La nouvelle continuité de Transformers commence par un hommage parfait à la lutte professionnelle

La nouvelle continuité de Transformers commence par un hommage parfait à la lutte professionnelle

L’ère Energon Universe de Transformers a officiellement commencé et le nouvel écrivain/artiste Daniel Warren Johnson apporte une nouvelle dimension à la violence robot contre robot de la franchise. Utilisant des manœuvres de lutte professionnelle techniquement solides, Optimus Prime possède absolument le Decepticon Starscream, créant ainsi un précédent dans le premier numéro de la nouvelle série pour une nouvelle vision du combat cybertronien.

Transformers #1 – de Daniel Warren Johnson, Mike Spicer et Rus Wooten – reprend l’histoire d’Energon Universe sur Terre, avec la réactivation d’un groupe d’Autobots et de Decepticons endommagés dans un vaisseau spatial écrasé.

Reprenant immédiatement leur combat là où ils s’étaient arrêtés il y a des siècles, Optimus Prime soumet Starscream avec des mouvements tout droit sortis de la série Do A Powerbomb de l’écrivain/artiste Daniel Warren Johnson, lauréate d’Eisner !

Daniel Warren Johnson apporte une nouvelle touche aux scènes de combat de Transformers

Transformers #1 commence avec l’arrivée de Jetfire sur Terre, qui déclenche un tremblement de terre pour découvrir l’Arche, le vaisseau spatial écrasé contenant des membres des Autobots et des Decepticons. Jetfire utilise l’ordinateur du navire pour faire revivre les Transformers dans le coma. Au cours de la mêlée qui a suivi, Optimus étourdit Starscream avec une corde à linge vicieuse, avant de l’achever avec un suplex allemand. Les mouvements de Prime seraient parfaitement à l’aise dans un match classique de la WCW de la fin des années 1980. Comme Do A Powerbomb! de Daniel Warren Johnson! clairement, le créateur est un fervent fan de lutte professionnelle. L’adaptation des mouvements de lutte et des styles de combat pour les énormes Robots in Disguise est un élément étonnant à intégrer dans la continuité d’Energon Transformers.

Johnson a un pedigree primé dans les bandes dessinées de lutte

Faites une Powerbomb ! raconte l’histoire d’une lutteuse héritée qui se retrouve transportée dans une autre dimension et concourt sur le ring pour ramener sa mère décédée à la vie. Johnson a décrit l’action sur le ring avec le style fulgurant et influencé par les mangas pour lequel il est devenu célèbre, et le dessinateur apporte la même touche habile à l’action dans Transformers #1. L’ajout de ces nouveaux mouvements au répertoire de Prime n’est pas seulement un moyen pour Johnson de tirer parti de ses atouts, mais aussi un moyen intelligent de bouleverser l’action des Robots déguisés préférés de tous. Représenter le combat de Transformers est un élément décisif de toute représentation de Transformers, et l’infusion d’action de lutte de Daniel Johnson crée un nouveau précédent.

Les mouvements ne se limitent pas non plus à Optimus, car il y a un moment où Starscream encaisse son reçu en plaçant le chef Autobot dans une mentonnière arrière. Étant donné que Johnson a déjà fourni une variante de couverture pour le numéro mettant en vedette Optimus Prime montrant ses mouvements sur le terrain de basket, il est clair que l’écrivain/artiste s’appuie sur diverses sources avec sa nouvelle version de Transformers. Il reste à voir jusqu’où Daniel Warren Johnson est prêt à pousser ces influences dans les prochains numéros de la nouvelle série Transformers de Skybound. Avec un peu de chance, les lecteurs verront Optimus Prime exécuter un pile-driver sur Megatron avant que tout ne soit dit et fait.

Transformers #1 est maintenant en vente chez Skybound Entertainment

A lire également