Films préférés d’Abbott et Costello

Actualités > Films préférés d’Abbott et Costello

J’étais étourdi d’excitation quand j’ai découvert qu’Abbott et Costello avaient leur propre journée pendant l’été sous les étoiles de TCM.

Abbott et Costello sont deux artistes qui font partie de ma vie depuis aussi longtemps que je me souvienne. Leurs comédies sont quelques-uns des films fondateurs de votre serviteur et beaucoup sont ceux que je vais m’asseoir et regarder chaque fois que je les trouverai en train de jouer à la télévision.

Bud Abbott et Lou Costello ont travaillé constamment et sont crédités de plus de trente films entre 1940 et 1956. Les comédies intègrent leur humour unique tout en traversant les genres de l’horreur au militaire et même au western. Il y a beaucoup à aimer ici.

Sans plus tarder, voici notre Top 5 des films préférés d’Abbott et Costello.

5.) Les années 90 coquines (1945)

D’accord, cette cinquième place était vraiment difficile à affiner. Pour faire une histoire courte, il y avait un certain nombre de films qui pourraient s’adapter à cette position. Cependant, The Naughty Nineties le ramène à la maison sur la base d’une seule scène. Parfois, ce ne sont que les pauses !

Un avertissement… Celui-ci se déroule sur un « Show Boat » et avec cela vient beaucoup de contexte historique difficile (et problématique)… À savoir le blackface, les stéréotypes raciaux et les spectacles de ménestrels. Le film suit Abbott et Costello en tant que deux artistes qui s’associent pour sauver la journée après que leur capitaine (Henry Travers) se soit fait arnaquer par une bande de méchants.

The Naughty Nineties vit haut dans la légende d’Abbott et Costello car c’est le film où le public peut regarder le duo interpréter « Who’s On First ».

La routine comique a une histoire longue et compliquée qui est difficile à cerner. Abbott et Costello ont une histoire qui remonte au burlesque dans les années 1930 et plus tard à la radio, avant de finalement faire le saut au cinéma. Cependant, même près de 80 ans depuis que The Naughty Nineties est sorti en salles, « Who’s On First » est un brillant exemple de l’héritage de Bud et Lou.

4.) Le temps de leur vie (1946)

J’ai écrit à propos de ce film il y a quelques semaines dans le cadre de notre coup de projecteur du 4 juillet – et le revoilà !

Le temps de leur vie est un peu étrange en ce qui concerne le travail de l’équipe. Cependant, bizarre ne veut pas toujours dire mauvais. Cette fois, Abbott et Costello ne sont pas copains comme ils le sont d’habitude. Dans celui-ci, deux fantômes de la guerre d’indépendance (Lou Costello et Marjorie Reynolds) luttent pour effacer leurs noms de nos jours après qu’un malentendu avec l’armée coloniale les a conduits à être maudits comme traîtres.

Il s’agit d’une comédie d’horreur (il y en aura quelques-uns sur la liste) avec beaucoup d’humour combiné à une impressionnante photographie de trucs. Il y a du travail d’effets et de la photographie qui est difficile à comprendre, surtout compte tenu de la date de sortie du film en 1946.

The Time of Their Lives sera diffusé dans le cadre de Summer Under the Stars (16h30 HNE), alors assurez-vous de vérifier celui-ci.

3.) Qui l’a fait ? (1942)

C’était un visionnage ultérieur pour moi en ce qui concerne Abbott et Costello, mais il tient une place nostalgique dans mon cœur.

Je n’ai pas caché mon amour pour la comédie de 1994 Radioland Murders. Alors, mon garçon, j’ai été surpris quand j’ai regardé le film d’Abbott et Costello en 1942 et que j’ai trouvé que c’était (avec très peu de changements) la source du film plus tard. Croyez-moi, les enfants. C’est étrange.

Qui l’a fait ? présente les comédiens comme des auteurs de romans policiers en difficulté qui se retrouvent involontairement impliqués après un meurtre dans une station de radio locale. Le film présente un délicieux tour de soutien de la toujours incroyable Mary Wickes ainsi que du fidèle et fiable Patric Knowles.

C’est une histoire amusante combinant des éléments mystérieux divertissants avec de bons morceaux comiques traditionnellement et en tant que tel, c’est un must. De plus, le récit radiophonique fait de celui-ci un peu de nostalgie amusante. C’est un peu une capsule temporelle et je l’aime pour cette raison.

2.) À propos et Costello Rencontrez Frankenstein (1948)

Bien que ce ne soit pas tout à fait mon film numéro un, il n’en est pas loin. Abbott et Costello Meet Frankenstein est le premier des films du duo dont je me souviens avoir regardé et c’est un excellent point d’entrée pour tous les débutants.

L’histoire suit les comédiens en tant que commis à l’expédition qui s’impliquent involontairement (remarquez… c’est une tendance) dans le plan du comte Dracula (Bela Lugosi) pour revitaliser « Frankenstein » (Glenn Strange)… Non, la création, pas le Dr Frankenstein.

Il s’agit d’une entrée ultérieure dans leur filmographie, mais elle montre qu’Abbott et Costello trouvent un peu de magie dans un film qui dégouline de bonté «franchise». Je veux dire, bien sûr, Universal dépose un certain nombre de leurs monstres nommés dans ce film mettant en vedette leur équipe principale de comédie… Je roulerais des yeux si un studio essayait cela aujourd’hui.

Cela étant dit, le produit final est une délicieuse comédie d’horreur. Dracula, The Wolf Man et « Frankenstein » apparaissent dans le film sous leurs formes les plus fidèles et reconnues et chaque légende se marie parfaitement avec la marque de comédie particulière d’Abbott et Costello. Cela ne devrait peut-être pas fonctionner, mais c’est le cas !

Celui-ci est diffusé pendant Summer Under the Stars à 20h00 HNE. Peut-être que je vais même tweeter en direct !?

1.) Tenez ce fantôme (1941)

Comme je l’ai mentionné, c’est un appel très serré avec le film numéro deux, Abbott et Costello Meet Frankenstein. Cependant, Hold That Ghost est un peu exagéré alors que Bud et Lou jouent le rôle de deux préposés à une station-service qui, sans le vouloir (je sais! Je sais!) Inhérent à une maison potentiellement hantée après qu’un gangster a été tué devant eux.

Il va de soi qu’Abbott et Costello ont toujours beaucoup de travail à faire en ce qui concerne le récit, mais dans celui-ci, ils ont la chance d’avoir une distribution de soutien qui tient plus que la leur (ils ne sont pas toujours aussi chanceux).

Pour Abbott et Costello, Hold that Ghost ressemble beaucoup aux films MGM des Marx Brothers. Avec un casting comprenant Joan Davis, Richard Carlson et Evelyn Ankers, les comédiens ont un peu plus d’espace pour respirer, grâce à ces interprètes bien équilibrés qui tiennent le coup. Après tout, nous savons à quel point les acteurs de soutien peuvent parfois être fades dans ces films de franchise.

Bien sûr, la pièce d’or dans celui-ci est un numéro de danse mettant en vedette Costello et Joan Davis. On y voit deux comédiens à leur apogée et c’est vraiment une chose à voir. Davis fait plus que suivre le rythme de Costello et il a été écrit qu’il n’aimait pas le produit final (parce qu’elle était sacrément bonne).

Hold That Ghost est une comédie d’horreur amusante et atmosphérique montrant les comédiens sortant de la porte à leur meilleur. Celui-ci ne jouera peut-être pas sur Abbott et Costello Day pendant Summer Under the Stars, mais assurez-vous de l’ajouter à votre liste.

**

Comme tous les acteurs traditionnellement occupés, Bud Abbott et Lou Costello ont connu des hauts et des bas au cours de leurs plus de quinze années à l’écran. Cependant, si vous ne vous êtes pas encore lancé dans leur travail, Summer Under the Stars vous offre une excellente occasion de commencer !

Plongez-vous et faites-lui connaître vos favoris dans les commentaires!

Intéressé d’en apprendre plus sur nous??

Nos épisodes de podcast sont disponibles partout où vous écoutez des podcasts, notamment : Apple Podcasts, Spotify et Podbean.

★★★★★

A lire également