La liste des Lakers en 1980 et qui joue l'équipe NBA dans Winning Time Saison 2

La liste des Lakers en 1980 et qui joue l’équipe NBA dans Winning Time Saison 2

Résumé

  • Winning Time saison 2 présente une version fictive de l’ascension des Lakers vers la gloire du championnat, avec des libertés créatives prises pour améliorer le drame.
  • Les acteurs de Winning Time sont intelligemment choisis, ressemblant à leurs homologues réels, tels que Quincy Isaiah dans Magic Johnson et Solomon Hughes dans Kareem Abdul-Jabbar.
  • Les statistiques réelles des membres de l’équipe des Lakers de 1980-1981, comme Norm Nixon et Jim Chones, sont mentionnées pour fournir un contexte à leurs représentations à l’écran.

Presque toute la liste des Lakers de Los Angeles 1980-81 est présentée dans Winning Time: The Rise of The Lakers Dynasty saison 2 de HBO. La série populaire adopte une approche fictive de la mise en œuvre du basket-ball moderne à travers un style de jeu flashy et une animation animée. scène de divertissement pour l’accompagner. Jerry Buss (John C. Reilly) est en grande partie responsable de la refonte complète des Showtime Lakers et de leur route vers un improbable championnat NBA de 1980, comme le montre la saison 1 de Winning Time.

Winning Time saison 2, épisode 1 plonge plus profondément dans l’évolution de la franchise Lakers tout en présentant leur joueur vedette Magic Johnson avec de nouveaux challengers dans sa vie personnelle et familiale. Le casting parfait de Winning Time aide à solidifier sa présentation en tant qu’adaptation de style documentaire, cependant, de nombreuses libertés créatives sont prises pour améliorer les éléments dramatiques de la série qui semblent basés sur la réalité mais sont en fait des fabrications complètes. Voici tous les acteurs intelligemment choisis qui jouent chaque membre de l’équipe emblématique des Lakers de 1980-81.

Quincy Isaiah dans le rôle de Magic Johnson

Quincy Isaiah incarne le portrait craché de la jeune star des Lakers, Earvin « Magic » Johnson. Isaiah est déjà apparu dans un épisode de A Black Lady Sketch Show en 2023 et dans un court métrage intitulé Corporate Coffee en 2018. Tout comme le personnage qu’il joue dans Winning Time, Isaiah a atteint une position de célébrité avec très peu d’expérience à son actif. Au cours de la saison 1980-81, le vrai Magic Johnson a atteint une moyenne de 21,6 points, 8,6 rebonds et 8,6 passes décisives en 1371 minutes jouées. Magic a été mis à l’écart pendant 45 matchs au cours de la saison pour une blessure au genou décrite dans Winning Time saison 2, épisode 1.

Solomon Hughes dans le rôle de Kareem Abdul-Jabbar

Soloman Hughes joue le légendaire centre des Lakers Kareem Abdul-Jabbar dans Winning Time. Hughes n’a également eu pratiquement aucune expérience d’acteur professionnel, mais a joué au basket-ball à l’université. Le 6 pieds 11 Hughes a signé une lettre d’intention pour jouer à l’Université de Tulane mais ne s’y est finalement pas inscrit, ce qui lui a interdit de jouer dans la NCAA pendant deux ans. Hughes est un éminent éducateur titulaire d’un doctorat. et une expérience d’enseignement à l’Université de Stanford. Le vrai Abdul-Jabbar joue 2796 minutes au cours de la saison 1980-81, avec une moyenne de 26,2 points, 10,6 rebonds et 3,4 passes décisives lors de sa onzième saison NBA.

DeVaughn Nixon comme Norm Nixon

DeVaughn Nixon est étonnamment le fils réel du gardien des Lakers Norm Nixon, qu’il représente dans Winning Time de HBO. Contrairement à Isaiah et Hughes, Nixon possède une vaste expérience en tant qu’acteur professionnel. Il est apparu dans neuf épisodes de la série FX Snowfall en tant que Kane Hamilton, le film de 1992 The Bodyguard et Terminator 2: Judgment Day en tant que jeune Danny Dyson. Son père, Norm, a une année stellaire avec les Lakers 1980-81 comme le montre la saison 2 de Winning Time, jouant un total de 2962 minutes et une moyenne de 17,1 points, 2,9 rebonds et 8,8 passes décisives.

Jimel Atkins comme Jamal Wilkes

Jimel Atkins joue le petit attaquant des Lakers Jamaal Wilkes dans Winning Time. Atkins est apparu dans six épisodes de la série originale OWN David Makes Man en tant que Ray Kelly et est également apparu en tant que Marine # 1 dans la série Netflix acclamée par la critique Mindhunter. Le vrai Wilkes a joué le plus de minutes de tous les joueurs de l’équipe des Lakers 1980-81 avec un total de 3028 minutes jouées. Au cours de la saison, il a récolté en moyenne 22,6 points, 5,4 rebonds et 2,9 passes décisives.

Newton Mayenge dans le rôle de Jim Chones

Newton Mayenge incarne l’attaquant des Lakers Jim Chones dans Winning Time. Mayenge est déjà apparu dans plusieurs courts métrages tels que One Night with Love de 2023, The Umbra de 2022, You’re Not Happy de 2022 et Dark Tales de 2021. Les Chones réels ont joué en moyenne 2562 minutes pendant la saison NBA 1980-81 avec des moyennes de 10,8 points, 8,0 rebonds et 1,9 passes décisives par match.

Delante Desouza comme Michael Cooper

Delante Desouza joue le gardien des Lakers Michael Cooper dans Winning Time. Desouza n’a étonnamment pratiquement aucune expérience d’acteur professionnel ni aucun crédit à son nom avant son apparition dans la populaire série HBO. Il est apparu dans deux courts métrages, Ping Pong en 2023 et Distorted Reality en 2019. Michael Cooper a joué un rôle essentiel pour les Lakers pendant la saison 1980-81 à la suite de l’absence de Magic, avec une moyenne de 9,4 points, 4,1 rebonds et 4,1 passes décisives par match sur 2625 minutes jouées.

Jyn Gittens comme Jim Brewer

Jyn Gittens incarne l’attaquant des Lakers Jim Brewer dans Winning Time. Gittens est notamment apparu dans le récent remake de White Men Can’t Jump, un épisode de The Hype de HBO et en tant qu’acteur de fond sur Insecure de HBO. Le brasseur réel a récolté en moyenne 2,8 points, 3,6 rebonds et 0,7 passes décisives par match sur 1107 minutes jouées au cours de la saison NBA 1980-81.

Austin Aaron comme Mark Landsberger

Austin Aaron joue l’attaquant des Lakers Mark Landsberger dans Winning Time. Aaron est apparu dans 23 épisodes de la populaire série Netflix 13 Reasons Why en tant que Luke Holiday / Jock. Il a également fait une apparition en tant que Deupty Long dans Mayans MC avant de rejoindre le casting de Winning Time. Le vrai Landsberger a joué un total de 1086 minutes au cours de la saison NBA 1980-81, avec une moyenne de 5,7 points, 5,5 rebonds et 0,4 passes décisives par match.

Larry Fields comme Eddie Jordan

Larry Fields joue le meneur des Lakers Eddie Jordan dans Winning Time. Fields a déjà été présenté comme le personnage PHD Monk dans le célèbre jeu vidéo de basket-ball NBA 2K23. Il a également joué dans un épisode de I Love That For You de Showtime et dans des séries télévisées telles que Into the Dark et Flog. Le vrai Eddie Jordan joue un total de 987 minutes pour les Lakers au cours de la saison NBA 1980-81 et a récolté en moyenne 5,1 points, 1,3 rebonds et 3,3 passes décisives par match.

Malcolm Walters comme Butch Carter

Malcolm Waters joue le petit attaquant des Lakers Butch Carter dans Winning Time. Walters a joué le rôle de Jermaine dans le film Shooting Stars de 2023 qui dépeignait l’équipe de basket-ball du lycée de la superstar actuelle des Lakers, LeBron James. Walters est également apparu en tant qu’acteur de fond dans Judas et le Messie noir en 2021. Le vrai Carter a joué un total de 672 minutes au cours de la saison NBA 1980-81 et a récolté en moyenne 5,6 points, 1,2 rebonds et 1,0 passes décisives par match.

Mike Boorn dans le rôle de Brad Holland

Mike Boorn incarne le tireur des Lakers Brad Holland dans Winning Time. Boorn, également connu sous son nom complet Mike Boornazian, a une expérience d’acteur professionnel très limitée avant son apparition dans la série HBO. La Hollande réelle a joué sur le banc des Lakers pendant la saison 1980-81, avec une moyenne de 3,2 points, 0,7 rebonds et 0,6 passes décisives par match en 295 minutes jouées.

Joseph Kuo comme Alan Hardy

Joseph Kuo incarne le tireur des Lakers Alan Hardy dans Winning Time. Le seul autre crédit d’acteur de Kuo est dans The Valediction de 2023. Hardy a joué un total de 111 minutes au cours de la saison 1980-81 des Lakers, avec une moyenne de 2,3 pintes, 0,9 rebonds et 0,1 passes décisives pendant cette période.

Publications similaires