The Doctor and the Master from Doctor Who

Doctor Who : 10 citations de docteur qui prouvent qu’ils ne sont pas différents du maître

Actualités > Doctor Who : 10 citations de docteur qui prouvent qu’ils ne sont pas différents du maître

Le dernier épisode de la course de Jodie Whittaker sur Doctor Who sera diffusé dans les prochaines semaines. Alors que les fans sont tristes de la voir partir, beaucoup sont ravis de voir Ncuti Gatwa assumer le rôle. Après tout, Doctor Who est une émission sur le changement, donc les fans en ont plus qu’assez d’expérience.

Pourtant, il y a un autre personnage dans Doctor Who qui change aussi constamment. Alors qu’ils apparaissent toujours comme un antagoniste direct du Docteur, le Maître est apparu dans de nombreuses incarnations et a laissé sa marque sur chacun. Pourtant, malgré leur différence avec le Docteur, les deux partagent également certaines similitudes.

« La peur fait de nous tous des compagnons, Miss Wright. »

Premier docteur

Le Maître est un personnage défini par ses peurs. Peur qu’ils meurent définitivement, peur qu’ils ne soient pas considérés comme les plus supérieurs, peur des puissants tambours. Pourtant, alors que le Docteur est toujours considéré comme la figure courageuse qui ignore ses peurs, il partage de nombreuses peurs avec le Maître.

Bien sûr, leurs peurs apparaissent de différentes manières. Après tout, la peur du Maître est toujours égoïste et liée à sa propre lutte pour obtenir de nouvelles régénérations. Les craintes du Docteur, cependant, ont tendance à être liées au fait de ne pas vouloir perdre ses amis et ses compagnons. En fait, le Dixième Docteur s’est également avéré avoir peur de mourir, tout comme le Maître.

« Je ne fais pas de menaces. Mais je tiens mes promesses. »

Premier docteur

Alors que le Maître est certainement intimidant, grâce à sa volonté de faire absolument n’importe quoi pour atteindre ses objectifs, le Docteur n’a pas exactement peur de faire de même. Bien que le Maître soit disposé à détruire des planètes pour prouver un point, le Docteur a certainement laissé sa propre marque sur l’univers de la même manière.

Le Maître peut se résumer à un personnage qui ne bluffe jamais et ne le fera jamais. Quand ils disent quelque chose, ils y donnent suite, peu importe le coût pour l’univers dans son ensemble. Alors que le Docteur fait moins de menaces, ils ont détruit des carrières, des planètes et des vies, et tout cela sans bluff.

« Je ne suis pas un être humain ; je marche dans l’éternité. »

Quatrième Docteur

Bien que le quatrième docteur soit souvent classé comme le meilleur docteur, cela ne signifie pas qu’il ne montre pas occasionnellement le même sentiment de supériorité que le maître. Après tout, bien qu’il s’entoure d’humains modernes, le Docteur est toujours bien conscient qu’ils ne sont pas humains eux-mêmes.

​​​​​Le Docteur peut aimer passer du temps avec les humains, mais en tant qu’être qui a vécu des siècles et plus. Alors que l’humanité est piégée sur place pour vivre des vies courtes qui n’influencent presque rien, le Docteur traverse le temps, tout comme le Maître, et cela leur a certainement donné un sens gonflé de l’ego.

« Vous, les humains, avez des petits esprits si limités. »

Quatrième Docteur

Bien que le Docteur le veuille bien dire, alors qu’ils décrivaient à quel point ils aimaient les humains, cette citation montre à quel point le Docteur se considère comme intrinsèquement différent de l’humanité. C’est le même sentiment d’isolement et de supériorité qui a fait du Maître ce qu’il est.

Les Seigneurs du Temps ont tendance à être arrogants, il est donc logique que les deux soient liés l’un à l’autre par rapport aux humains. Pourtant, cela montre aussi à quel point les deux sont dangereusement similaires. Ils voient l’univers exactement de la même manière, ce qui n’est pas bon signe pour le Docteur.

« Ne suis-je pas autorisé à un moment occasionnel de mélodrame? »

Sixième docteur

Le Docteur et le Maître ont tous deux tendance au mélodrame. Après tout, ils ont tous deux tendance à s’appuyer sur des discours de régénération dramatiques qui trahissent chacune de leurs émotions mourantes alors qu’ils se dirigent vers une autre incarnation. Les deux apprécient également les discours, les entrées surprenantes et semblent plus intelligents que tout le monde autour d’eux.

Leurs comportements les rendent parfaits pour une émission de télévision, mais cela ne peut pas être très agréable en personne. Chaque compagnon obligé de s’asseoir pendant une confrontation entre le Maître et le Docteur devrait faire une pause pour prendre du pop-corn, pendant que les deux passeront l’heure suivante à se disputer.

« Pourquoi ne terminez-vous pas le travail et faites-vous disparaître les Daleks? »

Neuvième Docteur

Le Maître a toujours été impitoyable, ce que la série hésite rarement à montrer. Pourtant, le Docteur peut parfois montrer cette même nature brutale, surtout après son retour de la guerre du temps. Lorsqu’ils rencontrèrent le Dalek, qui était censé être le dernier de son espèce, le Docteur n’hésita pas à lui ordonner de mourir.

Bien que les Daleks soient des ennemis qui ont changé la franchise, cela ne signifie pas que le Docteur devait être aussi impitoyable envers le seul être de l’univers qui pouvait s’identifier à eux. Cela montre que, malgré leur bonne nature, ils partagent la brutalité du Maître et ont constamment besoin de combattre ces pulsions.

« La douleur et la perte, elles nous définissent autant que le bonheur ou l’amour. »

Dixième Docteur

Le Maître est un être qui se définit par les aspects négatifs de sa vie. Qu’il s’agisse de leur antagonisme envers le Docteur, de l’infériorité des autres ou des tambours toujours battants dans leur tête, le Maître conviendra toujours que la douleur et la perte sont définitives.

Bien que le docteur reconnaisse également les aspects positifs, il n’a pas peur de convenir que la douleur et la perte les définissent également. Ayant tout perdu de nombreuses fois, il leur est facile de se transformer en colère et en peur à tout moment, surtout après avoir souffert de la guerre du temps.

« Règle 1: Le docteur ment. »

Onzième Docteur

Le Docteur a tendance à mentir entre ses dents à chaque occasion donnée, et il en montre rarement des remords. Après tout, en tant que voyageur du temps, s’ils étaient toujours honnêtes, ils provoqueraient des paradoxes partout où ils iraient. Donc mentir est juste normal pour le cours.

Pourtant, le Maître ment aussi régulièrement. Jouant généralement de faux rôles et prenant de faux noms, ils risquent la vie de tous ceux qui les entourent en jouant à des jeux et en déformant la vérité. En tant que l’un des méchants les plus intelligents de Doctor Who, il leur est aussi facile de garder leurs mensonges droits que pour le Docteur, ce qui a certainement provoqué des conflits.

« Les bons hommes n’ont pas besoin de règles. »

Onzième Docteur

Ni le Maître ni le Docteur ne suivent de lois établies. Lorsqu’ils voyagent à travers l’univers, ils le font sans le consentement d’aucun empire galactique et sans l’autorisation de Gallifrey. Pourtant, les deux parviennent à se convaincre qu’ils n’ont pas besoin de règles et que cela n’a pas d’importance de toute façon.

Bien sûr, avoir des gens incroyablement puissants comme le Maître et le Docteur manipulant des événements historiques est dangereux. Pourtant, s’ils ont des motivations très différentes, aucun d’eux ne diffère même légèrement en termes d’encadrement. Cela montre que, malgré le bon sens du Docteur, ils sont tout aussi arrogants que le Maître.

« Vous découvrirez que c’est un très petit univers quand je suis en colère contre vous. »

Douzième Docteur

Les deux personnes les plus dangereuses de la galaxie sont facilement le Maître et le Docteur. Quiconque se fait un ennemi de l’un d’eux se trouvera en grave danger. Après tout, les deux ont de puissants alliés et sont pratiquement immortels, il n’y a donc vraiment pas d’échappatoire.

Pourtant, alors que le Docteur a tendance à ne se faire des ennemis que de personnes horribles, il est toujours quelque peu terrifiant lorsqu’ils se mettent réellement en colère. Comme le Maître, qui peut s’en prendre à n’importe qui, le Docteur peut ruiner la vie de quelqu’un en quelques mots, et il n’y a aucun moyen de l’arrêter.

★★★★★

A lire également