Jugée "ennuyeuse" par les internautes, elle réagit

Jugée « ennuyeuse » par les internautes, Nabilla réagit

Depuis que Booba a pris pour cible l’agence de Magali Berdah, de nombreux influenceurs ont quitté Shauna Events. En effet, Julien Tanti, Manon Marsault, Jessica Thivenin, Maeva Ghennam ou encore Nabilla ne travaillent plus avec Mag. Ils préfèrent désormais choisir seuls les marques avec lesquelles ils vont collaborer. En effet, on leur a souvent reproché de faire la promotion de produits qu’ils n’utilisent pas et de mauvaise qualité. De nombreux internautes demandaient à Nabilla si elle était en froid avec son amie Magali. Afin de faire taire les rumeurs, la célèbre influenceuse expliquait sur ses réseaux sociaux qu’elle n’avait rien à dire à ce sujet. Il semblerait donc que les internautes aient vu juste et qu’il y ait de l’eau dans le gaz entre les deux jeunes femmes. Mais quoi qu’elle fasse, Nabilla reçoit de nombreuses critiques sur les réseaux sociaux. Agacée de lire des messages négatifs, la jeune femme a expliqué en vidéo : « On ne peut plus rien poster sur Snap… Vous devez vraiment être malheureux dans votre vie ».

Nabilla : Trop lisse, sa vie ne fait pas rêver les internautes

Nabilla est une mère de famille très proche de ses enfants. Depuis qu’elle est maman, l’influenceuse fait beaucoup d’efforts pour devenir la meilleure version d’elle-même. En effet, Nabilla veut donner le meilleur exemple à Leyann et Milann. Toutefois, très suivie sur les réseaux sociaux, la femme de Thomas reçoit chaque jour de nombreuses critiques.

Récemment, les internautes lui ont reproché d’être trop « lisse ». Agacée par cette remarque, Nabilla a tenu à clarifier les choses sur ses réseaux sociaux. En images, Nabilla raconte : « Si pour vous être lisse, ça veut dire être en bonne santé, avoir une vie structurée, être heureux, s’occuper de ses enfants… Alors oui, je suis archi méga lisse. Ma vie, elle est tout sauf lisse et si elle avait pu l’être, ça m’aurait arrangé. » Nous sommes totalement d’accord avec Nabilla.

A lire également