La vraie signification du conte de fées sombre de Guillermo Del Toro

Actualités > La vraie signification du conte de fées sombre de Guillermo Del Toro

Le labyrinthe de Pan est une histoire simple, mais le réalisateur Guillermo Del Toro explore des thèmes complexes sur la moralité humaine et le libre arbitre dans la sombre fantaisie.

Le Labyrinthe de Pan de Guillermo del Toro est un fantasme, mais le sombre conte de fées a une signification plus profonde. Le Labyrinthe de Pan est à la fois une pièce d’époque enracinée dans des événements historiques et un fantasme explorant des peurs et des merveilles enfantines, mais le véritable sens du film réside dans sa capacité à refléter ces deux aspects comme des expériences parallèles. Le réalisateur acclamé Guillermo del Toro est bien connu pour sa sensibilité à combiner le fantastique avec le banal, brouillant la ligne qui sépare les monstres mythiques des gens ordinaires. La fable violente mais fantaisiste de l’auteur, toujours considérée comme un chef-d’œuvre cinématographique, est peut-être le couronnement de son style de narration.

Le labyrinthe de Pan parle d’Ofelia, une jeune fille qui cherche désespérément à échapper à sa situation. L’histoire du film de Del Toro se déroule en Espagne après la guerre civile ; La mère veuve d’Ofelia s’est (bêtement) remariée avec un fasciste, le capitaine Vidal. Son intrusion dans la vie familiale d’Ofelia a menacé son sentiment de sécurité. Elle se tourne vers l’intérieur et se lance dans un voyage d’évasion épique et de plus en plus fantastique.

Le labyrinthe de Pan a été un sujet fréquent d’analyse critique, beaucoup voyant le film comme une allégorie des séquelles et des traumatismes de la guerre. Del Toro a exprimé que la signification du Labyrinthe de Pan est, en son cœur, une histoire simple créée pour incarner les contes de fées qui ont inspiré l’œuvre. Dans une interview incluse dans la sortie de la vidéo personnelle, le réalisateur a déclaré que cette simplicité est ce qui effraie les gens et délivre un message clair dans des récits comme celui-ci. Le manque d’explications sur les événements magiques vécus par Ofelia dans le labyrinthe de Pan est à la fois troublant et poétique, permettant à l’histoire de se dérouler dans son propre monde et à travers ses images.

La signification du labyrinthe de Pan expliquée – De quoi parle vraiment le film de Del Toro

Expliquer la signification du Labyrinthe de Pan implique d’examiner le symbolisme qui anime l’histoire. Les personnages sont autorisés à être des archétypes correspondant à leurs rôles dans les traditions des contes populaires, ainsi qu’à développer les thèmes principaux tout au long de l’histoire. Le protagoniste, Ofelia, et les héros et méchants sont définis par rapport à leurs homologues de conte de fées. Par exemple, del Toro souligne que les rebelles sont comme les bûcherons qui sauvent le petit chaperon rouge du grand méchant loup fasciste.

De la même manière, les éléments fantastiques dont Ofelia est témoin peuvent être considérés comme sa façon de donner un sens au monde qui l’entoure, de la même manière que les contes de fées sont utilisés pour expliquer des concepts complexes d’une manière plus facilement digestible. Le monstre Pale Man dans Pan’s Labyrinth, par exemple, symbolise des figures d’autorité prédatrices qui victimisent ceux qui sont vulnérables – s’inscrivant dans l’allégorie du film sur le fascisme et faisant spécifiquement une critique à peine voilée de l’Église catholique.

Le labyrinthe de Pan parle de choix et de désobéissance

Del Toro a déclaré que les thèmes de Pan Labyrinth peuvent être retracés tout au long du récit en raison de la répétition symbolique, un trait commun des contes de fées. Le faune du Labyrinthe de Pan confie à Ofelia trois tâches à accomplir afin de l’aider à retrouver sa place de reine des enfers, mais elle désobéit souvent aux instructions et fait des choix en fonction de sa propre conscience. Ses décisions ne sont pas toujours les plus sûres, comme dans le cas de manger la nourriture de l’homme pâle, mais sa moralité lui permet finalement la fin la plus noble et la plus héroïque. Au lieu de répandre le sang de son petit frère, Ofelia a renversé le sien pour ouvrir le portail vers le monde souterrain.

De même, opérer sous un régime fasciste comporte son propre ensemble de dangers ancrés dans le monde réel. Les rebelles résistent au régime autocratique par la désobéissance, ce qui rappelle la tendance d’Ofelia à suivre ses propres choix au lieu de suivre aveuglément les ordres. La femme de chambre Mercedes est parallèle à Ofelia dans son comportement subversif, subissant ses propres procès contre le monstrueux capitaine Vidal. Ainsi, les deux récits entrelacés répètent les mêmes schémas pour prouver que faire confiance aux sentiments personnels plutôt qu’à l’autorité conduit à un sens plus pur de la moralité.

Del Toro raconte comment le psychologue Bruno Bettelheim a théorisé que, tout au long de l’histoire, les contes de fées ont été utilisés pour manifester des aspects énigmatiques du monde. Au début, ces histoires étaient utilisées pour expliquer des phénomènes naturels, mais au fur et à mesure que la science se développait, elles représentaient davantage d’aspects psychologiques liés au comportement humain. Le labyrinthe de Pan est del Toro qui poursuit cette riche tradition à sa manière, en utilisant une iconographie spécifique pour apporter des éléments de conte de fées au monde réel et en utilisant des monstres pour exprimer une tapisserie de la moralité humaine.

★★★★★

A lire également