hommes sont maltraités tous les jours aussi. & choisissez le chemin de la gentillesse; traitez-vous les uns les autres avec la décence humaine. »

A propos de l’auteur

★★★★★

A lire également