Phillipine Leroy-Beaulieu

Emily in Paris Star Phillipine Leroy-Beaulieu défend le mauvais comportement (parfois) de Sylvie Grateau

  • Domicile
  • Chaîne infos
  • Emily in Paris Star Phillipine Leroy-Beaulieu défend le mauvais comportement (parfois) de Sylvie Grateau

L’actrice française dit que la cadre sophistiquée de Savoir est « plus vulnérable que méchante », mais elle s’amuse quand même à jouer les côtés sombres de Sylvie.

Netflix

Emily in Paris’ Sylvie Grateau est une force avec laquelle il faut compter. La dirigeante dominatrice de Savoir qui supervise à contrecœur Emily (Lily Collins), transplantée américaine, lorsqu’elle arrive à Paris, Sylvie est classe, chic et très intimidante.

Bien que Phillipine Leroy-Beaulieu, la force motrice de Sylvie, affirme que le personnage « vicieusement méchant » est plus vulnérable que tout, l’actrice admet qu’elle aime vraiment jouer les « côtés sombres » de son personnage. Défendant Sylvie à Variété tout en faisant la promotion de la première de la saison 3 de la série Netflix, Leroy-Beaulieu a partagé que son personnage n’est pas si différent du créateur de la série Darren Star.

« Elle est plus vulnérable que méchante ! C’est comme Darren. Quand on le rencontre pour la première fois, il est très froid, mais en fait, il est comme beaucoup de personnes hypersensibles : il se protège. D’une certaine manière, Darren et Sylvie ont beaucoup Ce n’est pas une sainte non plus – elle a des côtés sombres et je m’amuse à les jouer jusqu’au bout », a déclaré l’actrice, ajoutant que l’arc du personnage de Sylvie apporte une trame de fond plus profonde à son (parfois) mauvais comportement.

Elle ajoute : « Dès que j’ai commencé à lire cette partie, j’ai eu l’impression qu’elle était très rigide et réprimée dans sa façon de se comporter et de bouger, comme si elle cachait quelque chose. Et c’est ce que nous découvrons dans la saison 2 : Elle est venue à Paris depuis la ville balnéaire de Saint-Tropez pour faire carrière et a dû s’endurcir pour affronter la scène parisienne. »

Leroy-Beaulieu riposte aux critiques « anti-françaises » : « C’est la première impression que les étrangers ont de la France et de Paris »

Netflix

Alors qu’Emily à Paris a contribué à propulser Leroy-Beaulieu vers la célébrité internationale, la série a échoué dans le pays d’origine de l’actrice française chevronnée. L’émission a été fortement critiquée comme « anti-française » pour ses représentations stéréotypées de la culture et des citoyens parisiens, mais Leroy-Beaulieu dit à Variety qu’elle ne se sent pas du tout comme une traîtresse :

« Je ne suis pas du tout un traître, au contraire ! Je suis comme Astérix [of the comic book Asterix & Obelix] du village des indomptables guerriers gaulois. Je dis aux Américains qu’ils ne m’auront pas. Je combats l’envahisseur ! Ce que l’on voit dans la saison 1 ressemble à une caricature, mais c’est la première impression que les étrangers ont de la France et de Paris : des gens grossiers qui n’ont pas le sens de l’humour. Ensuite, quand les gens apprennent à nous connaître, ils voient nos autres facettes qui sont plus jolies et plus attachantes. »

Les fans ne peuvent que s’attendre à voir une croissance de personnage plus attachante et approfondie de la part de Sylvie (et d’autres personnages non-Emily) dans les saisons à venir de la série – la star et productrice Lily Collins était impatiente de taquiner que la saison 3 mettra davantage l’accent sur son co- stars, racontant à Entertainment Weekly :

« J’étais tellement excitée de pouvoir présenter davantage les autres acteurs cette saison et de voir leurs intrigues vraiment s’épanouir sur le lieu de travail et dans leur vie personnelle dans la série. Je suis tellement fière de chacun de nos acteurs. Et ce fut un plaisir de voir tout le travail qu’ils ont fait dans des choses qui n’impliquent pas l’histoire d’Emily. Je pense que c’est vraiment important pour le tissu de la série. »

La saison 3 d’Emily in Paris est désormais disponible sur Netflix.

A lire également