Hasbro licencie 1 100 personnes sous la pression du marché

Hasbro licencie 1 100 personnes sous la pression du marché


Des mesures drastiques pour répondre à la crise du marché

Face à des conditions de marché difficiles, le leader de l’industrie du jouet, Hasbro, a pris la lourde décision de réduire sa main-d’œuvre. Environ 1 100 employés verront leur emploi supprimé, une initiative prise pour naviguer contre des vents contraires économiques qui s’avèrent plus forts que ce qui avait été anticipé par la société.

Un effort de restructuration d’envergure

Dans un contexte économique tendu, et après avoir déjà opéré 800 suppressions de postes en début d’année, Hasbro annonce une vague supplémentaire de licenciements. Cette mesure s’inscrit dans une stratégie de restructuration plus large, que la firme met en place pour faire face aux défis persistants du secteur du jouet, en net ralentissement après le boom de la pandémie.

Le PDG Chris Cocks, dans une communication interne, a expliqué que ces mesures douloureuses sont le résultat de circonstances extérieures tenaces qui impactent l’entreprise plus profondément qu’anticipé. Il a assuré que des dispositifs de soutien sont envisagés pour accompagner les employés affectés dans cette transition.

Le calendrier des licenciements

Le processus de licenciement s’étalera sur une période allant de six mois à un an, touchant divers domaines fonctionnels de l’entreprise. Des solutions telles que des programmes de départ volontaire en retraite sont mises en place pour limiter l’impact sur le personnel.

Chris Cocks ajoute que bien que ces annonces soient particulièrement dures en période de fêtes, il s’avère important de les communiquer à présent pour permettre une meilleure préparation et gestion du changement.

Concentration sur le cœur de métier

Cette réorganisation survient après la vente récente de certains actifs de production cinématographique et télévisuelle à Lionsgate pour 500 millions de dollars. Cette démarche vise à concentrer les efforts de Hasbro sur son cœur de métier : l’élaboration et la vente de jouets et de jeux, un secteur où la société possède des marques fortes et populaires telles que G.I. Joe, Peppa Pig, Transformers et Donjons et Dragons.

L’avenir de Hasbro

Dans les documents internes divulgués, le PDG Chris Cocks affirme qu’au-delà des coupures budgétaires, l’entreprise envisage des investissements futurs dans le développement de produits, le numérique et le marketing pour stimuler croissance et innovation. Cela comprend l’exploitation de nouvelles efficacités opérationnelles, la consolidation des canaux de vente directe au consommateur et la valorisation des licences et partenariats existants.

Alors que ces changements montrent une période de transformation profonde pour Hasbro, l’accent est mis sur le soutien mutuel entre employés pour surmonter ensemble ces périodes de turbulences et pivoter vers un avenir plus prometteur et stable pour la firme. Le message bien que pragmatique, fait preuve d’une solidarité affirmée envers la communauté des employés de Hasbro.

A lire également