Don Murray, star de "Bus Stop" et dernier acteur principal vivant de Marilyn Monroe, meurt à 94 ans

Don Murray, star de « Bus Stop » et dernier acteur principal vivant de Marilyn Monroe, meurt à 94 ans

L’acteur a été nommé à l’Oscar du meilleur acteur dans un second rôle pour sa prestation dans le film de 1956

L’acteur Don Murray est décédé à l’âge de 94 ans. Il était l’un des derniers acteurs principaux vivants de Marilyn Monroe, travaillant avec elle dans le film « Bus Stop » de 1956. Il a été nommé à l’Oscar du meilleur second rôle dans ce film, qui raconte l’histoire d’un cow-boy amoureux (Murray) qui tombe amoureux d’une chanteuse de saloon (Monroe) qui ne peut pas le supporter.

Murray a travaillé jusqu’en 2021 sur le long métrage « Promise » et est apparu dans la reprise de « Twin Peaks » de David Lynch en 2017. Pendant son séjour en studio, Murray est apparu dans des films comme « A Hatful of Rain » en 1957, « Advise &amp ; Consent » en 1962 et « Baby the Rain Must Fall » en 1965.

La nouvelle a été confirmée par le fils de Murray, Christopher, au New York Times, sans plus de détails.

Murray est né le 31 juillet 1929 à Los Angeles. On peut dire qu’il avait le show-business dans le sang. Son père, Dennis, était directeur de danse et régisseur à Broadway, tandis que sa mère, Ethel, était une ancienne artiste des légendaires Ziegfeld Follies. Après avoir obtenu son diplôme de fin d’études secondaires, Murray a étudié à l’American Academy of Dramatic Arts et a fait ses débuts à Broadway dans « The Rose Tattoo », en 1951.

Lorsque la guerre de Corée éclate, Murray s’inscrit comme objecteur de conscience et est envoyé en Europe pour aider les orphelins et les victimes de guerre. Il travaille pendant plus de deux ans dans des camps de réfugiés allemands et italiens pour 10 dollars par mois. Il revient aux États-Unis en 1954 et joue aux côtés d’Helen Hayes et de Mary Martin dans « The Skin of Our Teeth » à Broadway. C’est là que le metteur en scène Joshua Logan voit Murray et lui confie le rôle de « Bus Stop », une adaptation de la pièce de William Inge.

Murray a été salué par la critique et les différents organismes de récompenses pour sa performance. Outre sa nomination aux Oscars – la seule qu’il ait obtenue au cours de sa carrière – il a également obtenu une nomination aux BAFTA.

En 1957, il incarne Johnny Pope, un vétéran de la guerre de Corée dépendant de la morphine, dans « A Hatful of Rain », un rôle que le réalisateur Fred Zinnemann ne voulait pas lui confier au départ, pensant qu’il était plus apte à jouer un personnage secondaire plus comique. À partir de là, Murray a continué à travailler avec des acteurs et des réalisateurs légendaires, comme James Cagney dans « Shake Hands With the Devil » (1959) et Steve McQueen dans « Baby the Rain Must Fall » (1965). Murray a même coécrit le scénario du film « The Hoodlum Priest » (1961).

Dans les années 1960, les rôles de Murray sur grand écran commencent à diminuer, bien qu’il continue à travailler dans ce domaine ; en 1972, il apparaît dans « La conquête de la planète des singes ». Il apparaît régulièrement à la télévision et, en 1972, réalise une adaptation du livre « The Cross and the Switchblade ». De 1979 à 1981, il joue un rôle principal dans le feuilleton télévisé « Knots Landing ».

Murray laisse dans le deuil ses cinq enfants.

Publications similaires